Le Fury veut rester au sommet

L'entraîneur-chef du Fury d'Ottawa, Marc Dos Santos... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

L'entraîneur-chef du Fury d'Ottawa, Marc Dos Santos

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les 11 équipes de la NASL approchent le fil d'arrivée. Pour le Fury d'Ottawa, il reste quatre matches à disputer avant les séries et la lutte ne pourrait pas être plus intense au classement combiné des saisons printanières et automnales.

La troupe de Marc Dos Santos se présentera à Tampa Bay samedi soir au sommet du classement combiné avec 48 points. C'est un point de mieux que le Cosmos de New York et deux de plus que le FC United du Minnesota. Ottawa et New York sont les deux seules équipes assurées de participer aux séries éliminatoires jusqu'à présent. Les deux équipes se battent maintenant pour avoir l'avantage du terrain pendant la demi-finale ainsi que la finale.

Le Fury pourrait débuter ses séries à la Place TD le 8 novembre en remportant le championnat de la saison automnale où son avance est plus confortable avec cinq points de priorité sur le FC United. Il jouerait aussi la finale à domicile le 14 novembre s'il devenait champion du classement combiné.

À Tampa Bay, les Rowdies batailleront pour sécuriser la quatrième et dernière place qui donne accès aux séries. Vendredi, ils partageaient ce quatrième rang avec Edmonton et Fort Lauderdale, qui revendiquent aussi 34 points. Fury et Rowdies ont fait match nul dans leurs deux duels de la saison. Une chose est cependant certaine. Tampa Bay a beaucoup plus besoin des trois points samedi soir et l'entraîneur-chef Marc Dos Santos en est conscient.

«Les Rowdies luttent pour leur survie. Émotionnellement, la pression est dans leur camp. Un match serré pourrait nous avantager, car ils ont besoin des trois points de la victoire. Si le match est égal, ils seront sûrement tentés de prendre des risques. Nous avons l'oeil sur le championnat de la ligue. Nous tenons notre destinée entre nos mains. Il faut se concentrer sur ce que nous avons à faire.»

Sur le terrain, le Fury traverse une séquence étincelante, particulièrement sur la route où il a gagné ses quatre derniers matches. Les Rowdies, eux, n'ont pas goûté à la victoire à leurs trois derniers matches. Après la victoire contre Edmonton dimanche dernier, Marc Dos Santos avait blagué en disant qu'il avait regardé le dernier match de Tampay Bay contre le Minnesota avec un chandail des Rowdies sur le dos. Vendredi, il disait avoir rangé ce gilet.

«Les six meilleures équipes au classement s'affrontent ce week-end. Nous aurons une meilleure idée du portrait après. En attendant, il faudra que notre équipe soit à son mieux pour gagner un autre match. Nos objectifs sont clairs. Nous voulons jouer nos matches des séries à domicile. Pas question de reposer des joueurs tant qu'il y aura des enjeux.»

Dos Santos n'aura peut-être pas le choix d'accorder des repos samedi soir puisque son capitaine Richie Ryan, son meilleur marqueur Tommy Heinemann, et un de ses meilleurs attaquants du moment, Paulo junior, soignent des bobos. De son côté, Mauro Eustaquio défend les couleurs de l'équipe canadienne U23 qui tente de se qualifier pour les Jeux olympiques de 2016.

«Nous prendrons les décisions qui s'imposent avant le match. Richie pense qu'il pourra jouer, mais nous ne prendrons aucun risque. Julian De Guzman devrait être prêt à effectuer un premier départ depuis longtemps. Il ne jouera pas tout le match, mais j'aimerais lui donner le plus de minutes possible.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer