Le Fury neutralise les Strikers

Huit points séparent encore le Fury (9-9-4) des... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Huit points séparent encore le Fury (9-9-4) des Strikers (7-7-7) au classement général de la NASL. Les Ottaviens ont aussi conservé leur avance en tête du classement automnal

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Fury d'Ottawa n'a pas encore résolu le casse-tête des Strikers de Fort Lauderdale, mais il a gardé ses distances avec le club qui tente de se faufiler dans les séries éliminatoires en lui livrant un match nul de 0-0 par un samedi après-midi maussade à la Place TD.

Huit points séparent encore le Fury (9-9-4) des Strikers (7-7-7) au classement général de la NASL. Les Ottaviens ont aussi conservé leur avance en tête du classement automnal avec cet autre point amassé devant une bonne foule de 6327 spectateurs qui ont bravé la pluie pendant tout le match.

Les locaux ont eu leurs chances de signer leur première victoire en cinq tentatives contre les Strikers. Dès le départ, Paulo junior, Tommy Heinemann et Colin Falvey ont tour à tour cogné à la porte. Ils ont touché des poteaux ou envoyé le ballon à côté du filet alors qu'ils avaient le champ libre. Heinemann a eu une autre occasion en or en s'échappant seul contre le gardien Josh Ford, mais son tir a manqué de précision.

À l'autre bout du terrain, les Strikers ont aussi eu d'innombrables chances de déjouer Romuald Peiser, mais celui-ci a été fidèle à lui-même en réalisant des arrêts clés contre la redoutable attaque des visiteurs qui venait pourtant de marquer plus de 10 buts à ses trois derniers matches. À deux reprises, le gardien français a toutefois été aidé par ses coéquipiers. Rafael Alves est intervenu après un arrêt partiel du gardien pour empêcher le ballon de rouler dans le filet. Richie Ryan est aussi venu à la rescousse de Peiser en deuxième moitié après un autre arrêt partiel contre le meilleur franc-tireur de la ligue, Stefano Pinho.

Peiser a ainsi signé son 11e jeu blanc de la saison, un sommet dans la NASL. «J'ai été un peu plus occupé qu'à l'habitude, mais c'est mon travail. Nous avons un point de plus au classement et un de moins à amasser pour faire les séries», a expliqué le gardien.

Pour le capitaine Richie Ryan, le Fury a donné trop d'occasions aux Strikers de prendre les trois points du match. «Les deux clubs ont eu trop d'ouvertures, mais il faudra corriger le tir. Heureusement, nous avons Peiser dans le filet. Il est en feu. Ce n'est pas la première fois qu'il sauve notre peau. Il faudra être meilleur en possession du ballon. Pour la première fois de la saison automnale, nous n'avons pas profité de nos occasions de marquer. Cela nous a empêchés d'empocher trois points.»

Les deux équipes ont encore rendez-vous à Fort Lauderdale la semaine prochaine. Pour l'entraîneur-chef, Marc Dos Santos, la lutte s'annonce encore serrée. «Il faudra être plus agressif quand nous sommes en position de marquer. Les deux clubs se battent pour faire les séries. Nous avons besoin de récupérer des joueurs blessés sinon nous allons jouer dans nos limites bientôt.»

Dos Santos était satisfait de récolter un point même si son club n'a pas gagné (une défaite, trois verdicts nuls) à ses quatre derniers matches à domicile. «La nulle représente bien ce qui s'est passé sur le terrain. Les deux clubs ont eu leurs occasions. Personne n'a été totalement dominant. Nous voulions gagner, mais nous sommes satisfaits du résultat.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer