Élie remplace bien Roussel

Élie avait récolté 76 points à sa dernière... (Associated Press)

Agrandir

Élie avait récolté 76 points à sa dernière saison chez les juniors, mais il avait passé la deuxième moitié de sa saison à jouer sur le même trio que Connor MacDavid.

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

DALLAS - Une blessure à Antoine Roussel a ouvert la porte de la LNH à l'espoir des Stars issu de l'Est ontarien, Rémi Élie, et il en a profité pour rapidement attirer l'attention de son entraîneur, Lindy Ruff.

L'attaquant originaire de Green Valley, près d'Alexandria, a disputé son troisième match dans la LNH contre les Sénateurs mercredi soir, son premier à domicile, et Ruff l'a inséré à nouveau sur un troisième trio aux côtés des vétérans Cody Eakin et Ales Hemsky, l'ancien des Olympiques et brièvement des Sénateurs.

Même si l'ancien des Knights de London, des Bulls de Belleville et des Otters d'Erie - et des Hawks de Hawkesbury avant ça - était toujours en quête d'un premier point, il avait apporté une solide contribution lors de victoires à Washington et en Floride, jouant plus de 15 minutes chaque fois. Les Stars l'avaient aussi rappelé à la fin février, sans l'utiliser toutefois. Puis il y a eu cette blessure à l'attaquant originaire de France, et il a fait ses débuts contre les Panthers le 3 mars.

« Il est un bon remplaçant pour Roussel, il est rapide, tenace, il est toujours premier sur la rondelle et il n'est pas facile de jouer contre lui. Il nous manquait de la vitesse dans notre alignement pendant la majorité de l'année, mais avec le retour de Hemsky et en insérant Rémi, cela nous donne plus de rapidité dans l'alignement », a souligné Ruff mercredi matin, lui qui entendait donner un essai jusqu'à la fin de la saison à sa recrue de 21 ans. 

Le choix de deuxième ronde des Stars (40e au total, lui qui porte le numéro 40) en 2013 connaissait une deuxième saison correcte, sans plus, avec le club-école des Stars dans la Ligue américaine, avec 25 points, dont 8 buts, en 50 parties. Il s'était contenté de 6 buts et 17 points en 64 parties à sa saison recrue avec les Stars du Texas.

« C'était un de mes buts pour cette année (être rappelé) et je suis content d'être ici. Ça a été un gros ajustement pour moi l'an passé. Je pense que j'ai plus de confiance cette année, je me suis ajusté... C'est un rêve qui s'est réalisé en obtenant l'appel pour monter », a-t-il raconté quelques heures avant l'affrontement contre les Sénateurs.

Élie avait récolté 76 points à sa dernière saison chez les juniors, mais il avait passé la deuxième moitié de sa saison à jouer sur le même trio que Connor MacDavid, maintenant le premier compteur de la LNH avec les Oilers d'Edmonton. À 6' 1'' et 205 livres, il risque d'être plus un « joueur d'énergie », dans le circuit Bettman.

« Je suis un gars contre qui il faut que ce soit difficile de jouer et je dois être bon en échec avant pour avoir du succès, en plus de bien jouer en défensive... Il faut que je continue à faire ce que je fais afin de prouver que j'ai ma place ici l'an prochain », estime-t-il.

Hemsky, qui vient de revenir au jeu après avoir raté une cinquantaine de parties après une opération à une hanche, est impressionné jusqu'à maintenant par son nouveau coéquipier. « Je ne le connaissais pas beaucoup, mais il me surprend pas mal. Je pensais que c'était juste un gars qui travaillait fort, mais il est très intelligent en fait, il fait beaucoup de bons jeux. Il joue de la bonne façon. Je dois lui donner du crédit. Et ce n'est pas un petit gars en plus. J'essaie de l'aider un peu, mais les jeunes de nos jours ne sont pas comme dans mon temps, ils n'ont pas peur en arrivant dans un vestiaire, ils prennent leur place rapidement », a-t-il confié.

Sénateur pendant 20 matches, le Tchèque de 33 ans veut utiliser la fin de la présente campagne pour se prouver à lui-même qu'il peut encore jouer après avoir été opéré à une deuxième fois à la hanche. « On verra pour l'an prochain, j'aimerais certes rester à Dallas, j'aime bien la ville », a commenté Hemsky, qui sera joueur autonome sans compensation le 1er juillet prochain.

Saison frustrante pour Spezza

Les Stars ne sont pas mathématiquement éliminés mais c'est tout comme, et la frustration dans leur vestiaire a bien été illustrée par l'ancien capitaine des Sénateurs Jason Spezza mercredi matin. « C'est probablement une, sinon la saison la plus décevante que j'ai connue dans ma carrière. Nous étions un club de tête dans l'Ouest l'an passé, et là, de se retrouver dans cette position cette année, ça fait qu'on se secoue tous la tête et que nous sommes déçus de nous-mêmes. On se demande ce qu'on aurait pu faire différemment ou mieux, et on ne pensait pas qu'on serait dans cette position », a avoué Spezza, qui s'est contenté d'une récolte de 11 buts et 38 points en 54 parties (avant le match contre Ottawa), avec un différentiel de moins-14. Il a raté le match dans la capitale du mois dernier en raison d'une blessure à l'épaule, mais à part ça, il dit qu'il se porte mieux physiquement qu'il y a quatre ou cinq ans, quand il avait eu besoin d'être opéré au dos pour régler un problème avec un disque. La veille du match, le père de quatre filles toutes âgées de moins de sept ans est allé souper avec quelques anciens coéquipiers, dont Chris Kelly, père de trois filles de six ans et moins.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer