La France rassure tout le monde

Menacée d'élimination avant son troisième match, la France... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Menacée d'élimination avant son troisième match, la France a fini par s'imposer au compte de 5 à 0 contre les Mexicaines.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

En position précaire avant d'entreprendre son dernier match de la phase préliminaire de la Coupe du monde de la FIFA, la France n'a mis que 13 minutes pour dissiper tous les doutes qui pouvaient subsister à son égard.

Tirant une leçon d'humilité après leur défaite surprise de 2-0 contre la Colombie, les «Bleues» n'ont laissé aucune chance aux Mexicaines mercredi soir à Ottawa. Marie-Laure Délie a ouvert la marque dès la 34e seconde de jeu. À la neuvième minute, les Françaises ajoutaient un deuxième but à partir d'un corner qui a dévié sur une Mexicaine, puis Eugénie Le Sommer a donné le coup d'assommoir à «Las Tri» à la 13e minute. Les 21 562 spectateurs qui prenaient place dans le stade de la Place TD sont devenus bien tranquilles, particulièrement les nombreux partisans mexicains. Le suspense était terminé.

Menacée d'élimination avant son troisième match, la France a fini par s'imposer au compte de 5 à 0. En prime, elle s'est hissée au premier rang de son groupe. L'Angleterre a pris le deuxième rang et affrontera la Norvège à Ottawa en huitième de finale lundi. La Colombie a été reléguée au troisième rang et le Mexique (28e au monde), incapable de signer une première victoire en Coupe du monde, a été éliminé.

Après s'être écrasées contre les Colombiennes (29e) à Moncton, les Françaises (3e) ont reçu exactement ce que le médecin leur avait prescrit quand Marie-Laure Délie a compté le deuxième but le plus rapide de l'histoire du Mondial féminin.

«Ce fut un soulagement de marquer si tôt. Ç'a libéré la pression pour la suite et ç'a rendu le match plus facile», a raconté Amandine Henry, auteure du cinquième but sur une frappe spectaculaire de 30 mètres qui a abouti dans le coin droit du filet défendu par Cecilia Santiago.

La domination française s'est poursuivie à la 36e minute quand Marie-Laure Délie a ajouté son deuxième but pour porter la marque à 4-0. Le Mexique a changé sa stratégie en deuxième demie, mais la côte était trop abrupte à remonter. La France a eu possession du ballon pendant 61 % du temps .

Un coup d'orgueil

Assurément, la «FFF» a voulu démontrer que son échec à Moncton avait été une erreur de parcours.

«Nos joueuses étaient très motivées. Elles avaient l'esprit revanchard par rapport au match de samedi. On ne peut pas toujours gagner les matches, mais il faut toujours garder confiance. On s'est mis de la pression avec notre défaite contre la Colombie, mais il y a des jours 'sans'. Aujourd'hui (mercredi), nous avons eu un résultat de 5-0. Il ne faut pas se prendre pour d'autres. L'objectif premier était de sortir de notre groupe. C'est fait. Maintenant, on y ira match par match», a expliqué l'entraîneur-chef Philippe Bergeroo.

La défenseure Jessisa Houara a ajouté qu'il était difficile de demander mieux qu'une avance de 3-0 après 13 minutes. «Certains nous avaient dit que ce serait peut-être mieux de finir deuxième dans notre groupe. On ne voulait pas calculer. On ne voulait pas arrêter la machine. On voulait démontrer notre supériorité. Le coup d'orgueil contre la Colombie a bien servi.»

De son côté, l'entraîneur mexicain Leonardo Cuellar ne pouvait que s'incliner devant l'équipe qui a brûlé le terrain devant ses yeux.

«C'était un match sans lendemain pour nous. Il y avait énormément de pression. En encaissant un but dès la première minute de jeu contre une équipe redoutable comme la France, notre tâche est devenue très compliquée. Nous sommes tombés à court de ce que nous croyions pouvoir faire dans cette Coupe du monde.»

Partager

À lire aussi

  • Le train allemand continue sa route

    Soccer

    Le train allemand continue sa route

    L'Allemagne est demeurée invaincue en Coupe du monde féminine 2015 de la FIFA en s'imposant au compte de 4 à 1 contre la Suède dans un match disputé... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer