La NASL souhaite la bienvenue à Miami

La nouvelle concession de la NASL appartient à... (Courtoisie)

Agrandir

La nouvelle concession de la NASL appartient à l'ancien joueur Paolo Maldini et à Riccardo Silva.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La North American Soccer League (NASL) a fait un autre pas pour gagner en crédibilité, mercredi, en octroyant une franchise d'expansion au lucratif marché de Miami.

Paolo Maldini, qui a connu une brillante carrière de 25 saisons avec l'AC Milan où il a gagné sept championnats et cinq coupes des champions, est un des copropriétaires de l'équipe qui lancera ses activités dès 2016. Il fera équipe avec Riccardo Silva, un magnat de la télévision sportive aux États-Unis. Miami deviendra la quatrième équipe de la Floride au sein de la NASL, après Fort Lauderdale (le Brésilien Ronaldo détient des parts dans cette équipe), Tampa Bay et Jacksonville. La ligue passera ainsi à 12 équipes la saison prochaine.

Pour l'entraîneur-chef et directeur général du Fury d'Ottawa, Marc Dos Santos, l'arrivée d'une équipe à Miami représente une très bonne nouvelle.

«Ça démontre à quel point notre ligue est sérieuse et qu'elle veut grandir. Le marché de Miami, avec ses racines latines, est très bon. Avec Maldini qui est derrière tout ça, c'est un ajout très crédible pour notre ligue. Pour moi, il a été le meilleur défenseur de tous les temps.»

La ligue n'a pas dévoilé les termes de l'entente, mais certains observateurs estiment que le coût d'une franchise d'expansion dans la NASL se situe autour d'un million de dollars. Le Fury devrait toucher une redevance sur ces frais d'entrée. Pour Marc Dos Santos, la rentrée de Miami ajoutera de la compétition au sein des équipes du circuit.

«C'est une équipe de plus qui voudra attirer des joueurs. Leurs propriétaires sont sérieux. Ça représente de la concurrence pour nous, mais en même temps, la présence d'une équipe là-bas va permettre de mousser davantage la popularité de notre sport en Amérique du Nord. Il y a de plus en plus de joueurs qui veulent venir jouer ici maintenant.»

L'entraîneur québécois ajoute que la venue d'une 12e équipe va aider à la logistique du circuit. «Nous avons obtenu un bye la semaine dernière parce que nous avons 11 équipes. Cela n'arrivera plus l'an prochain.»

Mauvaise nouvelle pour Beckham

La nouvelle de mercredi ne sera pas de nature à réjouir David Beckham.

À son arrivée dans la MLS en 2007 avec le Galaxy de Los Angeles, l'ancien joueur étoile anglais avait pris le soin d'ajouter une option à son contrat qui lui permettait d'acheter une franchise d'expansion au coût de 25 millions de dollars. Il s'agissait d'une clause intelligente puisque le coût d'une franchise est passé à 100 millions$ aujourd'hui. L'idée était d'installer un club de la MLS à Miami à la fin de sa carrière, mais la municipalité a déjà rejeté deux projets de stade pour un éventuel club de la MLS.

L'arrivée d'une franchise de la NASL à Miami vient donc couper l'herbe sous le pied de l'ancien capitaine de l'Angleterre, qui devra peut-être penser à un autre marché pour installer sa franchise de la MLS.

Le meilleur circuit nord-américain n'a qu'un club en Floride. Il est situé à Orlando.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer