Une fin de tournoi honorable

La troupe de John Herdman a alloué deux... (La Presse Canadienne)

Agrandir

La troupe de John Herdman a alloué deux buts rapides en première demie. Elle ne s'en est jamais relevée par la suite.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Neil Davidson
Le Droit

(VANCOUVER) L'impact de la défaite s'est rapidement fait sentir pour l'équipe canadienne à la Coupe du monde féminine de soccer.

La capitaine Christine Sinclair, qui tentait de transporter l'équipe sur son dos jusqu'en demi-finales, était en larmes quand elle s'est excusée sans que ce soit nécessaire auprès de l'entraîneur John Herdman après la défaite de 2-1 du Canada contre l'Angleterre lors des quarts de finale, samedi.

La jeune arrière Kadeisha Buchanan, qui mérite une place au sein de l'équipe d'étoiles du tournoi, pleurait aussi avec un genou au sol sur la surface du BC Place.

«Elles ont tout donné. Mais ce ne fut quand même pas suffisant», a dit Herdman, laissant les émotions parler en public.

Il est rare de voir Herdman sans script préparé. Mais samedi soir, il a parlé à coeur ouvert.

«Je suis encore très émotif», a-t-il admis.

Des buts concédés à la 11e et la 14e minute ont coulé le Canada. Un manque d'attaque, un problème chronique pour cette équipe, a empêché les Canadiennes de réussir la remontée, même si Sinclair a profité d'une erreur de la gardienne anglaise pour réduire l'écart à la 42e minute.

Herdman a pris le blâme pour le deuxième but, marqué sur un coup franc quand l'Anglaise Lucy Bronze a profité de son avantage de taille contre l'arrière latérale canadienne Allysha Chapman. La capitaine anglaise Steph Houghton a mentionné plus tard qu'il s'agissait d'une confrontation que son équipe voulait exploiter.

Le premier but des Anglaises est survenu après un revirement de l'arrière centrale Lauren Sesselmann.

«Quand vous jouez à ce niveau-ci, ce sont des erreurs comme celles-là qui vont faire la différence», a rappelé Herdman.

Quand un journaliste a tenté d'obtenir un commentaire sur le jeu de Sesselmann en posant une question sur «la fille qui a fait l'erreur ce soir», Herdman a répondu: «Laquelle?»

«Nous avons commis quelques erreurs ce soir», a-t-il rétorqué en voulant rappeler qu'on ne pouvait pas seulement pointer Sesselmann du doigt.

Herdman est aussi revenu sur les excuses de Sinclair après la rencontre, elle qui a pourtant redonné vie au BC Place avec son 155e but en carrière avec l'équipe canadienne.

«Elle n'a pas le droit de dire qu'elle s'excuse, a déclaré Herdman. Elle a écrit un autre chapitre de sa légende ce soir. Elle a été brillante. Elle a répondu à ceux qui la critiquaient. Elle a à nouveau brillé dans un match important.»

L'équipe qui avait capté l'attention du Canada avec sa médaille de bronze aux Jeux olympiques de Londres en 2012 a démontré qu'elle avait toujours une place dans le coeur des Canadiens. Un total de 241904 spectateurs ont assisté aux cinq matches de l'équipe canadienne.

Les Jeux olympiques de 2016 sont maintenant dans le viseur de Herdman, qui aura des décisions difficiles à prendre puisqu'il pourra amener seulement 18 joueuses à Rio de Janeiro, comparativement à 23 à la Coupe du monde.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer