Derick Brassard doit subir une opération

Derick Brassard a subi une déchirure du labrum... (Archives, Agence France-Presse)

Agrandir

Derick Brassard a subi une déchirure du labrum de l'épaule droite. La blessure serait survenue durant les séries éliminatoires.

Archives, Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pierre Dorion a rendu visite à ses amis de la station radiophonique TSN 1200, mardi après-midi. Au beau milieu de la conversation qui a duré une bonne demi-heure, en ondes, il a décidé de larguer une vraie bombe.

« Vous êtes prêts à entendre une grosse nouvelle ? Ça concerne Derick Brassard. Nous avons appris au beau milieu de l'après-midi, hier, qu'il aurait besoin de subir une intervention chirurgicale à une épaule. Cette opération sera effectuée dans le courant de la semaine prochaine. Sa convalescence durera entre quatre et cinq mois », a-t-il révélé.

« Si tout se passe bien, il sera de retour parmi nous quand la prochaine saison débutera », a fait savoir le directeur général des Sénateurs d'Ottawa.

Il s'agit d'une déchirure du labrum, du côté droit.

Brassard, qui est âgé de 29 ans, a déjà eu des problèmes aux épaules. Il s'est retrouvé sur la table d'opération à quelques occasions, vers la fin de ses années dans la LHJMQ et ses premières campagnes disputées dans le hockey professionnel.

Depuis, le centre hullois avait été relativement chanceux. Il avait su éviter les problèmes majeurs. Depuis 2009, il n'a jamais raté plus de huit matches dans une saison.

Brassard a disputé tous les matches, sauf un, durant sa première saison régulière chez les Sénateurs d'Ottawa.

Il aurait subi cette nouvelle blessure durant les séries éliminatoires. Encore là, il a choisi de faire fi de la douleur. Il tenait à conserver sa place dans la formation.

Il était cependant clair, vers la fin du parcours des Sénateurs, que leur centre offensif gaucher n'était pas en grande forme.

Dans les dernières parties de la finale de l'Association Est, contre les Penguins de Pittsburgh, Brassard n'était même pas capable de prendre ses mises en jeu.

« Tout ce que je peux vous dire, c'est que Derick a fait absolument tout ce qu'il a pu pour nous aider. Il a eu à composer avec une douleur atroce. Je peux vous confirmer que certains entraîneurs avaient le visage long quand nous leur avons annoncé qu'il serait obligé de subir une opération. »

« Nous allons soutenir Derick du mieux que nous pouvons », a complété Dorion.

Relève

Si la convalescence de Brassard dure quatre mois, il pourrait effectivement revenir au jeu au début du mois d'octobre, juste à temps pour participer au match inaugural.

Si jamais il doit s'absenter quelques semaines de plus, il laissera un trou béant dans la formation.

Pierre Dorion n'a pas l'intention de modifier sa stratégie estivale pour autant. Pas question, pour lui, de se lancer dans une opération de magasinage pour s'offrir un autre centre d'expérience capable de le dépanner.

Kyle Turris, Jean-Gabriel Pageau et Zack Smith devront prendre les bouchées doubles à l'automne.

Les Sénateurs risquent davantage de remplir le poste vacant en offrant une audition, à court terme, à un espoir de l'organisation.

Dorion a identifié trois candidats, mardi après-midi, à la radio : Logan Brown, Filip Chlapik et Colin White.

Chlapik a donc réussi à gagner le statut d'espoir de premier plan après avoir connu une saison de 91 points dans la LHJMQ.

« Avec ces trois gars-là, nous ne manquons pas de relève au centre », fait Dorion.

Gros défenseur sous contrat

Début de saison morte très occupé pour les Sénateurs. L'organisation a profité de la première journée officielle des vacances pour annoncer la mise sous contrat d'un défenseur prometteur.

Christian Jaros, choix de cinquième ronde au repêchage de 2015, aurait le profil d'un futur défenseur numéro quatre, cinq ou six dans la LNH.

À six pieds trois pouces et 201 livres, il possède le physique de l'emploi. Son coup de patin et ses habiletés naturelles en contrôle de rondelle lui permettraient également de suivre la cadence dans la meilleure ligue au monde.

«Il est un diamant caché. Personne ne semble le connaître, encore», a récemment confié le responsable du développement des joueurs chez les Sénateurs, Shean Donovan.

«C'est le joueur favori de Shean, a confirmé le directeur général Pierre Dorion, mardi, sur les ondes de TSN 1200. Nous sommes heureux de savoir qu'il passera la saison prochaine au grand complet en Amérique du nord. Nous allons lui donner la chance de se tailler un poste avec notre équipe, mais les jeunes joueurs ont besoin de temps pour se développer. Christian comprend qu'il pourrait avoir à passer un certain temps avec notre club-école de Belleville.»

Jaros est originaire de la Slovaquie. Il a passé la dernière saison en première division suédoise. Là-bas, le joueur droitier a marqué cinq buts et récolté huit mentions d'aide en 36 parties.

Jokipakka s'en va

Dorion a par ailleurs confirmé que le défenseur finlandais Jyrki Jokipakka sera libéré. Après avoir joué seulement trois matches avec les Sénateurs, il sera libre de poursuivre sa carrière en Europe.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer