Le Fury en «pleine confiance»

«Notre série de matches sans défaite nous a... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

«Notre série de matches sans défaite nous a permis de nous approcher du groupe de tête. Nous sommes en pleine confiance», a résumé l'entraîneur-chef du Fury, Marc Dos Santos.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Onze des 30 matches du calendrier régulier de la NASL sont complétés pour le Fury d'Ottawa. La saison est encore jeune, mais l'équipe de Marc Dos Santos se trouve exactement où elle voudrait être en ce début de mois de juillet.

Avec 14 points au classement, le Fury partage le quatrième rang avec deux équipes. Les quatre premiers clubs feront partie des séries éliminatoires. Son prochain adversaire samedi soir a aussi 14 points. Le Minnesota United (3 victoires, 3 défaites, 5 nulles) a la même fiche que le Fury, qui affrontera ensuite le Indy Eleven, l'autre équipe à 14 points, à Ottawa la semaine suivante.

Le Fury tient donc sa destinée entre ses mains. Une victoire samedi soir lui donnerait un joli coussin sur les champions de la saison régulière de 2014. Le United est toutefois difficile à vaincre sur son terrain du NSC Stadium. Les joueurs du Fury ne le diront pas, mais un match nul au Minnesota ferait bien leur affaire.

«C'est important de rester dans la lutte. Plus longtemps nous lutterons avec les équipes de tête, plus nous aurons des chances de participer aux séries. Ça faisait un bout que nous n'avions pas marqué avant notre dernière victoire, mais ça faisait encore plus longtemps que nous n'avions pas accordé de but. Notre série de matches sans défaite nous a permis de nous approcher du groupe de tête. Nous sommes en pleine confiance», a résumé l'entraîneur-chef du Fury, Marc Dos Santos.

Devant le filet, Romuald Peiser est parfait à ses 616 dernières minutes de jeu et Dos Santos ne pourrait pas être plus fier de ses 23 joueurs. «Ce que nos gars sont en train de faire est très difficile. Six matches et trois quarts sans concéder de but, c'est très long. Nous avons joué contre de bonnes équipes pendant cette séquence. J'ai de véritables guerriers.»

Le gardien français n'a jamais connu une séquence aussi sublime devant le filet d'une équipe professionnelle. Il admet que les problèmes offensifs du Fury ont forcé l'équipe à axer son jeu sur la défense.

«Notre attaque ne comptait pas en début de saison. Fallait donc prendre des points pour se sortir la tête de l'eau. Chaque fois qu'on n'accorde pas de but, on amasse au moins un point. Quand nous avons marqué, nous avons gagné. Les gens parlent beaucoup de notre défensive, mais ils oublient notre attaque a été troisième dans les tirs au but dans la saison printanière. On se créait des occasions, mais on n'en a pas profité», a ajouté Peiser.

Le Fury espère que la rentrée de deux attaquants de premier plan changera la donne ce soir. Le Brésilien Oliver Minatel est prêt à reprendre son poste après avoir soigné une déchirure de deux centimètres à un muscle ischio-jambier. Acquis des Strikers de Fort Lauderdale, Aly Hassan sera également disponible pour ce match, un luxe que Marc Dos Santos attend depuis le jour 1 de la saison.

«Nous n'avons jamais disputé un match avec notre équipe complète encore, mais nous avons maintenant plus d'options en attaque. Nos attaquants qui n'ont pas marqué ont maintenant plus de pression parce que j'ai des gars qui n'attendent qu'une occasion pour prendre leur place. Nous avons besoin de résultats. Oliver est un compteur qui a fait ses preuves et nous allons placer Aly (Hassan) dans une situation où il pourra avoir du succès.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer