Un camp de recrues «sérieux»

Thomas Chabot et 22 autres joueurs seront présents... (Etienne Ranger, Archives Le Droit)

Agrandir

Thomas Chabot et 22 autres joueurs seront présents au camp des recrues des Sénateurs.

Etienne Ranger, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Au cours de sa première saison à la barre des Sénateurs d'Ottawa, Guy Boucher a montré une forte préférence à faire confiance à des vétérans avec de l'expérience plutôt qu'à des recrues.

L'entraîneur-chef peut quand même être convaincu de lancer des jeunots dans la fosse aux lions, ce qu'il a fait pour deux parties de fin de saison et un match de la finale de l'Est contre Pittsburgh quand le centre Colin White a pu revêtir l'uniforme, après avoir signé son premier contrat professionnel à sa sortie des rangs universitaires américains.

C'est une bonne nouvelle pour White et l'autre choix de première ronde du repêchage de 2015, le défenseur Thomas Chabot, qui se rapporteront en même temps que 21 autres joueurs au camp des recrues des Sénateurs jeudi. Dirigés par l'entraîneur-chef des Senators de Belleville Kurt Kleinendorst, ces espoirs auront deux pratiques au Sensplex de Kanata, jeudi à 14 h et vendredi à 9 h, avant de prendre le chemin de Toronto pour disputer deux parties face aux recrues du Canadien de Montréal (samedi) et des Maple Leafs de Toronto (dimanche) en fin de semaine au Ricoh Coliseum.

Après ces matches, la haute direction de l'équipe se réunira avec Boucher et ses adjoints pour déterminer exactement combien de joueurs seront invités au camp d'entraînement de l'équipe, qui se mettra en branle vendredi prochain, le 15 septembre. C'est vraiment à partir de là qu'ils pourront essayer de convaincre Boucher de leur donner un poste permanent, mais auparavant, ils doivent avoir un impact contre des joueurs de leur âge.

« Nous prenons toujours ce tournoi des recrues très au sérieux, il y a beaucoup d'enjeux pour les joueurs lors de ces parties, a commenté le directeur général adjoint Randy Lee en entrevue avec TSN 1200 mercredi. Il y a des joueurs qui vont être promus au camp principal en fonction de leurs performances là, et il y a certains joueurs qui présument qu'ils vont être au camp principal qui pourraient ne pas être invités s'ils n'offrent pas de bonnes performances. On l'a déjà fait pour livrer un message. »

Lee avait lui-même critiqué Chabot lors du camp de développement de l'été 2016, parlant d'un manque d'intensité. Le Beauceron de 20 ans a bien répondu aux critiques, revenant en force au camp d'entraînement pour mériter de passer le premier mois de la saison à Ottawa, disputant un premier match dans la LNH avant de retourner avec son club junior, les Sea Dogs de Saint-Jean. Avec eux, il a connu une saison de rêve, remportant la coupe du Président en plus d'être le défenseur et joueur par excellence du Championnat mondial junior de Toronto et Montréal.

« On veut le voir continuer à progresser. Nous avons vu une grande amélioration au niveau de son professionnalisme et son jeu est plus complet. Thomas Chabot se dit dans sa tête qu'il va nous rendre la tâche difficile de le retrancher au camp principal, et ça va commencer dès le camp des recrues », a dit Lee.

Outre Chabot et Lee, les Sénateurs surveilleront de près la progression du premier choix de 2016 Logan Brown, ainsi que celle des défenseurs suédois Christian Jaros et Andreas Englund, qui sont hautement considérés par l'organisation.

Le gardien Marcus Hogberg, un choix de troisième ronde en 2013 qui s'est amené de Suède le printemps dernier pour finir la saison à Binghamton, sera le gardien principal en fin de semaine alors que le cerbère sélectionné au dernier repêchage, Jordan Howlett, a dû déclarer forfait en raison d'une maladie mineure, a annoncé le club mercredi. Il sera remplacé par Kevin Bailie, des Golden Gaels de Queen's, qui obtient un essai amateur.

Les attaquants québécois Francis Perron et Gabriel Gagné ont été invités au camp des recrues après avoir joué une première saison chez les professionnels l'an dernier. Le défenseur Maxime Lajoie, un choix de cinquième ronde en 2016 qui a été mis sous contrat à la fin du camp de l'an passé, tentera pour sa part de convaincre les Sénateurs qu'il est prêt à jouer à Belleville cette saison au lieu de retourner à Swift Current comme joueur de 20 ans.

Joueurs invités au camp des recrues des Sénateurs (clubs en 2016-2017)

Gardiens: Marcus Hogberg (Linköping - SHL, Binghamton - LAH), Kevin Bailie (Queen's - SUO)

Défenseurs: Charles-David Beaudoin (UQTR - SUO, Tulsa - ECHL, Binghamton - LAH), Thomas Chabot (Saint-Jean - LHJMQ, Ottawa - NHL), Cody Donaghey (Charlottetown - LHJMQ, Sherbrooke - LHJMQ), Andreas Englund (Binghamton - LAH, Ottawa - NHL), Macoy Erkamps (Wichita - ECHL, Binghamton - LAH), Christian Jaros (Luleå - LHS), Maxime Lajoie (Swift Current - LHOuest), Jordan Murray (Nouveau-Brunswick - SUA, Binghamton - AHL).

Attaquants: Drake Batherson (Cap-Breton - LHJMQ), Logan Brown (Windsor - LHOnt), Filip Chlapik (Charlottetown - LHJMQ), Bobby Dow (Kemptville - LHCC), Alex Formenton (London - LHOnt), Gabriel Gagne (Wichita - ECHL, Binghamton - LAH), Matteo Gennaro (Calgary - LHOuest), Parker Kelly (Prince Albert - LHOuest), Francis Perron (Binghamton - LAH), Jack Rodewald (Wichita - ECHL, Binghamton - LAH), Pius Suter (Zurich SC - Suisse-A), Jordan Topping (Tri-City - LHOuest), Colin White (Boston College - H-East, Binghamton - AHL, Ottawa - LNH).

Karlsson ne sait pas quand il pourra patiner

Le capitaine des Sénateurs Erik Karlsson était de passage à New York mercredi pour une activité promotionnelle de la LNH et il n'avait pas de bonnes nouvelles à rapporter concernant son état de santé.

Opéré au pied gauche au début juin pour réparer des tendons endommagés en fin de saison dernière, le défenseur étoile n'a pas d'échéancier pour recommencer à patiner alors qu'il boite toujours légèrement.

Erik Karlsson... (Archives, La Presse) - image 4.0

Agrandir

Erik Karlsson

Archives, La Presse

«Ça va prendre encore un bout de temps, a-t-il déclaré en entrevue avec l'Associated Press. Nous allons voir quand je vais pouvoir commencer à patiner à nouveau. Nous n'avons pas de date prévue pour ça à l'heure actuelle. Lorsque je vais le faire, nous allons savoir un peu plus clairement quand je vais être en mesure de jouer.»

Le récipiendaire du trophée Norris de meilleur défenseur de la LNH à deux reprises, et finaliste pour l'honneur la saison dernière, a subi des fractures à son pied en bloquant un tir à Philadelphie en mars dernier, une blessure qui l'a incommodé pendant toutes les séries éliminatoires alors que des tendons déchirés en ont résulté. Cela ne l'a pas empêché de mener les Sénateurs jusqu'à la finale de l'Est en amassant 18 points, dont 2 buts, en 19 parties. Il a réalisé plusieurs jeux spectaculaires en cours de route, jusqu'à ce que le parcours de son club s'arrête en deuxième prolongation du septième match de la série contre les Penguins de Pittsburgh, éventuels champions de la coupe Stanley.

Lorsqu'il a été opéré, le dg des Sénateurs Pierre Dorion avait parlé d'une réhabilitation qui prendrait quatre mois, mais la mise à jour offerte par Karlsson permet de douter qu'il soit prêt pour le début de la saison régulière, le 5 octobre avec la visite des Capitals de Washington. L'arrière suédois de 27 ans était revenu en l'espace de deux mois d'une déchirure du tendon d'Achille survenue en février 2013, mais cette fois il a l'intention de prendre son temps pour s'assurer de ne pas avoir de problèmes à long terme. Le travail de réhabilitation n'a pas gâché son mariage à Melinda Currey cet été, ni leur voyage de noces. «En fait, ça s'est très bien passé. Parfois tu fixes des échéanciers et tu t'attends à certaines choses, mais avec des blessures, il va toujours y avoir des choses qui ne vont pas aller comme tu le veux. Dans ce cas-ci, nous avons bien fait de prendre notre temps afin de s'assurer que ce ne sera pas quelque chose qui va m'affecter à l'avenir», a souligné Karlsson.




À lire aussi

  • Du boulot pour Stéphane Robidas à Toronto

    Sports

    Du boulot pour Stéphane Robidas à Toronto

    Après avoir donné de son temps à l'organisation torontoise la saison dernière, le Sherbrookois Stéphane Robidas rejoint officiellement la direction... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer