Décimée, mais impitoyable

Blessé ou occupé avec l'équipe canadienne, Julian De... (Martin Roy, archives LeDroit)

Agrandir

Blessé ou occupé avec l'équipe canadienne, Julian De Guzman a raté 13 matches du Fury.

Martin Roy, archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les blessures à des joueurs clés et les prêts aux équipes nationales canadiennes ont empêché Marc Dos Santos de diriger une formation complète au milieu du terrain pendant toute la saison du Fury d'Ottawa.

Malgré tout, son club trône au sommet du classement automnal et du classement combiné de la NASL. Le Fury est en plein coeur de sa deuxième séquence de plus de 10 matches sans défaite cette saison. «Nous sommes en train d'établir des records qui ne tomberont pas. Je ne sais pas si les gens réalisent à quel point ce que nous sommes en train de faire est remarquable. Avec le budget dont dispose cette équipe, les chances de gagner des trophées seront rares. Nous aurons l'occasion d'en gagner un dès mercredi», a avancé l'entraîneur-chef québécois lundi en faisant allusion au championnat de la saison automnale.

À Jacksonville

Marc Dos Santos s'en va à Jacksonville mercredi avec la possibilité de récolter au moins un point dans un 11e match consécutif à l'étranger. Même à l'époque où il a mené l'Impact de Montréal au championnat de la USL, il n'a jamais connu autant de succès sur la route. Pour y arriver, il devra encore le faire sans son capitaine, Richie Ryan.

L'Irlandais est le meilleur milieu de terrain de la ligue selon Dos Santos. «Je connais au moins 30 joueurs de la MLS qu'il pourrait remplacer facilement, mais c'est nous qui en bénéficions à Ottawa.»

Ryan ne fera pas le voyage à Jacksonville. La saison de l'Écossais Nicki Paterson est terminée en raison d'une opération à un genou. Julian De Guzman a raté 13 rencontres en raison des blessures ou parce qu'il était le capitaine de l'équipe nationale canadienne. Mauro Eustaquio revient lui aussi d'un séjour avec l'équipe canadienne des moins de 23 ans qui lui a fait rater trois matches.

Tous ces joueurs évoluent au milieu du terrain. Pourtant, s'il y a un endroit où le Fury a été solide cette saison, c'est bien là. Seul à avoir été régulièrement à son poste, Sinisa Ubiparipovic a été une bête pendant toute la saison. Ryan, Paterson, De Guzman, Eustaquio et Ubiparipovic ont tous été sélectionnés dans l'équipe d'étoiles de la semaine de la NASL à quelques reprises.

Avec son but gagnant contre San Antonio dimanche, Eustaquio recevra probablement un autre honneur cette semaine. Marc Dos Santos aura donc un heureux problème quand Ryan sera prêt à revenir au jeu prochainement.

«Nous sommes contents d'avoir de la profondeur au milieu du terrain. C'est comme ça que nous avons construit notre club. C'est ce qui va nous permettre de gagner des matches cruciaux. La situation ne m'inquiète pas.»

Équilibre défensif

Julian De Guzman, remis d'une blessure à la jambe, a disputé son premier match complet de la saison automnale dans le gain de 1-0 contre les Scorpions dimanche. Dos Santos a immédiatement trouvé que le vétéran avait apporté de l'équilibre à son équipe sur le plan défensif.

«De Guzman est à deux matches de devenir le joueur le plus titularisé de l'équipe nationale du Canada. Il a joué plus de 100 matches en première ligue d'Espagne. Il a l'expérience des matches importants.»

Malgré sa force indéniable au centre du terrain, Dos Santos rappelle que 15 de ses joueurs ont été nommés dans les équipes d'étoiles de la semaine de la NASL. Son équipe est équilibrée de bas en haut. «Ailleurs, ce sont souvent les 3-4 mêmes joueurs qui reçoivent des honneurs. Chez nous, c'est toute l'équipe.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer