Toujours en vie

Les Sénateurs ont une fois de plus tenu... (Étienne Ranger, Le Droit)

Agrandir

Les Sénateurs ont une fois de plus tenu tête aux Penguins mardi.

Étienne Ranger, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Rares étaient ceux en dehors de la capitale qui donnaient bien chers de leur peau, mais les Sénateurs d'Ottawa l'ont vendue très chèrement mardi soir.

Non seulement ont-ils offert une bien meilleure opposition aux Penguins de Pittsburgh cette fois, mais ils ont même réussi à forcer la tenue d'un septième et décisif match jeudi soir grâce à un gain de 2-1 devant une foule survoltée au Centre Canadian Tire.

Un but de Mike Hoffman avec un puissant tir frappé qui a atteint l'intérieur du poteau à 1:34 du début de la troisième période a fait la différence dans cette sixième rencontre de la finale de l'Est âprement disputée.

Les Sénateurs pourront ainsi tenter de remporter une série qui se rend à la limite de sept parties pour la première fois, eux qui n'ont jamais comblé un quatre de sept où ils tiraient 2-3 en cinq tentatives (ils sont aussi 0 en 5 lors des septièmes matches).

Le gardien Craig Anderson s'est chargé du reste avec 44 arrêts, rebondissant comme il se devait de le faire après un match où il avait été chassé après avoir accordé quatre buts en première période.

Après un premier tiers sans but, qui a permis aux hommes de Guy Boucher de montrer qu'ils étaient remis de la raclée de 7-0 encaissée dimanche lors du cinquième match, les Penguins ont largement dominé le deuxième tiers, mais c'était quand même 1-1 après 40 minutes de jeu.

Tant critiquée, l'attaque à cinq des locaux a secoué sa torpeur de 29 avantages numériques sans but alors que Bobby Ryan a déjoué le gardien Matt Murray d'un bon tir sur réception, après avoir accepté la passe de Kyle Turris qui a feinté le tir.

Erik Karlsson avait amorcé le jeu et il a obtenu une passe, sa 14e des séries. Ce faisant, il a égalé Dany Heatley au quatrième rang de l'histoire de l'équipe avec ses 35 points en carrière au printemps, alors que ses 16 points au cours des présentes séries égalent Marian Hossa au quatrième rang avec 16 points.

Le but de Ryan mettait fin à une séquence de 108:14 minutes sans allouer de but de Murray.

Ce dernier a été solide dès le départ, avec l'aide d'un poteau atteint par Mark Stone sur un retour frappé au vol au premier tiers.

À l'autre bout, Craig Anderson a été encore plus occupé (34 tirs après 40 minutes, contre 19 vers Murray) et seul Evgeny Malkin a été en mesure de le prendre en défaut, saisissant son propre retour de lancer après avoir réussi à se démarquer de son couvreur, Zack Smith. Un septième but et 24e point pour le meilleur marqueur des séries dans la LNH. Ce n'était pas de bon augure pour Ottawa puisque l'équipe qui a marqué le premier but a gagné chacun des cinq premiers matches de la série.

Les Penguins pensaient avoir ouvert le pointage deux minutes plus tôt quand Trevor Daley a poussé un retour de lancer dans le filet, mais l'entraîneur des Sénateurs Guy Boucher a demandé une révision vidéo pour obstruction sur le gardien par Daley lui-même, et le centre de contrôle de la LNH à Toronto lui a donné raison. Le défenseur de Pittsburgh avait poussé Anderson à l'intérieur de son filet, et la décision écrite mentionnait qu'il « l'a empêché de faire son travail dans son enceinte ».

L'unité de désavantage numérique des Sénateurs a fait son travail en première période, empêchant les visiteurs de marquer alors que Nick Bonino a frappé le poteau sur leur meilleure chance. L'attaque à cinq des Penguins avait été parfaite, trois en trois, dimanche à Pittsburgh.

L'attaque à cinq aurait pu ajouter un but d'assurance quand les Penguins se sont fait prendre avec trop de joueurs sur la glace avec quatre minutes à faire, mais Murray, qui a fait face à 30 lancers en tout, a résisté. 

Hoffman a eu le temps de viser

Pour la première fois de cette série, le club qui a marqué le premier but n'a pas gagné.

Mike Hoffman était particulièrement fier de cet état de fait alors que son filet a fait la différence en début de troisième période.

« Nous avons tenté de les contenir le plus longtemps possible et les épuiser au fil des 60 minutes et notre groupe a fait du bon travail à ce niveau. Ils ont marqué les premiers, mais on n'a rien changé. (Craig) Anderson a tout arrêté ensuite et nous avons réussi à aller en chercher une couple. C'était un match serré où le dernier but allait permettre de gagner, j'ai été chanceux que mon tir se fraye un chemin », a-t-il raconté dans le vestiaire des gagnants.

Hoffman a donné crédit au défenseur Freddy Claesson pour son filet, alors qu'il lui a donné le disque en zone des Penguins avant de foncer au filet pour voiler le gardien Matt Murray. « J'attendais que Freddy se rende et que leurs défenseurs se tassent un peu pour que je puisse atteindre le coin éloigné. J'ai eu pas mal de temps pour viser où je voulais », a-t-il noté.

Les Sénateurs ont blanchi Sidney Crosby tout comme lors des deux premiers matches de cette série et Marc Méthot a eu son gros mot à dire là-dedans, lui faisant la vie dure toute la soirée.

« C'est une bonne bataille, c'est un excellent joueur et ce n'est pas facile contre lui. C'est certain qu'on a besoin d'un gardien qui joue bien contre des gars comme lui, Malkin et Kessel, et Andy était là pour nous ce soir. À part Erik (Karlsson), il est notre meilleur joueur probablement et il a été un monstre ce soir », a-t-il souligné.

Bobby Ryan a pour sa part qualifié la soirée de 44 arrêts de son gardien de « remarquable ».

>>>Le sommaire du match




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer