Kessel termine la soirée en souriant

Selon Marc-André Fleury, quand Phil Kessel a le... (Agence France-Presse)

Agrandir

Selon Marc-André Fleury, quand Phil Kessel a le feu au derrière, il joue du très grand hockey.

Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

PITTSBURGH - Frustration ? Quelle frustration ? Phil Kessel jure qu'il n'est pas frustré.

Les caméras de télévision l'ont pourtant montré à plusieurs occasions durant le match de lundi, au banc des joueurs, en proie à une furie hors du commun.

Difficile de cacher quoi que ce soit aux caméras à haute définition. Ces dernières ont entre autres capté une violente engueulade entre l'ailier américain et son centre, Evgeni Malkin.

Kessel avait l'air de lui demander s'il allait enfin se décider à lancer la rondelle.

« Peut-être. Ça se peut. Pour être honnête, je ne m'en souviens pas vraiment. Je ne sais plus ce que j'ai dit », a-t-il déclaré, après le match, alors qu'il était encerclé d'une quantité de journalistes dans le vestiaire du club vainqueur.

Il affichait alors un très grand sourire. Un sourire digne de l'auteur d'un but vainqueur.

Les coéquipiers de Kessel jurent aussi qu'ils n'ont rien vu, rien entendu.

« J'ai manqué le show, a ricané Marc-André Fleury. Je devrai regarder le match en rediffusion ! »

« Phil est tellement passionné, tellement énergique. Généralement, quand il a le feu au derrière, il joue du très grand hockey », a-t-il ajouté, sur un ton plus sérieux, un peu plus tard.

Si les Penguins ont vécu des moments de frustration durant cette rencontre, tout était oublié après la partie.

« Vous, les médias, avez le don de sortir des trucs de leur contexte. Un gars qui s'emporte un peu sur le banc, ça aide notre équipe à progresser », croit l'entraîneur-chef Mike Sullivan.

Les Penguins sont surtout heureux de cette troisième période où ils ont dominé.

D'ailleurs, Marc-André, que peux-tu faire pendant une période de 15 minutes où tu n'affrontes pas un seul lancer.

« J'attends, a-t-il dit, provocant l'hilarité générale. J'essaie de patiner pendant les arrêts de jeu. Je me délie les jambes. J'essaie de me détendre. »

Plusieurs blessés

Les Penguins ont été contraints de se débrouiller sans un de leurs attaquants d'impact, dès le départ, lundi.

Patric Hornqvist, le Suédois qui vient de compléter sa septième saison de plus de 20 buts dans la LNH, a déclaré forfait en raison d'une blessure. La nature exacte de cette blessure n'a pas été dévoilée.

On se doutait un peu qu'il était mal en point. Il avait d'abord raté la séance d'entraînement de dimanche midi, au complexe d'entraînement des Penguins, qui est situé en banlieue.

Il brillait de nouveau par son absence, lundi, lors de la brève séance de patinage matinale au PPG Paints Arena.

Hornqvist a pris part à la période d'échauffement, en début de soirée, mais il est rentré au vestiaire plus tôt qu'à son habitude. Il a donc abdiqué.

Impossible de savoir combien de temps durera sa convalescence.

Nous n'en savons pas plus sur les deux autres qui sont allés le rejoindre à l'infirmerie avant la fin du premier tiers.

La perte de Justin Schultz sur une longue période serait particulièrement douloureuse.

« Notre jeu de puissance a été très efficace, tout au long de la saison. Il a été solide durant les deux premières rondes des séries éliminatoires. Je suis convaincu qu'il continuera de bien nous servir jusqu'à la fin de notre parcours », a déclaré Sullivan avant la rencontre.

Le jeu de puissance a effectivement pu survivre à la perte de Kristopher Letang parce que Schultz est devenu un quart-arrière de remplacement de première qualité.

Que se passerait-il, si jamais la doublure devait s'absenter pour soigner une blessure à l'épaule droite ?

« Un gars qui tombe au combat, ça donne une opportunité à un autre gars », dit Olli Maatta.

« Notre entraîneur responsable des défenseurs, Jacques Martin, fait du super travail. Il n'en demande jamais trop aux défenseurs. Avec lui, la répartition des minutes est parfaite. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer