Le drapeau du Fury flotte sur Ottawa (en vidéo)

Jim Watson et le capitaine Richie Ryan ont... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Jim Watson et le capitaine Richie Ryan ont hissé le drapeau du Fury à l'hôtel de ville d'Ottawa, en compagnie des autres joueurs de l'équipe.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le drapeau du Fury flotte bien haut à l'hôtel de ville d'Ottawa. Entourés d'une centaine de partisans en liesse, les nouveaux champions de la saison d'automne de la North American Soccer League ont été reçus par le maire Jim Watson vendredi midi.

Profitant de l'engouement suscité par ce championnat, le premier magistrat de la ville a aussi proclamé que le 23 octobre 2015 était la journée officielle du Fury d'Ottawa. Dans son discours en appui à l'équipe, il a encouragé les partisans à se rendre au stade de la Place TD le 8 novembre prochain pour le match de la demi-finale du championnat de la ligue.

Dimanche après-midi, juste avant le match des 67's d'Ottawa, le commissaire de la NASL va remettre le précieux trophée des champions de la saison d'automne aux membres du Fury.

Ce championnat n'est pas une fin en soi. L'entraîneur-chef Marc Dos Santos a parlé d'une étape. Son club voudra maintenant remporter le championnat des saisons combinées du printemps et de l'automne pour s'assurer l'avantage du terrain pour la durée des séries éliminatoires. Son rêve ultime serait de voir sa troupe soulever le plus important trophée de tous, celui des champions du «soccer bowl».

«Il reste encore beaucoup à accomplir. Pour l'instant, il faut prendre le temps d'apprécier le moment. Il n'y a que quatre équipes qui accèdent aux séries. C'est encore plus difficile d'obtenir un match à domicile. La seule façon de le faire, c'est de gagner le championnat de la saison printanière ou automnale.»

L'entraîneur-chef de 38 ans a vu plusieurs images défiler dans sa tête quand le sacre de son équipe s'est concrétisé mercredi soir en Floride. «J'ai revu l'équipe que nous sommes devenus à partir du mois de juillet. Nous avons joué avec l'identité que nous voulions nous donner et avec un modèle de jeu bien défini. Nous avons construit cette équipe avec des joueurs qui avaient soif de victoires.»

Les moments forts de la saison ont été nombreux chez le Fury en 2015. Des records ont été établis. Certains qui devraient tenir longtemps. Lesquels sont les plus impressionnants?

«Notre séquence de 648 minutes sans accorder de but. Nos 11 matches sans défaite sur la route. Notre séquence actuelle de 24 matches avec une seule défaite. C'est difficile à faire dans n'importe quelle ligue professionnelle.»

Marc Dos Santos se joindra à une équipe de la MLS à la fin de la saison du Fury, mais il est fier d'avoir mis Ottawa sur son parcours. «J'ai été chanceux de faire partie d'organisations qui tenaient à la victoire à Trois-Rivières (Attak), à Montréal (Impact), au Brésil et nous venons de gagner un premier trophée ici. Je veux quitter Ottawa avec le sentiment d'avoir tout donné.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer