Gagner sans Dos Santos

Le match de dimanche s'agissait du dernier de...

Agrandir

Le match de dimanche s'agissait du dernier de Marc Dos Santos à la barre du Fury.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il ne manquait pas grand-chose au Fury d'Ottawa pour remporter un premier championnat dans la NASL.

En tenant compte de la parité qui existe dans la ligue et de l'ajout de trois équipes aux poches creuses en 2016, il sera difficile d'accéder à la finale l'an prochain, d'autant plus que l'équipe devra y arriver avec un entraîneur-chef différent. Marc Dos Santos annoncera sa prochaine destination cette semaine.

«Ce n'est pas comme un film de suspense. Mon prochain club n'est pas un grand secret. Je dois poursuivre ma route. Qui sait? Je serai peut-être de retour à Ottawa un jour. Une chose est sûre. La ville d'Ottawa peut être fière de cette équipe. Je quitte avec le sentiment du devoir accompli», a dit celui que les rumeurs envoient à Kansas City en MLS l'an prochain.

Chez les joueurs le départ de Marc Dos Santos ne laisse personne indifférent.

«Marc est une personne attachante. Il est capable de faire de meilleurs joueurs de nous tout en nous aidant sur le plan personnel. Peu de gérants peuvent vous offrir cela. Il n'est pas seulement notre gérant. C'est un ami et je suis convaincu qu'il va continuer à aider les autres dans la prochaine étape de sa carrière», a avancé le capitaine Richie Ryan.

Le défenseur Colin Falvey abondait dans le même sens. «Marc est un entraîneur absolument fantastique. C'est aussi un gentleman. C'est un être humain avant tout. Chacun de nous avait l'impression de mesurer 10 pieds tellement il avait confiance en nous. Il croyait que nous pouvions gagner des trophées. Aux médias, il disait viser les séries éliminatoires. À nous, il disait que nous allions gagner et il nous expliquait comment nous allions le faire. Nous sommes venus bien près d'accomplir ce qu'il nous croyait capables de faire.»

Invaincu à ses 15 derniers matches avant la finale, Colin Falvey aurait aimé disputer un match retour à Ottawa parce qu'il a l'impression que l'équipe n'était pas dans son meilleur jour dimanche à New York.

«Il y a des décisions qui n'ont pas joué en notre faveur, mais au-delà de tout ça, nous n'avons pas joué notre meilleur match. C'est malheureux parce que nos 25 derniers matches avaient été impeccables.»

Marc Dos Santos ne sera pas de retour pour la troisième année d'existence du Fury, mais le capitaine Richie Ryan a encore demandé à la direction du club de ramener le plus de joueurs possibles de l'édition 2015.

«Nous sommes dévastés, mais je suis très content du club et du groupe que nous avons aujourd'hui. Nous avons travaillé les uns pour les autres toute l'année et c'est pour ça que nous avons participé à la finale. Je n'ai jamais joué avec un groupe de joueurs aussi unis. J'espère que nos propriétaires vont s'assurer de nous garder ensemble.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer