Le Fury se prépare pour son dernier match à domicile

Élu dans l'équipe d'étoiles de la semaine, Nicki... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Élu dans l'équipe d'étoiles de la semaine, Nicki Paterson est le seul joueur du Fury d'Ottawa à avoir marqué plus d'un but cette saison

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Marc Dos Santos ne peut pas promettre de victoire toutes les semaines. L'entraîneur-chef du Fury d'Ottawa a gagné son pari la semaine dernière en prédisant la victoire des siens contre l'Indy Eleven, mais il s'est bien gardé de sortir sa boule de cristal cette fois.

«J'aime bien prédire des victoires à l'occasion, mais il faut choisir ses moments!»

Vendredi soir, l'occasion sera belle de poursuivre sur cette lancée victorieuse puisque le FC Edmonton sera en ville. Les deux clubs partagent le sixième rang du classement de la NASL avec une récolte de huit points en sept parties. C'est seulement quatre de moins que Minnesota et Tampa Bay, en deuxième position, et deux de moins que Jacksonville et la Caroline, en quatrième position.

Les équipes de tête de la ligue semblent à portée de main, mais l'inverse est aussi vrai. Le Fury et les Eddies n'ont que deux points d'avance sur l'Indy Eleven en dernière position. Le Fury a été bon devant ses partisans cette année. Il vient d'annuler contre Tampa Bay et de gagner un match. Le duel de vendredi soir sera le dernier à domicile pour les hommes de Marc Dos Santos dans le calendrier printanier. Dès samedi, ils céderont leur terrain aux équipes féminines de la Coupe du monde de soccer de la FIFA pendant un mois.

C'est donc le moment idéal d'amasser de précieux points au classement. Avant d'amorcer cette série de trois matches consécutifs à la Place TD, Marc Dos Santos visait six points sur une possibilité de neuf. Il est rendu à quatre. Une nulle ne lui permettra pas d'atteindre son objectif.

«Une ou deux victoires changent toute la dynamique du classement. Notre ligue est très serrée. C'est notre dernier match du calendrier printanier et nous voulons laisser nos partisans avec de bons souvenirs pour qu'ils reviennent nous voir dans la saison automnale», raconte-t-il.

Déjà une grande rivalité

Le Fury n'a pas encore disputé deux saisons dans la NASL, mais sa rivalité avec les Eddies est déjà intense. Les deux clubs se sont affrontés quatre fois uniquement dans le cadre du Championnat canadien Amway. Edmonton arrivera à Ottawa en confiance après avoir balayé les deux matches du championnat de cette année par des marques de 3-1. Leurs 15 buts en sept matches sont un sommet dans le circuit. Si leur attaque est redoutable, leur défensive laisse à désirer. Ils ont accordé 17 buts, un autre sommet dans la ligue.

«Il faudra garder notre concentration et s'assurer de ne pas leur accorder trop d'espace derrière nous. Ils combattent par le feu.»

Les Ottaviens auront quelques attaquants à l'oeil vendredi soir. Ritchie Jones mène la ligue avec ses quatre buts. Tomi Ameobi, Darryl Fordyce et Lance Laing ont trois buts chacun. En revanche, le milieu de terrain Nicki Paterson est le seul joueur du Fury à avoir compté plus d'un but (2) cette année. C'est justement l'Écossais qui a donné la victoire aux siens en comptant à la 88e minute de jeu samedi dernier. Il a ensuite été élu dans l'équipe d'étoiles de la semaine.

«Ce but a permis à tout le monde de respirer un peu. Nous avons travaillé fort depuis le début de l'année sans avoir été récompensés. J'espère que cette victoire nous lancera. Défensivement, nous venons de blanchir l'adversaire dans deux matches de suite. C'est en attaque que nous avons besoin d'explosion.»

Nicki Paterson avait hâte de reprendre l'action pour un rare match en soirée. «Les joueurs aiment jouer sous les réflecteurs. Nous sommes excités pour ce match. Nous n'aimons pas les Eddies. Ils sont drôles un peu. Ils sont prévisibles dans leurs jeux et pourtant, ils arrivent souvent à leurs fins.»

Ennuyés par les blessures depuis le début de l'année, le Fury devra à nouveau se priver de son capitaine, Richie Ryan, et des attaquants Tommy Heinemann et Oliver Minatel.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer