Le Fury vise le voyage parfait

En pleine confiance, le Fury d'Ottawa a relevé... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

En pleine confiance, le Fury d'Ottawa a relevé ses deux premiers défis avec brio, notamment avec une victoire décisive de 2-0 contre les Strikers de Fort Lauderdale.

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ce devait être le voyage le plus éprouvant de la saison. Trois parties en huit jours, incluant des rendez-vous avec deux des plus redoutables formations de la NASL.

En pleine confiance, le Fury d'Ottawa a relevé ses deux premiers défis avec brio. Des victoires décisives de 2-0 contre les Strikers de Fort Lauderdale et de 4-1 contre le Cosmos de New York ont placé les hommes de Marc Dos Santos en position de force pour le dernier mois de la saison. Avec cinq matches à jouer à la saison régulière, le Fury (11-9-4) détient une priorité de cinq points au sommet du classement de la saison automnale et il n'accuse qu'un petit point de retard sur le Cosmos au sommet du classement combiné.

Les Ottaviens ont établi un record des temps modernes de la NASL avec leur séquence de huit matches sans défaite à l'étranger. Samedi soir, en Caroline, ils pourraient aussi égaler un record avec une sixième victoire de suite sur la route.

Les Railhawks (6-8-10) sont dans une position moins enviable. Ils ont besoin des trois points de la victoire. Ils ont sept points de retard sur la quatrième place, la dernière qui donne accès aux séries. L'occasion est belle pour l'équipe de la Caroline. Elle n'a perdu que deux matches à domicile cette saison et elle affrontera une équipe diminuée par la fatigue. Une séquence de trois matches en huit jours va drainer l'énergie de toute équipe professionnelle de soccer.

«Ce match sera le plus difficile du voyage. Le plus important était le premier contre Fort Lauderdale parce qu'il était un adversaire direct pour nous. Ensuite, tu n'as jamais besoin de motiver tes joueurs pour affronter New York, l'équipe la plus glamour de la ligue. Le facteur fatigue va entrer en ligne de compte pour ce troisième match, mais nous serons prêts. Nous avons perdu ici en début de saison, mais on connaît l'importance de ce match. Une défaite pourrait être fatale aux Railhawks. Et si on gagne, nous serons pratiquement assurés de participer aux séries», a expliqué Marc Dos Santos vendredi.

Le Fury n'a qu'une défaite à ses 19 derniers matches. Il a le vent dans les voiles. Quel est le secret?

Une défensive à toute épreuve et une attaque qui marque des buts à des moments clés. Marc Dos Santos ne compte sur aucun as marqueur. Tommy Heinemann est le meilleur compteur de l'équipe avec cinq buts. Il partage le 13e rang de la ligue à ce chapitre. L'attaque est plutôt l'affaire de tout le monde. Chacun y met son grain de sel. Récemment, c'est le vétéran Sinisa Ubiparipovic qui est en feu. Il a marqué un but en plus d'en préparer quatre autres dans les deux derniers matches. Des statistiques d'un joueur de hockey!

Ce soir, d'autres joueurs devront prendre le relais. Le Fury a perdu les services du milieu de terrain Mauro Eustaquio. Il sera avec l'équipe canadienne des moins de 23 ans qui tente de se qualifier aux Jeux olympiques. Il sera de retour le 7 ou le 14 octobre. Marc Dos Santos aurait aimé le remplacer par Julian De Guzman, mais le capitaine de l'équipe canadienne senior n'est pas encore remis d'une blessure à un mollet.

«Nous avons deux options pour le remplacement. Nous avons confiance en notre groupe. Notre profondeur devrait nous aider.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer