La légende Raùl dans la capitale

Raùl, à droite, aura son monument à Madrid.... (Photo: AP)

Agrandir

Raùl, à droite, aura son monument à Madrid. Après tout, il a été l'un des plus prolifiques marqueurs de sa génération.

Photo: AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une légende du soccer international débarquera au stade de la Place TD mercredi soir alors que le Cosmos de New York s'arrêtera à Ottawa pour y affronter le Fury dans un choc entre les deux équipes de l'heure de la NASL.

Un jour, Raùl Gonzalez-Blanco aura son monument à Madrid. Après tout, il a été l'un des plus prolifiques marqueurs de sa génération. Âgé de 38 ans, il approche la fin de sa carrière. Après avoir brillé pendant 16 saisons avec le Real Madrid, l'une des franchises les plus glorieuses de l'histoire du « foot », Raùl a passé quatre années au Qatar avant de se joindre au Cosmos de New York, où il a signé un contrat de deux saisons cette année.

Le Cosmos lui a également confié le poste de directeur technique de son académie. C'est lui qui sera responsable de mettre la nouvelle structure en place au cours des prochaines années.

Raùl n'est plus une jeunesse. Il a ralenti. Il a marqué quatre buts en 18 matches cette année, mais personne ne pourra lui enlever son remarquable parcours avec le Real Madrid. Sans l'ombre d'un doute, il a été un des joueurs les plus adulés de ce club mythique. Personne n'a marqué autant de buts que lui avec « les merengues ». Même pas Cristiano Ronaldo. Entre 1994 et 2010, Raùl a inscrit 323 buts en 741 parties.

Pas de déconcentration

Demain, les amateurs de soccer de la région de la capitale nationale pourront le voir en chair et en os sur le terrain de la Place TD. Chez le Fury, le gardien Romuald Peiser admet que la présence de Raùl apporte un cachet à la NASL, mais en même temps, il disait se concentrer sur New York avant la légende.

« C'est toujours bien d'avoir un adversaire comme lui. En même temps, c'est un joueur du Cosmos qui doit être considéré au même point que les autres. Au Portugal, j'ai joué contre d'autres grands joueurs. Ce sont surtout les spectateurs qui seront les grands gagnants de sa présence. »

Le gardien français sait très bien que le joueur vedette du Cosmos demeure un redoutable opposant malgré ses 38 ans. « Techniquement, il est encore très à l'aise. Il est très malin dans son jeu. Quand il est là, il fait progresser son équipe, mais il aide aussi l'autre équipe à progresser. Un joueur comme lui, c'est super pour la crédibilité de notre ligue. On se rend compte qu'aux États-Unis et au Canada, en MLS autant qu'en NASL, les ligues accélèrent. Des fois, les équipes parviennent à attirer des joueurs plus jeunes qui joueraient encore en Europe. La qualité du spectacle augmente. Ça se voit facilement dans les matches. »

Défenseur du Fury, Colin Falvey connaît une excellente saison et il se promettait de surveiller attentivement les mouvements du #7 demain. « Nous connaissons ses qualités athlétiques. Malgré son âge, il est toujours en mouvement et il demeure créatif. Il faudra savoir où il se trouve sur le terrain en tout temps. Du haut des estrades, les partisans pourront l'admirer, mais de notre côté, nous allons le traiter comme n'importe quel autre joueur. »

SOUS LES PROJECTEURS

L'Irlandais se disait convaincu que l'attrait de Raùl allait attirer plus de spectateurs demain soir. « C'est une bonne chose pour notre ligue de compter sur un joueur de son calibre. Il apporte du glamour à notre circuit et peut-être qu'il incitera d'autres Espagnols à le suivre en Amérique. »

Enfin, le capitaine Richie Ryan se disait honoré de se retrouver sur le même terrain qu'un joueur aussi célèbre. « Tous les joueurs de la ligue profitent de sa présence. Il a peut-être perdu un peu de vitesse, mais il est aussi devenu un joueur plus rusé avec l'expérience. Quand vous êtes nés avec sa touche, ça ne se perd tout simplement pas. »

Raùl est le dernier d'une grande lignée d'immortels du soccer à passer par le Cosmos après les Pelé, Franz Beckenbauer et Carlos Alberto, entre autres.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer