Le Fury sans complexe à New York

Paulo Junior a marqué deux buts pour le... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

Paulo Junior a marqué deux buts pour le Fury.

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Plus rien n'arrête le Fury d'Ottawa. Même pas le puissant Cosmos de New York, qui n'avait pas perdu un seul de ses 18 matches à domicile cette saison avant d'être malmené 4 à 1 par la troupe de Marc Dos Santos mardi soir.

En l'espace de quatre jours, le Fury (11-9-4) vient de se payer Fort Lauderdale et New York (11-10-3), les deux seuls clubs qu'il n'avait jamais vaincu depuis son entrée en NASL en 2014.

Avec cette éclatante victoire, le Fury a accentué son avance à cinq points au sommet du classement de la saison automnale. Il s'est rapproché à un point du Cosmos au classement combiné des deux saisons. Il prend surtout un coussin de 11 points sur les Strikers de Fort Lauderdale en cinquième position. Les quatre premiers clubs du classement général participeront aux séries du Soccer Bowl. Avec sa victoire de mardi, le Fury est virtuellement assuré d'y participer.

Paulo Junior a dirigé l'attaque ottavienne en marquant ses deuxième et troisième buts de la saison, mardi. Tommy Heinemann a ajouté son cinquième de la campagne à la 78e minute. Dans la minute précédente, il avait dirigé un tir qui a dévié contre le défenseur Carlos Mendes pour ensuite se retrouver dans le fond du filet. Joueur de la semaine dans la NASL, Sinisa Ubiparipovic a préparé trois des quatre buts des siens.

Alexander Flores a évité le jeu blanc au Cosmos, qui n'avait jamais accordé plus d'un but au Fury à ses cinq matches précédents. Mardi, les New-Yorkais ont encaissé leur troisième défaite en 24 parties cette saison. Devant le filet des visiteurs, Romuald Peiser a réalisé quelques bijoux consécutifs en deuxième demie alors que la marque était toujours serrée à 2-1. Le gardien français a effectué quatre arrêts dans la partie, contre aucun pour son opposant Jimmy Maurer.

Le capitaine à son poste

Victime d'une épaule disloquée samedi, le capitaine Richie Ryan était de retour à son poste. Avant le match, le milieu de terrain Sinisa Ubiparipovic et le défenseur Ryan Richter ont appris qu'ils avaient été sélectionnés dans l'équipe d'étoiles de semaine.

Victorieux à ses cinq derniers matches sur la route et invaincu à ses huit derniers matches à l'étranger, le Fury va maintenant poursuivre son voyage en Caroline du Nord où il affrontera les Railhawks samedi avant de finalement rentrer à Ottawa.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer