Le Fury en quête d'un deuxième titre

Déjà champion de la saison automnale de la... (Courtoisie, Fury)

Agrandir

Déjà champion de la saison automnale de la NASL, le Fury d'Ottawa disputera son dernier match de la saison régulière à Atlanta samedi après-midi.

Courtoisie, Fury

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un championnat, c'est bien. Deux, c'est mieux.

Champion de la saison automnale de la NASL, le Fury d'Ottawa disputera son dernier match de la saison régulière à Atlanta samedi après-midi. Il reste encore un enjeu: le premier rang du classement des saisons combinées de l'automne et du printemps.

Le Fury est déjà assuré d'accueillir son match de demi-finale le 8 novembre prochain à la Place TD, mais le premier rang du classement combiné lui permettrait d'accueillir la finale la semaine suivante en cas de victoire en demi-finale.

Pour l'entraîneur-chef Marc Dos Santos, le match à Atlanta a son importance, mais dans son échelle de priorité, la demi-finale l'est davantage. Il sera donc prudent samedi en envoyant plusieurs soldats secondaires pour combattre les Silverbacks, neuvièmes au classement général.

«Nous avons la chance de prendre le premier rang du classement des deux saisons, mais je crois sincèrement que certains de nos joueurs de soutien sont capables de nous aider à gagner ce match. Je crois qu'il est important de permettre à certains joueurs d'acquérir de l'expérience dans un match décisif au cas où des blessures ou des cartons rouges surviendraient dans le match de la demi-finale.»

Au repos

Marc Dos Santos veut également protéger des joueurs clés. Ainsi, le gardien Romuald Peiser verra sa séquence de 44 départs consécutifs prendre fin. Âgé de 24 ans, Marcel DeBellis obtiendra son premier départ en six ans! Julian De Guzman, Sinisa Ubiparipovic, Richie Ryan et le meilleur compteur Tom Heinemann ne seront pas de la formation de départ non plus. Mauro Eustaquio, suspendu un match en raison d'une accumulation de cartons jaune, n'a pas fait le voyage.

Le Fury misera toutefois sur sa ligne de défense habituelle pour aller chercher au moins un point dans un 12e match de suite sur la route. Ryan Richter, Colin Falvey, Rafael Alves et Mason Trafford seront à nouveau à leurs postes. Le centre du terrain sera occupé par le Québécois Jérémy Gagnon-Laparé, Drew Beckie et Ugur Albayrak. Aucun des trois n'a occupé cette position sur une base régulière cette saison avec le Fury. L'attaque sera l'affaire d'Oliver Minatel, Ali Hassan et Carl Haworth. Ces trois-là ont toutefois vu beaucoup d'action en 2015.

«C'est leur occasion de prendre un peu plus de place. Ils ont besoin de prendre du rythme au cas où nous aurions besoin d'eux dans les séries. À Atlanta, la surface artificielle est très dure. Ce n'est vraiment pas la meilleure de la ligue. Elle peut causer des blessures aux genoux ou aux cuisses. Nous demeurons prudents. Ce match a une signification, mais pas autant que la demi-finale», avance Dos Santos.

Trois scénarios

Au classement combiné, le Fury (15 victoires, 10 nulles, 4 défaites) mène la ligue avec deux points de priorité sur New York (14-11-4) qui terminera sa saison contre les Rowdies de Tampa Bay samedi soir. Les Ottaviens connaîtront l'identité de leurs adversaires de la demi-finale après ce match. Pour le moment, il y a toujours trois scénarios possibles: Minnesota, Tampa Bay ou Fort Lauderdale.

Quant aux Silverbacks (7-11-11), ils sont déjà écartés des séries éliminatoires.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer