Minatel attaqué dans un avion vers Atlanta

Oliver Minatel.... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Oliver Minatel.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Un événement troublant s'est produit vendredi après-midi, impliquant des joueurs du Fury d'Ottawa, alors que l'équipe voyageait vers Atlanta, en prévision de son match, samedi, face aux Silverbacks.

Le joueur brésilien Oliver Minatel a été impliqué dans un incident avec un autre passager, quelques minutes avant que l'avion d'Air Canada se pose à Atlanta.

Selon la CBC, le passager assis derrière le joueur étoile du Fury s'est servi du câble de ses écouteurs pour tenter de l'étrangler.

Un homme assis à côté d'Oliver Minatel, ainsi que certains de ses coéquipiers sont intervenus pour libérer le joueur de l'emprise de son assaillant. Le Fury remercie d'ailleurs, par voie de communiqué, les gens qui ont porté secours à leur joueur étoile.

L'entraîneur du Fury, Marc Dos Santos, ne pouvait commenter l'affaire, lorsque joint par LeDroit en soirée, en raison de la nature sensible des événements et de l'enquête policière en cours. Il a cependant laissé entendre que les histoires racontées par les différents médias de la région sont véridiques.

La direction de l'équipe, de son côté, confirme qu'un incident s'est produit, mais ne souhaite pas en dévoiler pas la nature. Le directeur des communications de l'équipe s'est contenté de dire qu'une personne a été arrêtée par la police lorsque l'avion s'est posé et qu'ils coopèrent à l'enquête.

Selon plusieurs médias, l'individu arrêté à été conduit dans un hôpital d'Atlanta pour subir des évaluations psychologiques.

Le personnel d'entraîneurs et les joueurs de l'équipe ont témoigné auprès des enquêteurs de la Police d'Atlanta et du Federal Bureau of Investigation.

Le Fury d'Ottawa affirme que tous ses joueurs se portent bien, malgré l'événement, et qu'ils devraient tous être en uniforme, samedi.

«On est bien, le joueur est bien. C'est sûr qu'il est secoué par la situation, ce n'est pas quelque chose qu'on vit chaque jour. Mais bon, on est tous bien, on est tous à l'hôtel et on va jouer le match demain avec une dose d'extra de motivation.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer