Pas de record pour le Fury

Christian Ramirez a marqué le premier but du... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)

Agrandir

Christian Ramirez a marqué le premier but du match de samedi, qui opposait le Fury d'Ottawa au FC United du Minnesota.

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ottawa essuie un premier revers depuis le 2 mai

Toute bonne chose a une fin. Dans le cas du Fury d'Ottawa, il a vu sa série de matches sans défaite s'arrêter à 12, un de moins que le record de la NASL, samedi soir, à la Place TD. 

L'équipe de Marc Dos Santos s'est inclinée 2-1 aux mains du FC United du Minnesota devant 6899 spectateurs, la plus grosse foule de la saison. Elle n'avait pas perdu depuis le 2 mai.

«Une défaite crève-coeur. Dans le vestiaire, les gars sont très déçus», a soutenu l'entraîneur-chef québécois après s'être entretenu avec les joueurs. 

Les siens sont surtout frustrés de la façon dont le match a pris fin. Les visiteurs ont marqué le but vainqueur sur un coup franc dans les arrêts de jeu. 

Un ballon de Daniel Mendes qui a frappé le poteau pour ensuite aboutir dans le filet. 

«C'est décevant car ce n'était pas une bonne décision de l'arbitre. Il a sifflé une faute qui n'existait pas, a déploré Dos Santos en français. 

«Je respecte l'arbitre. Il commence sa carrière, mais on doit choisir le type de match qu'on donne à des gens qui ont moins d'expérience. Minnesota contre Ottawa, c'était un match entre la quatrième et première équipe au classement. Il y avait beaucoup d'émotions. Il (officiel) a pris une décision pas très bonne qui a eu une conséquence directe sur le match.» 

En anglais, le coach a été plus prudent quand les journalistes lui ont demandé son opinion sur le travail de l'arbitre. «Je vais être mis à l'amende... Je vais être mis à l'amende», a-t-il commencé par dire. 

«Ça m'a déjà coûté cher cette saison. J'ai trois enfants... Si la NASL écoute ceci... Elle va écouter ceci...» 

Les dirigeants du circuit pourraient aussi sévir envers le Fury pour la réaction de certains partisans qui ont lancé des projectiles vers des joueurs du FC United. Les visiteurs ont célébré le but vainqueur devant un groupe d'amateurs. 

Mendes a retiré son chandail. Quelques secondes plus tard, un de ses coéquipiers a reçu une bouteille au visage. 

À ce sujet, Dos Santos ne blâmait pas le FC United d'avoir fêté. 

«C'est normal. Il y a de l'intensité. Ce genre de célébrations se produit un peu partout dans le monde», a-t-il rappelé. 

Les spectateurs auront vécu des émotions fortes durant cette soirée. Ils avaient vu leur équipe créer l'égalité à la 73e minute, gracieuseté de l'attaquant Andrew Wiedeman. 

Le premier but du Minnesota a été l'affaire du joueur de l'heure dans la NASL. Christian Ramirez a profité d'une rare bévue du défenseur Rafael Alves, qui a perdu le contrôle du ballon à mi-terrain. 

L'attaquant du FC United a ensuite battu le gardien Romuald Peiser. Il s'agit du septième match de suite qu'il marquait. 

Malgré ce revers, le Fury demeure au sommet du classement de la saison automnale de la NASL. Il profitera d'une semaine de repos avant de disputer son prochain match le 26 août. Le Cosmos de New York débarquera dans la capitale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer