Les Stars déclassés

Viktor Stalberg (24) célèbre avec Erik Karlsson après... (Associated Press)

Agrandir

Viktor Stalberg (24) célèbre avec Erik Karlsson après avoir marqué en deuxième période.

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

DALLAS - Le d.g. des Sénateurs d'Ottawa Pierre Dorion est revenu de la réunion des directeurs généraux de la LNH à Boca Raton à temps pour assister au match de son club mercredi soir au American Airlines Center et il a ainsi été un témoin privilégié quand une de ses récentes acquisitions l'a encore fait bien paraître.

Viktor Stalberg a dirigé l'attaque des siens avec un but et une passe dans un gain de 5-2 aux dépens des Stars de Dallas, portant à quatre leur séquence de victoires consécutives depuis les échanges qui l'ont amené avec Alexandre Burrows, ce qui égale leur plus longue série du genre cette saison, réalisée à deux occasions.

Le rapide patineur acquis des Hurricanes de la Caroline la semaine dernière a marqué en avantage numérique pour faire 4-1 et enlever tout espoir de retour aux Stars. Il a aussi été arrêté sur une échappée en plus de forcer un adversaire à l'accrocher pour la punition qui a permis aux siens d'ouvrir le pointage.

«J'ai connu un bon début de match avec une échappée et en forçant cette punition, Guy (Boucher) est un entraîneur qui donne la chance à ceux qui sont 'hot' dans un match et ça a fonctionné avec moi. Ça fait probablement huit ans que je n'ai pas joué en avantage numérique», a dit le vétéran suédois après coup, lui qui enfilait son deuxième but dans l'uniforme des Sénateurs.

L'attaque est venue de la défense au premier tiers, et pas de la source habituelle, Erik Karlsson. Son compatriote Fredrik Claesson a plutôt marqué son premier but en carrière, avec un puissant tir frappé quand Zack Smith a gagné une mise au jeu directement à lui, pour porter la marque à 2-0 exactement 100 secondes après que Chris Wideman ait ouvert le pointage. Ce dernier a fait mouche en avantage numérique quand il a atteint une cage béante après avoir accepté une belle passe transversale de Stalberg.

«Ça fait énormément de bien de marquer ce but, je l'attendais depuis longtemps. J'ai tiré et je n'étais pas certain que la rondelle était rentrée, les gars semblaient confus aussi. Je suis vraiment content», a commenté Claesson.

Le gardien Craig Anderson a été solide en début de rencontre alors que les Stars menaient 7-4 au chapitre des tirs après 9 minutes de jeu, mais les visiteurs ont ensuite dominé 10-0 le reste de l'engagement.

Jean-Gabriel Pageau et Tyler Seguin se sont ensuite échangés des buts au début de la période médiane, le filet du Gatinois sur un retour chassant le gardien partant Kari Lehtonen du match à la faveur d'Antti Niemi. C'était un deuxième match de suite où Pageau secouait les cordages, et il a aussi gagné 13 de ses 15  mises au jeu.

À son troisième match dans la LNH, Rémi Élie, de Green Valley dans l'Est ontarien, s'est fait complice de Jason Spezza sur le but de Seguin pour récolter son premier point en carrière. Il a ensuite terminé le match avec eux. 

Spezza a compté en troisième quand sa passe a dévié sur le patin de Mark Borowiecki, mais Cody Ceci lui a donné la réplique moins d'une minute plus tard quand Stephen Johns a poussé le retour de son tir dans son propre filet. 

En repoussant 35 tirs, Anderson a mérité sa 20e victoire de la saison et la 146e de sa carrière dans l'uniforme des Sénateurs, égalant le record d'équipe de Patrick Lalime. 

«Je ne pensais même pas à ça, je voulais juste gagner un autre match pour mes coéquipiers, qui m'aident énormément en bloquant des tonnes de lancers. Ils ont bien amorcé le match mais on a réussi à revenir par la suite», analysait Anderson.

Les Sénateurs, qui balayaient une série de deux matches contre Dallas pour la première fois depuis 1997-1998, ont pris le chemin de l'Arizona immédiatement après le match alors qu'ils se frotteront aux Coyotes jeudi soir lors du deuxième match de ce voyage de trois.

Turris « doit guérir », dit Boucher

Kyle Turris... (Archives, Associated Press) - image 3.0

Agrandir

Kyle Turris

Archives, Associated Press

L'épidémie de blessures à des doigts a emporté un autre Sénateur mercredi alors que Kyle Turris a manqué à l'appel contre les Stars.

Le deuxième meilleur compteur parmi les attaquants du club avait joué les dernières parties malgré un doigt amoché, laissant Zack Smith prendre la plupart des mises au jeu à sa place. Il avait été blanchi lors des trois matches précédents des siens. L'entraîneur-chef Guy Boucher a laissé entendre qu'il pourrait rater les deux autres matches de ce voyage. « C'est la même chose qui le dérangeait et maintenant, il est temps qu'il guérisse », a-t-il simplement dit en matinée mercredi à Dallas, alors que Turris est allé rejoindre Bobby Ryan et Chris Neil, qui ont des doigts fracturés, à l'infirmerie.

Pour le remplacer, Boucher pensait ramener Smith à son ancienne position de centre entre Ryan Dzingel et le nouveau venu Chris DiDomenico, rapatrié de Suisse la semaine dernière. Mais il s'est finalement ravisé pour y aller avec 7 défenseurs et 11 attaquants, Fredrik Claesson étant renvoyé dans la mêlée de préférence à l'ancien Star Jyrki Jokipakka. « On a quelques défenseurs qui sont amochés ou malades, c'est une considération alors qu'on doit gérer les deux matches en deux soirs », a ajouté Boucher. Pour Smith, qui a passé les deux dernières saisons à l'aile gauche, la transition s'annonçait assez facile. « J'ai continué à prendre des mises au jeu, donc cette partie du travail ne sera pas trop difficile. C'est différent, j'aime jouer à l'aile maintenant que j'y suis habitué. Mais c'est bien de pouvoir retourner au centre, patiner un peu plus. Il faut juste revenir plus profondément dans ta zone et en sortir moins rapidement », a-t-il noté.

>> Le sommaire du match




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer