La LNH fête ses 100 ans à Ottawa

La Classique LNH 100 se tiendra à Ottawa... (Patrick Woodbury, Le Droit)

Agrandir

La Classique LNH 100 se tiendra à Ottawa et les amateurs pourront assister à un match entre les Senateurs et le Canadien à la Place TD. Ce match soulignera le 100e anniversaire de la Ligue nationale de hockey. L'annonce a été faite à Ottawa en présence de nombreux dignitaires.

Patrick Woodbury, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ce qui était un secret de polichinelle est enfin a été enfin confirmé vendredi : les Sénateurs d'Ottawa seront les hôtes d'un match en plein air contre le Canadien de Montréal le 16 décembre.

Baptisé la « Classique LNH100 Banque Scotia 2017 », l'événement sera présenté à la Place TD alors que le stade de football du parc Lansdowne aura été converti en patinoire trois semaines après la tenue de la coupe Grey. Le commissaire de la LNH Gary Bettman a effectué l'annonce au Château Laurier, pas très loin de l'endroit où ces deux mêmes clubs ont disputé le tout premier match de l'histoire de son circuit, le 19 décembre 1917 à l'aréna Dey's d'Ottawa, qui était près de l'actuel Hôtel de ville.

Il s'agira du 23e match en plein air de l'histoire de la Ligue nationale de hockey. Le Tricolore en sera à son quatrième, mais techniquement le premier des Sénateurs, qui avaient défait les Canucks de Vancouver 4-2 sous le toit de la Place Rogers en 2014 lors de la Classique Héritage.

« En organisant un match en plein air entre les Canadiens et les Sénateurs, nous recréons un duel entre les concessions fondatrices de la LNH qui ont amorcé une remarquable épopée de 100 ans pour notre ligue et nos partisans, a déclaré Bettman. La Classique NHL100 Scotiabank 2017 sera un autre événement phare du calendrier de nos festivités du Centenaire. La rencontre sera le tremplin des 100 prochaines années de jeu enlevant pour la LNH, tout en procurant au Canada un moment sportif unique dans le cadre de ses fêtes du 150e. »

Le stade de 24 000 places, auxquelles des gradins temporaires seront ajoutés pour porter sa capacité à plus de 30 000 spectateurs, n'était pas le premier choix du propriétaire des Sénateurs Eugene Melnyk, qui aurait souhaité tenir la rencontre sur la Colline du Parlement. Une option rejetée par le gouvernement canadien il y a plusieurs mois pour des questions de logistique. Il faisait cependant contre mauvaise fortune, bon coeur avec ce « plan B ».

« C'était le secret le mieux gardé à Ottawa, a-t-il blagué. C'est le 150e anniversaire du Canada, le 100e de la LNH et c'est notre 25e anniversaire. Seuls les Dieux du hockey pouvaient concorder les choses de cette façon. » 

« J'espère qu'il fera moins-20 et que le ciel sera bleu », a ajouté Melnyk, louant les efforts de son personnel et des dirigeants de la LNH, qui ont réussi à s'entendre avec ceux du Ottawa Sports and Entertainment Group (OSEG), dont les dirigeants, Jeff Hunt en tête, brillaient par leur absence lors de l'annonce.

L'adjoint au commissaire de la LNH Bill Daly a avoué qu'il a fallu des négociations serrées pour arriver à ce qu'un événement commandité par la Banque Scotia ait lieu dans un endroit qui porte le nom d'une banque rivale. « Il y avait des problèmes de sécurité et de construction sur la Colline parlementaire. Il y a aussi toujours des complications pour le club hôte en ce qui a trait aux termes des baux de location, mais beaucoup de monde ont travaillé fort pour surmonter ces problèmes, le personnel des Sénateurs doit être félicité parce qu'il n'a jamais lâché et nous sommes heureux que ça ait fonctionné », a dit Daly.

Aucun détail n'a été fourni quant aux autres événements qui pourraient entourer le match. « On sait que les Sénateurs seront là et que les Canadiens aussi. Le reste, ils vont travailler là-dessus. Il y a plusieurs possibilités, incluant un match (du club-école) de Belleville, si la logistique le permet », a indiqué Melnyk.

Pour sa part, le capitaine Erik Karlsson a bien hâte de prendre part à cet événement.

« Comme équipe, nous sommes très excités de jouer ce match. On a joué à Vancouver ce qui n'était pas vraiment un match à l'extérieur, mais ça avait été une bonne expérience quand même. Au milieu d'une longue saison, on oublie parfois à quel point c'est amusant de jouer au hockey, a-t-il dit. Cette fois, chez nous, contre les Canadiens, avec tous leurs partisans dans le coin, toute la communauté va embarquer. Le parc Lansdowne a été bien revitalisé, c'est très beau et c'est l'endroit parfait pour tenir un match en plein air. »

Pour le propriétaire du Canadien Geoff Molson, ce match « dans la capitale du pays entre deux des plus anciennes concessions de la ligue sera un événement fort prisé des amateurs des deux villes, au moment où la rivalité entre les deux équipes va atteindre un nouveau sommet », a-t-il souligné.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer