Pour l'honneur et sa survie

Adoptée par la foule de la Place TD... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Adoptée par la foule de la Place TD dimanche, la Côte d'Ivoire (67e) devrait bénéficier de l'appui populaire pour l'unique match à sa portée dans la phase préliminaire.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le succès de la Thaïlande ou de la Côte d'Ivoire en Coupe du monde repose sur leur affrontement de ce soir.

Les deux nations savent bien qu'elles n'ont aucune chance de gagner le Mondial 2015, mais elles visent toutes les deux à passer à la ronde éliminatoire. Pour y parvenir, il faudra récolter les trois points de la victoire. Pour les représentantes asiatiques et africaines, c'est ce soir ou jamais. À leurs derniers matches de groupe la semaine prochaine, elles devront à nouveau se frotter à l'Allemagne et la Norvège. À la lumière des résultats de dimanche à Ottawa, aussi bien-dire qu'il s'agit d'une mission impossible.

Adoptée par la foule de la Place TD dimanche, la Côte d'Ivoire (67e) devrait bénéficier de l'appui populaire pour l'unique match à sa portée dans la phase préliminaire. La vitesse et la robustesse des Africaines pourraient permettre aux Éléphantes de s'imposer contre la Thaïlande, mais la sélectionneuse Clémentine Touré demeurait posée.

«Nous respectons nos adversaires. Elles se sont qualifiées pour être ici. Nous nous attendons à un match difficile, mais la victoire n'est pas impossible. Nous avons réussi à créer des occasions de marquer contre la meilleure équipe au monde dimanche. Nous aurons donc le potentiel de marquer contre la Thaïlande (29e).»

Représenter l'Afrique

Clémentine Touré pense que son équipe pourra s'inspirer des résultats des deux autres équipes africaines au Mondial. Le Nigéria a surpris la Suède dans un match nul de 3-3 et le Cameroun n'a fait qu'une bouchée de l'Équateur (6-0).

«Nous sommes fières de nos soeurs africaines. Nous voulons aussi honorer l'Afrique. Nous savons que le continent est fier présentement.»

Nerveuses mais excitées

Plus petites de taille, les Thaïlandaises se préparaient à un match physique, ce soir. Ressentent-elles la pression de gagner?

«Si nous voulons passer à la prochaine ronde, nous avons besoin de trois points. Nous sommes nerveuses, mais excitées. Nous allons tout donner», a raconté l'attaquante Silawan Intamee.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer