Voyage crucial pour le Fury

L'entraîneur-chef du Fury d'Ottawa, Marc Dos Santos.... (PHOTO PATRICK WOODBURY, ARCHIVES LE DROIT)

Agrandir

L'entraîneur-chef du Fury d'Ottawa, Marc Dos Santos.

PHOTO PATRICK WOODBURY, ARCHIVES LE DROIT

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Fury d'Ottawa amorce samedi soir son plus long voyage de la saison dans la NASL. La troupe de Marc Dos Santos jouera trois parties déterminantes en seulement huit jours à Fort Lauderdale, à New York ainsi qu'à Cary, en Caroline du Nord.

Premier de classe depuis 59 jours dans la saison automnale, c'est durant ce voyage que le Fury va voir s'il aura des chances de conserver son premier rang. Les deux premiers adversaires seront coriaces. Les Strikers de Fort Lauderdale occupent provisoirement le quatrième rang de la ligue. Le Cosmos de New York est premier du classement général et troisième de la saison automnale. Les équipiers de Marc Dos Santos vont compléter leur long séjour à l'étranger contre les Railhawks de la Caroline, qui n'ont que cinq points de retard sur les Strikers au quatrième et dernier rang qui donne accès aux séries éliminatoires.

Avec une récolte de 36 points en 22 matches, le Fury (9-9-4) est bien positionné pour participer aux séries dès la deuxième saison de son existence. Il aurait cependant avantage à gagner le championnat de la saison automnale. Le titre lui assurerait de disputer son match de la demi-finale à la maison, devant ses partisans de la Place TD. Si les séries commençaient dimanche, le Minnesota United FC serait le visiteur.

«C'est une chance de nous mettre en meilleure position pour faire les séries. Dans le pire scénario, on conserverait notre place dans les séries, mais avec trois victoires, nous serions presque assurés d'y participer», a signalé Marc Dos Santos, qui a annoncé son départ à la fin de la saison cette semaine. Les rumeurs l'envoient à Kansas City, où il serait un adjoint dans la MLS.

Installés dans le sud de la Floride depuis vendredi, «MDS» et son Fury auront une dernière occasion de renverser les Strikers (7-7-7) pour la première fois en six duels entre les deux clubs. Fury et Strikers n'ont pas fait de maître à Ottawa samedi dernier dans un verdict nul de 0-0, mais l'équipe floridienne demeure sur une lancée. Invaincus en six matches, les Strikers ont marqué 16 buts et n'en ont accordé que quatre pendant la séquence, mais ils compléteront aussi une séquence de trois matches en huit jours samedi soir au stade Lockhart.

Les Ottaviens, de leur côté, sont invaincus à leurs six derniers matches sur la route. «Fort Lauderdale est un adversaire direct. S'ils gagnent, ils s'approchent à deux points de nous. Si nous gagnons, nous aurions huit points d'avance. Des trois matches que nous allons jouer cette semaine, celui contre les Strikers est le plus important», a ajouté Dos Santos.

Blessés la semaine dernière, Julian De Guzman, Drew Beckie et Ugur Albarayrak seront du voyage pour ajouter à la profondeur du Fury, mais Dos Santos ne s'attend pas à ce qu'ils soient prêts à jouer samedi soir. «On regarde plus pour mardi ou samedi prochain.»

Après son match à Fort Lauderdale, le Fury se rendra à New York pour affronter le Cosmos mardi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer