Nouveau look et nouveaux partenaires pour le Fury

Une partie des joueurs du Fury, accompagnés de... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Une partie des joueurs du Fury, accompagnés de la mascotte Sparky, arborant le look revampé de l'équipe ottavienne.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À la veille d'amorcer sa troisième saison dans une North American Soccer League (NASL) en pleine croissance et de plus en plus compétitive, le Fury d'Ottawa a pris les dispositions pour suivre la parade.

Profitant de l'engouement généré par sa participation en finale de la ligue contre le Cosmos de New York en novembre dernier, le Fury a réussi à attirer près d'un millier de partisans à la Place TD mercredi soir pour assister au dévoilement de ses nouveaux uniformes aux couleurs de nouveaux commanditaires.

Premier changement majeur. Le Fury change d'équipementier et passe d'Admiral à Adidas, une marque iconique reconnue dans le monde du soccer.

Deuxième changement. L'association avec les pubs Heart & Crown est terminée. C'est le fournisseur de services alimentaires Chartwells qui aura son logo à l'avant-plan sur les maillots du club.

Ce n'est pas exactement une commandite de l'ampleur de Fly Emirates, associée au Cosmos de New York et qui commandite seulement un club par pays, mais pour le président du Fury, John Pugh, l'arrivée d'Adidas et de Chartwells représente une amélioration appréciable de ses revenus. L'an dernier, le Fury avait évoqué que son budget se situait dans le dernier tiers de la ligue.

«Tous les clubs de la ligue se sont améliorés pendant la saison morte. Il y a maintenant beaucoup plus de bons joueurs à travers le monde qui veulent venir jouer en Amérique du Nord. Nos nouveaux commanditaires nous ont permis d'augmenter notre masse salariale de façon significative pour aller chercher de bons joueurs. On espère que ça sera suffisant pour nous permettre de connaître une bonne saison comme l'an dernier.»

John Pugh a ajouté qu'il était «très, très content» du nouveau look de son club. «Les gens aiment déjà. Adidas est devenu un partenaire plus qu'intéressant. Les recettes aux guichets sont importantes, mais de nos jours, les commandites sont devenues essentielles dans le monde du sport.»

Deux contrats majeurs

Plus tôt dans la journée, la NASL avait annoncé deux contrats majeurs de télévision avec les chaînes beINSPORTSUSA et ESPN3. ONEWorldSports diffuse aussi un match par semaine sur son réseau spécialisé.

Pour le gardien étoile Romuald Peiser, cet engagement des réseaux de télévision démontre que la NASL est prise au sérieux.

«La ligue continue de grandir et je pense que les gens d'Ottawa sont choyés de participer à tout ça. De super joueurs ont signé des contrats dans notre ligue cette année et c'est pour ça que la télévision s'intéresse à nous maintenant. Les stades commencent à se remplir. La qualité du jeu est relevée. Nous avons des équipes dans de grosses villes à New York, Miami et maintenant San Francisco.»

La NASL annoncera justement l'arrivée de la nouvelle équipe de San Francisco jeudi. Il s'agira de la première équipe du circuit à s'installer sur la côte ouest américaine. Des frais d'expansion accompagnent l'arrivée de nouvelles franchises. Ottawa passera à nouveau à la caisse avec l'annonce de jeudi.

Pour le vétéran joueur Mauro Eustaquio, toutes ces nouvelles positives sont de la musique à ses oreilles.

«Quand j'ai commencé dans la ligue il y a trois ans, presque personne ne nous connaissait. L'annonce avec beINSPORTSUSA, c'est gigantesque. C'est une chaîne très spécialisée dans le soccer.»

Le Fury va jouer son premier match de la saison dimanche à New York, dans une reprise de la finale du Soccer Bowl 2015.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer