Sinclair tire l'équipe vers le haut

Christine Sinclair, à gauche, saute de joie après... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Christine Sinclair, à gauche, saute de joie après la victoire contre la Suisse.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Neil Davidson
La Presse Canadienne
VANCOUVER

Christine Sinclair est reconnue pour ses buts, mais c'est avec une passe qu'elle s'est distinguée dimanche, aidant ainsi le Canada à passer en quarts de finale, au Mondial féminin.

Après le travail acharné d'Allysha Chapman pour ravir le ballon à une Suisse, Sinclair a dirigé un centre vers Josée Bélanger, en zone de réparation. Une rivale a voulu dégager de la tête, mais elle l'a fait en direction de Rhian Wilkinson. Celle-ci a fait un nouveau centre et Sinclair s'est interposée, poussant le ballon vers Bélanger qui a fait mouche du pied gauche, à la 52e minute. Le Canada a ensuite gardé le cap pour une victoire de 1-0.

Classées huitièmes, les Canadiennes se préparent maintenant pour leur match de samedi contre l'Angleterre.

Avant le gain contre la Suisse, certains avaient critiqué la tenue de Sinclair à ce point-ci du Mondial, la disant trop lente. Mais dans le clan canadien, de tels propos sont de l'hérésie.

«Elle est une joueuse de calibre mondial et elle donne tout ce qu'elle a à chaque match, a dit l'entraîneur de l'unifolié, John Herdman. Non seulement ça, elle amène aussi les autres filles à élever leur niveau de jeu.»

Le reste de la brigade rejette aussi tout commentaire négatif à l'endroit de leur capitaine.

«Je pense que quiconque la critique est mal informé», a dit Wilkinson.

La Britanno-Colombienne de 32 ans est adorée par ses coéquipières, avec les plus jeunes peinant à réaliser qu'elles jouent en compagnie de leur idole.

«C'est mon rêve de petite fille qui se concrétise à chaque jour, a dit l'attaquante Jonelle Filigno, 24 ans. Ce qui la rend si attachante, c'est qu'elle est vraiment tout sauf prétentieuse.»

«Elle est incroyable, ajoute la milieu de terrain Sophie Schmidt. J'aime vraiment jouer à ses côtés. Elle me fait bien paraître, et on dirait qu'elle n'a pas besoin d'y mettre d'efforts.»

Sinclair est timide et parle relativement peu aux médias, laissant souvent ce rôle à d'autres joueuses d'expérience, comme Erin McLeod et Karina LeBlanc.

«Je pense qu'elle est la personne parfaite pour nous guider», a mentionné LeBlanc.

Le match de samedi sera présenté à nouveau au BC Place Stadium, où 53855 personnes ont assisté à la victoire canadienne, dimanche.

Partager

À lire aussi

  • Josée Bélanger: un but qui marque l'histoire

    Sports

    Josée Bélanger: un but qui marque l'histoire

    Ce n'était pas le Canadien de Montréal, ni les Alouettes, ni même les Blue Jays de Toronto ou les Canucks de Vancouver. Lundi soir, la grande vedette... »

  • Fin du rêve de Josée Bélanger

    Sports

    Fin du rêve de Josée Bélanger

    L'Angleterre a inscrit deux buts en trois minutes en début de match et le Canada ne s'en est pas remis, encaissant une défaite de 2-1 lors des quarts... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer