Dernier match local avant les séries pour le Fury

Le Fury disputera son dernier match local en... (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit)

Agrandir

Le Fury disputera son dernier match local en recevant les Scorpions de San Antonio.

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le moment est venu pour le Fury d'Ottawa de remercier ses partisans dimanche après-midi alors que l'équipe de la NASL disputera son dernier match local en recevant les Scorpions de San Antonio à la Place TD.

Le Fury vient de connaître une saison splendide où il n'a perdu qu'un seul de ses 22 derniers matches. Les joueurs ne feront pas leurs adieux dans ce «match d'appréciation des partisans» dimanche. L'équipe est déjà assurée de participer aux séries éliminatoires. À moins d'une catastrophe, elle devrait jouer au moins son match de la demi-finale à domicile. Avec un peu de chance, elle pourrait aussi accueillir la finale.

Avec trois matches à disputer en saison régulière, le Fury (13-10-4) a trois points d'avance sur le FC United du Minnesota dans la saison automnale. S'il conserve son avance, il amorcera les séries éliminatoires à domicile. Au classement combiné des deux saisons, Ottawa n'accuse qu'un point de retard sur le Cosmos de New York tout en détenant un match en main. S'il parvient à rafler le premier rang de ce classement, le Fury serait aussi l'hôte de la finale en cas de victoire en demi-finale.

Les Scorpions de San Antonio (7-8-11) occupent pour leur part le neuvième rang du classement général. Ils ont encore des chances d'accéder aux séries et l'entraîneur-chef Marc Dos Santos redoute ses prochains adversaires.

«Individuellement, ils ont de très bons joueurs. Collectivement, ils ont eu de la difficulté à former une équipe. C'est dur de croire qu'ils sont en neuvième position avec tout ce talent. Ils ont sous-performé, mais ils ont encore de l'espoir. Ce genre de club est toujours dangereux. De notre côté, si nous voulons gagner le championnat de la saison automnale, il faut gagner ce match.»

Le FC United ne semble pas vouloir lâcher le morceau. Il gagne sur une base régulière comme le Fury et Dos Santos ne veut pas commencer à regarder constamment derrière ses épaules.

«Il faut se concentrer sur ce que nous avons à faire. Si nous gagnons nos matches, il n'y aura pas d'inquiétude.»

L'équipe ottavienne aura du renfort dimanche alors que le milieu de terrain, Mauro Eustaquio, est revenu mercredi des qualifications olympiques avec l'équipe canadienne des moins de 23 ans. Le Canada a pris le quatrième rang et a été éliminé des Jeux olympiques de 2016 à Rio. Cependant, le club ne pourra pas compter sur son capitaine, Richie Ryan.

L'Irlandais de 30 ans souffre d'un claquage à la jambe gauche qui tarde à guérir et le capitaine commence à s'impatienter. «Ça fait 12 jours et il n'y a pas d'amélioration. Les traitements ne font rien. J'ai l'impression d'avoir quelque chose de déchirer, mais on m'assure que ce n'est pas le cas. Je l'espère, sinon j'aurai de sérieuses questions à poser», a dit celui qui vise maintenant un retour au jeu dans le dernier match de la saison à Atlanta le 31 octobre.

D'ici là, les partisans qui se présenteront au stade de la Place TD entre 14h et 14h45 dimanche auront droit à un rabais d'un dollar aux concessions alimentaires. Des prix seront distribués pendant toute la partie et des rabais de 25% à 40% seront offerts à la boutique souvenir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer