De plus en plus fort en attaque

Le Fury d'Ottawa en pleine action à la... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Le Fury d'Ottawa en pleine action à la Place TD.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Invaincu à ses six derniers matches, le Fury d'Ottawa traverse sa meilleure séquence depuis son entrée dans la North American Soccer League en 2014.

Pour la première fois de son histoire, les hommes de Marc Dos Santos partagent le quatrième rang de la NASL, une position clé puisque c'est la dernière qui donne accès aux séries éliminatoires. Toutefois, si les séries devaient commencer demain, les Ottaviens en seraient exclus. En raison du différentiel buts pour/contre, ils sont classés au sixième rang du circuit à 11 équipes. Le Indy Eleven et le FC Minnesota revendiquent également 14 points après 11 matches, mais la beauté de la chose, c'est que le Fury disputera son prochain match au Minnesota samedi.

Pour l'occasion, Marc Dos Santos va récupérer deux attaquants de premier plan. Le Brésilien Oliver Minatel sera enfin prêt à revenir au jeu et le transfert international du nouveau venu, Aly Hassan, sera autorisé d'ici là. Meilleur marqueur du Fury l'an dernier, Minatel n'a pris part qu'à quatre matches et l'attaque continue d'avoir besoin de buts.

Même s'ils composent le trio d'attaquants le plus utilisé de la saison, Carl Haworth (965 minutes de jeu), Paulo Junior (708 minutes) et Andrew Wiedemann (524) n'ont toujours pas touché le fond du filet. Les trois ont manqué d'opportunisme dans la victoire de 2-0 contre l'Armada de Jacksonville dimanche. C'est Mason Trafford, un défenseur, et Tommy Heinemann, sorti du banc à la 75e minute, qui ont compté dans ce match.

Enfin remis d'une blessure, Heinemann fulminait quand Dos Santos l'a laissé de côté pour commencer match sur le banc, mais l'entraîneur-chef avait une explication.

«L'Armada avait compté beaucoup de buts cette saison. Nous avons préféré utiliser trois attaquants mobiles pour commencer le match et causer des problèmes à la défensive adverse. Le plan était de finir le combat avec la rentrée de Tommy contre une défense fatiguée.»

Le plan a fonctionné. Heinemann a compté son deuxième but de la saison à la 86e minute de jeu. Le retour d'Heinemann, combiné à celui d'Oliver Minatel et d'Aly Hassan ne fera que hausser le niveau de compétition parmi les attaquants.

«C'est une situation que nous allons évaluer quotidiennement. Nous avons des attaquants qui n'ont pas encore marqué. Brandon Poltronieri a été solide sur la préparation du but d'Heinemann. Il a toujours été très fort à sa sortie du banc. Il a eu plus de difficultés comme partant. Nous sommes à la recherche de résultats et nous avons besoin de buts», a ajouté Dos Santos.

Moins de temps de jeu

En lisant entre les lignes, il faut comprendre que le temps de jeu des Haworth, Junior et Wiedemann sera réduit pour la portion «automnale» du calendrier de la NASL. Le Fury n'a compté que sept buts en 11 parties et occupe le dernier rang de la ligue à ce chapitre. Si Minatel, Hassan et Heinemann peuvent mettre la main à la pâte, les séries éliminatoires seront plus que jamais à la portée de l'équipe ottavienne parce qu'à l'arrière, le Fury mène la ligue avec huit buts accordés. L'équipe n'a rien donné à l'adversaire depuis 10 heures de jeu, un long blanchissage qui s'étend sur un peu plus que six matches.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer