Pour un point et un trophée

Marc Dos Santos pressera donc le citron au... (Simon Séguin-Bertrand, archives LeDroit)

Agrandir

Marc Dos Santos pressera donc le citron au moins une autre fois mercredi soir à Jacksonville dans l'avant-dernier match du calendrier automnal avant de penser d'accorder un repos au noyau de joueurs qui ont traîné son équipe jusqu'ici.

Simon Séguin-Bertrand, archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Trônant au sommet de la NASL avec 52 points en 28 matches depuis le début de la saison, le Fury d'Ottawa n'a besoin que d'un seul point à ses deux derniers duels pour s'assurer du championnat de la saison d'automne du circuit.

Marc Dos Santos pressera donc le citron au moins une autre fois mercredi soir à Jacksonville dans l'avant-dernier match du calendrier automnal avant de penser d'accorder un repos au noyau de joueurs qui ont traîné son équipe jusqu'ici. L'entraîneur-chef du Fury (14-10-4) sent que ses joueurs se retiennent de célébrer depuis qu'ils ont assuré leur place dans les séries du «Soccer Bowl». 

Il pense que sa troupe est prête à compléter sa mission contre l'Armada (8-6-13), une équipe qui luttera pour sa survie mercredi.

«Le vestiaire va exploser à Jacksonville si nous récoltons le point qu'il nous faut. Les gars gardent ce moment dans leurs tripes depuis un bout. Dans notre ligue, il y a trois trophées à gagner: ceux de la saison printanière, automnale et du soccer bowl. À notre deuxième année d'existence, nous avons l'opportunité unique d'en gagner un. Si je reposais les joueurs tout de suite, ils seraient fâchés contre moi», lance l'entraîneur québécois.

Le Fury pourrait perdre ses deux derniers matches et gagner le championnat d'automne quand même. Son avance est de six points sur le FC United du Minnesota. 

Le moindre point perdu par les «Loons» assurerait aussi le championnat aux Ottaviens.

«Nous avons une idée de l'alignement que nous voulons envoyer dans la mêlée mercredi. C'est un deuxième match en quatre jours pour nous. Des tests de récupération ont été effectués. Nous voulons le meilleur alignement possible. Nous prendrons des décisions le matin du match. Par exemple, dans le cas d'un joueur comme Julian De Guzman, à son âge, il faut prendre les décisions à la dernière minute. Il vient de jouer un premier match complet depuis des semaines.»

Une chose est sûre, le nouveau Québécois prêté par l'Impact de Montréal, Jérémy Gagnon-Laparé, pourrait donner un coup de main contre l'Armada. 

«Il a joué quatre matches en peu de jours avec l'équipe nationale canadienne des moins de 23 ans (au tournoi des qualifications olympiques). Mauro Eustaquio avait obtenu deux départs. Il était donc moins fatigué que Jérémy pour notre dernier match dimanche. Gagnon-Laparé sera une option au milieu du terrain pour nous en Floride.»

Si le Fury devait récolter son fameux point mercredi, Dos Santos pensera à récompenser ses joueurs de soutien qui ont joué dans l'ombre toute la saison en leur offrant un départ dans le dernier match à Atlanta le 31 octobre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer