Heinemann quitte Ottawa

L'Américain a réussi à tripler son salaire en... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

L'Américain a réussi à tripler son salaire en se joignant aux Rowdies de Tampa Bay.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Tommy Heinemann est passé à la caisse après avoir marqué les quatre buts du Fury d'Ottawa dans la demi-finale et la finale de la North American Soccer League (NASL).

Des équipes sont prêtes à payer cher pour attirer un marqueur des grandes occasions, mais le Fury n'était plus dans le coup pour retenir les services du striker de 28 ans. Selon les informations recueillies par LeDroit, l'Américain a réussi à tripler son salaire en se joignant aux Rowdies de Tampa Bay. Les négociations duraient depuis quelques semaines. L'entente a été annoncée lundi matin. Les détails n'ont pas été dévoilés, mais le salaire de Heinemann avoisinait les 50 000 $ à Ottawa.

Rivaux du Fury, les Rowdies étaient fiers de leur prise. Ils ont annoncé un pacte de deux saisons assorti d'une option sur la saison 2018.

«Je tiens Tom Heinemann en haute estime. Ça faisait un bout que je l'avais à l'oeil, a expliqué l'entraîneur-chef des Rowdies, Stuart Campbell. Tom est un très bon joueur. Il a marqué plein de buts, une nécessité pour un striker. Même lorsqu'il ne compte pas, il apporte beaucoup à son équipe. Il protège bien le ballon. Il est grand et il travaille avec acharnement.»

En deux saisons à Ottawa, Heinemann a marqué 18 buts en 50 matches. Il a inscrit douze buts en 30 matches en 2015 pour faire partie de l'élite de la NASL.

«Ma famille et moi sommes très excités de nous joindre aux Rowdies. Je suis content de me joindre à une organisation avec une riche tradition gagnante», a-t-il déclaré dans un communiqué envoyé par les Rowdies.

Sur son compte Twitter, Heinemann a envoyé un message d'amour aux gens d'Ottawa. «Mes deux années à Ottawa ont été mémorables. Je dois remercier le Fury, mes coéquipiers et les partisans. Ce club aura toujours une place spéciale dans mon coeur.»

Originaire de St-Louis, Heinemann avait joué pour les Railhawks de la Caroline (NASL) en 2010 avant de monter en MLS avec le Crew de Colombus en 2011 et 2012 et avec les Whitecaps de Vancouver en 2013.

D'autres départs

Lundi, le Fury a dévoilé que d'autres joueurs ne reviendront pas avec l'équipe la saison prochaine, dont l'attaquant brésilien Oliver Minatel et le milieu de terrain Nicki Paterson. L'Écossais avait été le premier joueur à signer un contrat avec le Fury en 2013. Les attaquants Andrew Wiedeman, Ugur Albayrak et Aly Alberto Hassan n'ont pas reçu de nouvelles offres de contrat tout comme le défenseur Drew Beckie. Les départs de Minatel, Paterson et Albayrak ouvrent la porte à de nouveaux joueurs internationaux. Le prêt de Jérémy Gagnon-Laparé est également terminé. Il retournera à l'Impact de Montréal.

Tout n'est pas perdu pour le Fury, qui a annoncé qu'il avait exercé ses options sur les contrats du défenseur Rafael Alves, des attaquants Carl Haworth et Paulo junior ainsi que sur le gardien Marcel DeBellis. Il a aussi prolongé le contrat du milieu de terrain Brandon Poltronieri.

Le gardien étoile Romuald Peiser, le capitaine Richie Ryan et les défenseurs Colin Falvey, Ryan Richter et Mason Trafford étaient déjà sous contrat pour la saison 2016. L'équipe est toujours en négociations de contrat avec Julian De Guzman, Mauro Eustaquio et Sinisa Ubipariovic, trois joueurs de premier plan.

Selon nos informations, certains joueurs sous contrat pourraient toutefois quitter l'équipe prochainement. Le nouvel entraîneur-chef/directeur général, Paul Dalglish, aura du pain sur la planche pour répéter les exploits du Fury en 2016.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer