Winchester content pour MacArthur

Pour son deuxième match cette saison, Clarke MacArthur... (Archives, Associated Press)

Agrandir

Pour son deuxième match cette saison, Clarke MacArthur avait été jumelé à Tommy Wingels et Chris Kelly sur le quatrième trio.

Archives, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Clarke MacArthur a eu un beau cadeau de fête pour ses 32 ans jeudi soir alors qu'il a pu être en uniforme quand les Sénateurs ont assuré leur place en séries avec leur gain à Boston lors de son deuxième match de la campagne.

Un ancien Sénateur qui n'est qu'un an plus vieux que lui, mais qui a dû mettre un terme à sa carrière en raison d'une sévère commotion cérébrale, Jesse Winchester, ne pouvait que se réjouir pour lui, comme bien du monde dans la capitale et ailleurs.

« Je suis content de voir qu'il a pu revenir au jeu. J'aurais adoré pouvoir faire la même chose. Je n'étais pas un joueur important au sein d'une équipe comme il peut l'être, donc l'occasion n'était pas là de la même manière. Il a travaillé si fort pour revenir, et je peux comprendre les mauvaises sensations qu'il a ressenties et les temps difficiles... C'est une drôle de blessure parce que tu n'as pas mal, tu n'es pas endolori. Il y a juste quelque chose qui ne va pas et tu ne peux pas l'expliquer, et les gens ne comprennent pas. C'est un gros poids sur toi en même temps », a souligné Winchester.

L'attaquant originaire de Long Sault, près de Cornwall, était en ville parce qu'il participait vendredi à un tournoi où des amateurs avaient l'occasion de jouer avec des anciens Sénateurs. Il a pu être témoin du premier match de MacArthur après avoir surmonté sa quatrième commotion en 18 mois, mardi contre Detroit.

Le hockeyeur que les Sénateurs avaient mis sous contrat à sa sortie des rangs universitaires en 2008 a passé trois saisons dans l'organisation avant de passer la saison 2012-2013 en Finlande, puis la suivante avec les Panthers de la Floride, où il a connu sa meilleure campagne avec 9 buts et 18 points en 52 parties.

Mis sous contrat par l'Avalanche du Colorado la saison suivante, il n'a cependant jamais joué un match de saison régulière avec eux puisqu'il a été victime d'une commotion lors d'un match hors-concours contre les Flames de Calgary.

« Ma carrière a été écourtée à cause de problèmes avec ma tête et j'apprends à vivre avec ça. Ça n'a pas été facile de passer à travers à ce moment-là, mais je vais bien maintenant. Je me compte chanceux de pouvoir participer à des événements du genre et de revoir des gars avec qui j'ai joué, ça me permet de mettre l'accent sur les bons souvenirs que j'ai. Je me compte chanceux d'avoir pu réaliser mon rêve, même si j'ai payé le prix avec mon corps. Je ne veux pas y penser de façon négative, j'ai été chanceux de vivre tout ça et d'avoir tant de plaisir », a ajouté Winchester, 33 ans.

Sa saison 2011-2012 avait été écourtée par une première commotion importante, lui qui n'avait disputé que 32 parties pour la troupe alors dirigée par Paul MacLean cette saison-là.

Il ressent encore certains symptômes à l'occasion qui font qu'il ne pourrait plus jouer du hockey professionnel de haut niveau. Mais ses activités de tous les jours ne sont pas trop affectées.

« J'ai tout fait pour tenter de revenir, j'ai voyagé à travers le pays pour voir des spécialistes. Mais il y avait certains symptômes reliés à mes yeux qui ne s'estompaient tout simplement pas. J'ai tout essayé. J'ai été un gars qui travaillait fort toute ma carrière et je m'en serais voulu de ne pas avoir tout tenté pour revenir. Maintenant, il faut passer à autre chose », a dit Winchester, qui entend donner un coup de main aux entraîneurs des Braves de Brockville, dans la Ligue centrale junior A, à compter de la saison prochaine.

Avec Sylvain St-Laurent, Le Droit

Vigneault près de Martin

Le Gatinois Alain Vigneault pourrait profiter de son passage dans son patelin pour rejoindre l'ancien entraîneur des Sénateurs et du Canadien Jacques Martin au 14e rang de l'histoire. Il a remporté 613 matches en carrière dans la LNH derrière les bancs de Montréal, Vancouver et New York. Sa prochaine victoire lui permettra de rejoindre la fierté de Saint-Pascal-Baylon. L'ancien entraîneur des Olympiques de Hull, qui a commencé sa carrière chez les pros comme adjoint avec les Sénateurs en 1992, est devenu seulement le troisième pilote des Rangers à mener le club à une participation aux séries pour quatre années de suite, Lester Patrick et Emile Francis étant les autres. Vigneault a franchi le plateau des 45 victoires chaque année depuis son arrivée sur Broadway.

Billets des séries

Au lendemain de leur qualification pour les séries, les Sénateurs ont annoncé vendredi que les billets pour les parties du premier tour seront mis en vente pour le public samedi à 10 h par l'entremise de Ticketmaster. Les détenteurs d'abonnements saisonniers ont pu commencer à effectuer leurs réservations dès vendredi, même si l'adversaire et les dates des parties restent encore à déterminer. Le club en a profité pour laisser savoir que des festivités d'avant-match seront tenues dans la Zone Rouge, devant la porte 1 du Centre Canadian Tire, avant chaque match à domicile de l'après-saison. En attendant, les Sénateurs compléteront leur saison régulière à domicile, samedi. Après 40 parties, jusqu'ici, ils ont maintenu une moyenne de 16 690 spectateurs. Il s'agit de la plus basse moyenne depuis 1997.

Harpur contribue

En l'absence d'Erik Karlsson jeudi dans un match crucial à Boston, le défenseur recrue Ben Harpur a été un des plus utilisés par Guy Boucher même s'il ne disputait que son troisième match depuis son rappel de fin de saison. Ses 22:53 minutes de glace étaient quatre secondes de moins que Cody Ceci, qui revenait au jeu après une absence de deux parties, et même le vétéran Dion Phaneuf (22:25) a joué moins que lui. Il a été solide même après avoir commis une erreur sur le but des Bruins. « C'est bien de voir ça, il est un gros bonhomme qui gagne en confiance, il fait de bonnes passes. Il est imposant à 6' 6'', 6' 7''. On avait besoin que quelqu'un saisisse l'occasion et il a fait le travail », a souligné le gardien Craig Anderson.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer