À la chasse aux Bruins !

Les Sénateurs ont terminé la saison en s'inclinant... (Adam Hunger, Associated Press)

Agrandir

Les Sénateurs ont terminé la saison en s'inclinant face aux Islanders dans un match sans importance et dans lequel Guy Boucher avait donné congé à plusieurs vétérans.

Adam Hunger, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

BROOKLYN - Mission accomplie pour les Sénateurs d'Ottawa.

Leur place assurée en séries tout comme l'avantage de la glace au premier tour contre les Bruins de Boston, l'objectif lors de leur 82e et dernier match de la saison était de revenir de Brooklyn sans avoir de noms à placer sur la liste des blessés.

Ce but bien simple a été atteint dans un revers de 4-2 contre les Islanders de New York dimanche soir au Barclays Center, le club terminant la saison avec une récolte de 98 points de classement grâce à une fiche de 44-28-10.

«On voulait voir des jeunes à l'oeuvre, on a retiré plusieurs de nos joueurs pour les reposer et par mesure de précaution, pour s'assurer de ne pas avoir d'autres blessures... J'ai même dit aux gars de se protéger, de ne pas s'exposer. On ne voulait pas d'autres blessés, c'était la priorité numéro un, pour être bien honnête», a souligné l'entraîneur-chef Guy Boucher après la rencontre.

Celui-ci a pu réinsérer dans son alignement les noms de vétérans revenant de blessures comme Bobby Ryan et Chris Neil, et ceux-ci en ont profité pour s'inscrire sur la feuille de pointage, le premier avec un but et le second avec une passe sur le but de Jean-Gabriel Pageau au troisième tiers.

Ryan a mis fin à une disette de 13 matches sans but (sans compter les neuf ratées pour cause de blessure), son dernier but est survenu le 14 février. Il sera maintenant intéressant de voir où il sera inséré dans l'alignement pour les séries, lui qui a complété un premier trio avec la recrue Colin White et Clarke MacArthur dimanche.

«Je me sentais un peu hésitant au début, ce qui est normal, mais c'était bien de retrouver de la chimie avec Clarke. On va prendre le bon avec le mauvais de ce match, on aurait aimé atteindre le plateau des 100 points... Le but, j'aurais pris n'importe quoi. Je voulais passer à "Whitey", mais j'imaginais dans ma tête comment Guy m'aurait engueulé si je n'avais pas lancé», a dit Ryan.

«Je ne sais pas où je vais jouer (en séries), le coach aime ses duos. Il y a une chance pour Clarke et moi de ramasser des minutes sur la troisième ou même la quatrième ligne, ce qui est "ok" avec nous, tant qu'on peut contribuer», a-t-il ajouté.

Boucher a dit qu'il aime la progression de MacArthur, qui a joué plus de 16 minutes lors des deux parties du week-end. «C'est comme faire un échange avant les séries», a-t-il dit.

«Pour un deuxième match en deux jours, je me sentais pas mal bien... J'aime ça jouer avec Bobby, on s'entend bien depuis qu'on a tous les deux signé ici. Il est un gros bonhomme, je sais ce qu'il va faire et c'est facile pour moi d'utiliser ma vitesse. Maintenant, je suis excité d'être des séries. J'ai joué plusieurs années et je n'ai pas joué les parties dont j'ai rêvé quand j'étais jeune. Nous avons une excellente équipe, une bonne structure, on espère avoir tout le monde en santé. J'aime vraiment ce qu'on a dans ce vestiaire», a souligné MacArthur, l'ancien des Maple Leafs.

Les Sénateurs ont balayé la série contre les Bruins cette saison, remportant quatre victoires. Ce sera la première fois qu'ils vont s'affronter en séries éliminatoires, et Ottawa aura l'avantage de la glace dans une série pour la première fois depuis le printemps de 2007, qui s'était terminé par une défaite en finale de la coupe Stanley contre Anaheim.

«Ça ne veut rien dire (le succès en saison contre Boston). J'ai déjà vu ça auparavant, tu gagnes toute l'année contre une équipe, tu arrives en séries et tu ne peux plus les battre. Et j'ai vu l'opposé aussi. En séries, chaque match est une nouvelle histoire. Pour nous, le "boost" au moral vient de ce que nous avons accompli face à toute l'adversité à laquelle on a fait face», avait dit Boucher samedi après un gain de 3-1 contre les Rangers qui assurait à son club le deuxième rang dans la division Atlantique.

Avenir incertain pour Chris Neil

Chris Neil ne sait pas ce que l'avenir lui réserve à court, moyen ou long terme et il préfère ne pas y penser pour l'instant.

Le vétéran des Sénateurs a disputé le 1026e match de sa carrière dimanche contre les Islanders, obtenant une passe sur le but de Jean-Gabriel Pageau à son retour au jeu après une absence de 21 matches, dont 18 passés sur la liste des blessés avec une fracture à un doigt. Il était juste content de jouer un match.

Est-ce que ça a croisé l'esprit du dur à cuire de 37 ans que ça pourrait être son dernier match de saison régulière en carrière, lui dont le contrat arrive à expiration cet été ?

« Il est trop tôt pour penser à ça. Je me sens encore bien, j'ai encore de bonnes jambes. J'ai été en santé à part pour ma blessure à la main, mais ça arrive malheureusement quand tu vas défendre tes coéquipiers... Je me suis senti bien en revenant, j'espérais pouvoir jouer un match ou deux afin d'être prêt pour les séries quand j'ai été retiré de la liste des blessés au milieu de la semaine dernière. Ça faisait du bien de me tremper les pieds », a-t-il dit après avoir obtenu un tir au but en un peu plus de 15 minutes de glace dans le revers de 4-2 des siens.

Neil ne devrait pas être dans l'alignement au début de la série contre les Bruins, mais l'assistant-capitaine ne risque pas d'en faire de cas.

« Nous avons beaucoup de profondeur, on peut jouer contre n'importe qui, tous les clubs sont bons dans cette ligue. Que ce soit Toronto ou Boston, qui a un gros club aussi, on va se concentrer sur nos affaires et si on me demande de mettre le chandail, je vais être prêt », a ajouté Neil avant de connaître l'adversaire des Sénateurs en première ronde, une série qui devrait commencer mercredi et samedi au Centre Canadian Tire.

>>> Le sommaire du match




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer