Les Sénateurs à l'arraché

Mike Concon a sauvé les meubles en prolongation... (La Presse canadienne)

Agrandir

Mike Concon a sauvé les meubles en prolongation grâce à un arrêt spectaculaire.

La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sidney Crosby n'a pas noirci la feuille de pointage contre les Sénateurs d'Ottawa jeudi soir, mais il a quand même trouvé le moyen de leur faire mal.

Ces derniers ont perdu les services du vétéran défenseur Marc Méthot en fin de premier tiers alors qu'il a été victime d'un coup de bâton du capitaine des Penguins de Pittsburgh resté impuni. Il n'est pas revenu au jeu par la suite en raison d'une lacération d'un doigt de la main gauche, image qui donnait froid dans le dos captée par les caméras de télévision et montrée à l'écran géant, ce qui a fait réagir la foule du Centre Canadian Tire.

Malgré la perte du partenaire régulier d'Erik Karlsson, les Sénateurs ont trouvé le moyen de l'emporter 2-1 en tirs de barrage devant une salle comble de 18 102 amateurs, le gardien Mike Condon effectuant le dernier arrêt de la fusillade contre... Crosby, après les buts de Kyle Turris et Bobby Ryan.

Les Sénateurs (41-24-8) s'approchent ainsi à un seul point du Canadien de Montréal et du premier rang de la division Atlantique, avec la défaite de ces derniers contre la Caroline. Les deux rivaux vont s'affronter à nouveau à Montréal samedi, après le balayage par le Tricolore du week-end dernier. Les Maple Leafs de Toronto ont aussi doublé les Bruins de Boston au troisième rang de l'Atlantique avec les résultats de jeudi soir.

« On ne se concentre pas là-dessus, on veut juste gagner nos propres parties et on verra où on va finir à la fin de l'année et qui on affrontera en séries. C'est un gros gain pour nous, le jeu de puissance est allé chercher un gros but », a noté l'attaquant Mike Hoffman, auteur du but à mi-chemin du troisième tiers qui a permis aux locaux de créer l'égalité et d'éventuellement l'emporter, Bobby Ryan ayant créé un bon écran devant le gardien des Penguins Matt Murray.

« Hoffman méritait ce but, il a joué un gros match dans les deux sens, revenant pour enlever des rondelles à l'adversaire. Il a bien relevé le défi. Et Bobby ne cesse d'aller devant le filet pour voiler les gardiens adverses, même s'il se fait blesser à l'occasion », a souligné l'entraîneur-chef Guy Boucher.

Nick Bonino a réussi l'unique but des 40 premières minutes de jeu alors qu'il a atteint la partie supérieure avec un tir précis lors d'un double avantage numérique des Penguins, Dion Phaneuf s'étant fait prendre pour un bâton élevé qui a ensanglanté l'attaquant Scott Wilson.

Le gardien des Sénateurs Mike Condon n'a rien pu faire là-dessus. Il a été solide sur les 34 autres tirs auxquels il a fait face, arrêtant notamment Bonino un peu plus tôt quand il a obtenu une chance seul devant lui en désavantage numérique.

Il a réalisé un petit miracle en prolongation lorsque Crosby a refilé à Chris Kunitz dans l'enclave et que celui-ci a tiré vers une cage béante, sauf que Condon a réussi l'arrêt en désespoir de cause avec le bloqueur.

« J'ai voulu garder "Sid" honnête et je me suis un peu trop compromis sur lui, mais il a fait la passe et le gars avait le but désert. J'ai juste tenté de mon mieux d'effectuer l'arrêt et ça a marché. C'était un bon sentiment par la suite de faire l'arrêt en fusillade contre Crosby parce qu'il ne manque pas ça souvent, j'ai réussi à faire l'arrêt avec l'épaule », a raconté Condon après coup, lui qui avait auparavant vu Bonino rater la cible sur la première tentative.

Son vis-à-vis Murray, le gardien recrue qui a une bague de la coupe Stanley à son actif, a été tout aussi solide à l'autre bout face aux 30 tirs des Sénateurs. Il a eu de l'aide d'un de ses poteaux atteints par Hoffman en fin de premier tiers, en plus de sortir la mitaine de façon spectaculaire aux dépens de Ryan Dzingel. Zack Smith a aussi été frustré quand il a obtenu une bonne chance en désavantage numérique en période médiane.

>> Sommaire du match

« Un doigt détruit » pour Méthot

Le verdict des médecins concernant Marc Méthot a été relayé par Guy Boucher après le match, et il n'était pas positif.

« Le doigt de Marc est détruit, en morceaux. Il va rater des semaines », a-t-il relaté. Tu ne veux jamais perdre un joueur sur n'importe quel jeu. Surtout à ce temps-ci de l'année. Nous avons besoin de lui, c'est un défenseur de premier duo, le partenaire d'Erik, tellement mobile. Notre meilleur joueur pour les plus et moins. Il a beaucoup de valeur et c'est décevant. Ce n'était pas un gros coup, un cinglage à deux mains. C'est décevant parce qu'on a besoin de lui », a ajouté Boucher.

Sidney Crosby s'est bien défendu d'avoir tenté de blesser intentionnellement Méthot après le revers de 2-1 de ses Penguins en fusillade.

« J'essayais juste de mettre mon bâton devant lui et je pense que j'ai atteint son doigt. En voyant la réaction de tout le monde et la sienne... J'ai déjà eu la même chose, je sais que ce n'est pas une bonne sensation », a-t-il déclaré après le match qui a pris fin avec sa tentative ratée en tirs de barrage.

Le capitaine des Sénateurs Erik Karlsson était d'avis qu'il s'agissait tout simplement d'un malheureux accident.

« Jouer à cinq défenseurs contre un bon club comme Pittsburgh, ce n'est pas facile. Mais c'était un jeu raté, il met son bâton dans ses mains quand "Meth" tente de lancer. Des jeux comme ça arrivent souvent et c'est le pire résultat possible. Mais je ne pense pas que c'était un coup salaud », a-t-il commenté.

Dans un autre ordre d'idée, le d.g. adjoint Randy Lee a dit jeudi que les négociations avec le premier choix Colin White se poursuivent. « Il n'y a pas d'animosité avec son camp, on va finir par s'entendre. Il veut venir jouer ici, il suit notre équipe tout le temps », a-t-il assuré.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer