Le Fury remplit le filet... pour le moment

Avec Paul Dalglish aux commandes, le Fury a... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Avec Paul Dalglish aux commandes, le Fury a inscrit 12 buts en quatre matches hors-concours, dont trois du nouveau venu Gerardo Bruna (à droite).

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Des buts. Des buts. Encore des buts.

Paul Dalglish, nouvel architecte du Fury d'Ottawa, répète qu'il veut offrir du soccer excitant aux partisans qui ont vu l'équipe atteindre la finale de la NASL en 2015. En quatre parties hors-concours, le Fury se porte plutôt bien. Il n'a toujours pas goûté à la défaite (3-0-1). Il a aussi compté 12 buts. En revanche, les Ottaviens ont concédé quatre buts en autant de matches, mais trois de ceux-ci ont été encaissés dans un verdict nul de 3-3 à Rochester la semaine dernière.

À moins de trois semaines du début de la saison régulière, Dalglish n'est pas encore rassasié.

«Il ne faut pas se contenter de cela. Il faut compter encore plus de buts. Nous ne sommes pas contents des buts que nous avons accordés non plus. À Rochester (contre un club de la United Soccer League), nous avons fait des erreurs individuelles qui ont mené à des buts. Des erreurs que nous ne pourrons pas répéter dans la NASL sinon les autres clubs vont nous punir.»

À l'attaque, trois quarts des buts sont venus des mêmes joueurs. Les nouveaux venus Gerardo Bruna et Dennis Chin ainsi que le vétéran Paulo junior ont marqué trois buts chacun. Natif d'Argentine, Bruna est venu en Amérique du Nord pour marquer des buts comme il devait le faire quand il était un espoir de Liverpool et du Real Madrid.

«Je me sens bien. Je suis content de marquer des buts même si j'aime m'impliquer dans toutes les phases du jeu. Je ne veux pas trop m'en faire avec les buts marqués. Nous sommes encore en matches préparatoires. Nous sommes à l'étape de mettre en pratique les idées de nos entraîneurs. Ça va bien jusqu'à présent. Nous avons compté des buts sans trop en donner.»

Pour le nouveau capitaine Julian de Guzman, il est évident que le Fury répond bien au nouveau système de jeu. «En ce moment, nous sommes en mesure de produire ce qui est attendu de nous. Notre système est vraiment axé sur l'offensive parce que nous avons les joueurs qui nous permettent de le faire. Plus le camp avance, plus nous progressons. Nous allons être une équipe difficile à affronter.»

Vétéran de la première saison du Fury, il faudra beaucoup plus que des buts marqués en matches amicaux plus emballer le gardien Romuald Peiser. Le Français en a vu d'autres en carrière. Pour lui, il n'y a jamais de certitudes au soccer professionnel.

«Il ne faut pas oublier que nous avons compté 37 buts en 20 matches de la saison automnale l'an dernier. C'était la deuxième meilleure attaque de la ligue. Nos résultats, c'est très bien, mais le plus important dans le calendrier préparatoire, c'est de créer de bonnes habitudes, pendre du rythme et de la confiance. L'an dernier, on pensait être prêt pour la saison régulière et on a connu un lent départ. Des fois, tu gagnes des matches amicaux, mais tu es nul en saison régulière. Des fois, tu perds tout en saison préparatoire et tu gagnes tout quand ça compte. C'est après le premier match qu'on saura si on est sur la bonne voie.»

Le Fury disputera un dernier match hors-concours au Stade olympique de Montréal samedi contre le club-école de l'Impact avant d'amorcer sa saison le 3 avril à New York.

Fury d'Ottawa: un attaquant de premier plan en moins

La bonne nouvelle, c'est que le Fury d'Ottawa a aisément trouvé le fond du filet à ses quatre premiers matches hors-concours. La mauvaise, c'est qu'il devra continuer à le faire sans Pablo Dyego.

Prêté par le Fluminense de Rio de Janeiro, cet attaquant brésilien de 21 ans n'a participé qu'à un match du Fury avant de se blesser grièvement à un genou. Il avait eu le temps de marquer un but et d'ajouter une passe. Il avait fait bonne impression.

«Pablo est un joueur de premier niveau. Un joueur brillant. Il nous aurait beaucoup aidés, mais il est retourné chez lui. Les médecins de Fluminense s'occupent de lui. On aura des nouvelles bientôt, mais on s'attend à le perdre sur une très longue période. Nous sommes prêts à l'attendre. Nous allons l'accueillir à bras ouverts s'il peut revenir avant la fin de la saison», a indiqué l'entraîneur Paul Dalglish.

Le Fury attend toujours un autre joueur qu'il a mis sous contrat pendant l'hiver. Le défenseur Thomas Obasi est retenu à Baltimore où son club participera à la finale de la Major Arena Soccer League en fin de semaine. Il devrait débarquer à Ottawa d'ici 10 jours.

Enfin, le club pourrait être privé de deux joueurs importants au début de la saison régulière à New York le 3 avril puisque Julian de Guzman et Marcel de Jong représenteront le Canada dans une série de qualification à la Coupe du monde contre le Mexique les 25 et 29 mars prochain. L'an dernier, l'entraîneur Marc Dos Santos préférait accorder une semaine de repos à de Guzman lorsqu'il défendait les couleurs du pays. Paul Dalglish pense toutefois insérer les deux joueurs dans sa formation à New York. De Guzman avait justement raté la finale contre New York l'automne dernier parce qu'il devait jouer un match avec Équipe Canada.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer