De retour, mais pour combien de temps?

Marc Dos Santos tient à Oliver Minatel, un... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Marc Dos Santos tient à Oliver Minatel, un joueur qui excelle en attaque, mais aussi en défensive.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il est le plus jeune des cinq attaquants du Fury d'Ottawa, mais le soccer n'a pas d'âge. L'an dernier, Oliver Minatel avait été le meilleur compteur de l'équipe d'expansion de la NASL avec une fiche de sept buts et trois passes.

Maintenant âgé de 22 ans, l'attaquant brésilien s'attend à produire davantage à sa deuxième campagne avec l'équipe de Marc Dos Santos. Croyant en son potentiel d'accéder à la MLS, Dos Santos tenait à remettre «Oliver» sous contrat pendant la «saison morte».

«Son potentiel est énorme. Ses objectifs sont bien définis. Il veut jouer dans la plus grande ligue en Amérique du Nord. Nous avons ajouté quelques joueurs à notre équipe qui pourront l'aider à le rendre encore meilleur, mais il n'y a rien d'acquis. L'an dernier, c'est du passé. Des joueurs comme Andrew Wiedeman et Paulo Araujo junior sont arrivés et ils vont lui imposer de la pression, mais ils devraient aussi le faire grandir comme joueur.»

Malgré son talent bien évident, Oliver Minatel ne se voyait pas jouer ailleurs qu'à Ottawa en 2015. C'est pour ça qu'il est de retour dans la région de la capitale nationale depuis quatre semaines.

«Quand je me suis engagé envers le Fury l'an dernier, je leur avais donné ma parole que j'allais être ici pendant deux ans. Le club sera meilleur. Le club a un plan et je voulais en faire partie. Dans cette optique, je n'ai parlé à aucun autre club», a expliqué le rapide attaquant de 5'7».

Même si Dos Santos s'attend à une meilleure saison de son jeune protégé, il refuse de lui coller un objectif précis.

«Je ne veux pas lui mettre de pression sur les épaules en terme de points et dire qu'il devra faire huit ou 10 buts. Ce que je sais, c'est que son adaptation est faite. Il connaît la ville. Il connaît notre club. Il connaît la ligue. Il a le talent pour exploser, certes. Mais ce que je veux, c'est de le voir grandir comme joueur.»

D'ailleurs, Marc Dos Santos sent que son attaque risque d'être plus équilibrée cette année. Il a cité en exemple les quatre buts marqués par le Fury à leurs deux premiers matches hors-concours. Ils sont venus de quatre joueurs différents: Patryk Misik, Matthew Foschini, Carl Haworth et Paulo Araujo junior. Utilisé pendant seulement la moitié des matches hors-concours, Oliver Minatel n'a pas encore touché la cible.

Pourrait-il devenir un des favoris de la foule? Marc Dos Santos rigole un peu devant cette question.

«Vous savez, des fois, la foule s'attache à un joueur juste parce qu'il est beau! Mais sérieusement, la foule aime les joueurs qui travaillent. Oliver fait partie de ces joueurs-là. Non seulement est-il utile à l'attaque, mais il excelle sur le plan défensif.»

LE CADET

À 22 ans, Oliver est, de loin, le cadet de l'attaque ottavienne. Andrew Wiedeman et Carl Haworth ont 25 ans. Paulo junior a 26 ans et Tom Heinemann a 27 ans. Pour lui, l'âge est bien secondaire.

«Il y a des joueurs plus jeunes que moi qui jouent à des niveaux plus élevés. Je crois que chaque joueur doit gravir les échelons à son rythme. Nous voulons tous jouer dans le meilleur niveau possible. Je m'attends à une année supérieure de ma part, mais aussi de la part de l'équipe. C'est en gagnant qu'on arrive à se faire remarquer.»

Minatel et ses coéquipiers du Fury compléteront leur semaine d'entraînement au Complexe Branchaud-Brière aujourd'hui. Demain, le club se transportera au Stade olympique pour affronter le FC Montréal, filiale de l'Impact, qui évoluera dans la USL cette saison.

«Quand je me suis engagé envers le Fury l'an dernier, je leur avais donné ma parole que j'allais être ici pendant deux ans.»

- Oliver Minatel

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer