Les Sénateurs obtiennent Alex Burrows

Alex Burrows revendique 9 buts et 20 points,... (Archives, La Presse)

Agrandir

Alex Burrows revendique 9 buts et 20 points, en plus de 53 minutes de punition, en 55 matches cette saison avec les Canucks.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

TAMPA BAY - Pierre Dorion pense que ses Sénateurs d'Ottawa seront mieux équipés pour aller à la guerre en séries éliminatoires maintenant qu'il a fait l'acquisition de la super-peste qu'est Alex Burrows lundi.

Le directeur général recrue a montré que son club voulait faire du bruit dès maintenant, plutôt que dans l'avenir, en cédant le Suédois Jonathan Dahlen, un choix de deuxième ronde l'an dernier qui a amassé 41 points en 43 parties cette saison dans la Ligue élite de son pays, pour mettre la main sur l'attaquant québécois des Canucks de Vancouver.

Burrows, 35 ans, a dû lever sa clause de non-échange pour que la transaction puisse se matérialiser, ce qu'il a accepté de faire après une conversation avec l'entraîneur-chef Guy Boucher et parce que les Sénateurs seraient prêts à lui consentir une prolongation de contrat de deux ans qui pourrait lui rapporter 5 millions $ (US), selon des informations véhiculées dans différents médias.

Enthousiasme

« Nous sommes exaltés aujourd'hui, c'est évident, a commenté Dorion quelques minutes après avoir conclu l'échange. Le meilleur signe pour moi est que trois, quatre ou cinq vétérans clés de notre équipe sont venus me voir, il y en a un qui voulait me donner une caresse et les autres m'ont serré la main parce qu'ils pensent que c'est une excellente acquisition pour notre équipe aujourd'hui. Nous avions une équipe contre laquelle il est difficile de jouer cette saison, et on le devient encore plus avec Alex Burrows. »

Dorion discutait avec son homologue des Canucks Jim Benning depuis déjà plusieurs semaines, alors qu'il avait ciblé Burrows comme remplaçant potentiel dès qu'il a su que Clarke MacArthur ne reviendrait pas de sa commotion cérébrale, ce qui a été confirmé à la fin janvier.

Burrows a passé toute sa carrière avec les Canucks, récoltant 193 buts et 191 passes en 822 parties de saison régulière, en plus d'en jouer 70 en séries. Cette saison, il a 9 buts et 20 points, avec 53 minutes de punition, en 55 matches. Il ne serait pas affecté par l'épidémie d'oreillons qui a frappé les Canucks récemment.

« J'avais le motton quand j'ai terminé la pratique et j'ai vu le message de mon agent qui disait que la transaction était faite, a dit Burrows en entrevue avec la station 91,9 Sports de Montréal, avec laquelle il collabore régulièrement. Mais en même temps je suis excité de rejoindre une bonne organisation et une équipe qui évolue dans l'Est. »

Il connaît Boucher pour avoir joué sous ses ordres lors d'un championnat mondial, en 2012, alors que Boucher était un adjoint. Kyle Turris et Dion Phaneuf ont été ses coéquipiers lors d'un autre championnat mondial, en 2014.

« On sait que les parties d'ici la fin de la saison vont être difficiles, ça va jouer très serré et un gars comme Alex Burrows t'aide à gagner ces matches. Il peut écouler les punitions, aller devant le filet sur le jeu de puissance pour voiler le gardien, et il reste encore beaucoup de jus dans son réservoir... Il apporte beaucoup de caractère, beaucoup d'intangibles, il peut jouer sur le premier trio autant que le troisième. Et il apporte tout un bagage d'expérience, il a fait partie de plusieurs équipes qui sont allées loin à Vancouver. Le fait qu'il veut être avec nous pour plus que quelques mois, c'est encore plus impressionnant pour nous », a souligné Dorion.

Concernant la perte de Dahlen, le fils de Ulf Dahlen qui a compté cinq buts au dernier championnat mondial junior, il a noté qu'il a quatre ou cinq espoirs « qu'on n'échangera jamais » et que Dahlen n'était pas du groupe. « On sait que les Canucks vont avoir un bon joueur pour l'avenir... Mais nous avons beaucoup d'espoirs et il faut donner quelque chose pour obtenir quelque chose. Je n'ai pas de problème à céder Jonathan Dahlen pour obtenir Alex Burrows, surtout si on peut le garder pour quelques autres saisons », a-t-il mentionné.

Saison finie pour Hammond

Homme oublié à Ottawa, Andrew Hammond a vu sa saison cauchemardesque prendre fin lundi. Les Sénateurs ont annoncé que le gardien qui était à Binghamton a subi une entorse au labrum de la hanche droite, ce qui nécessitera une opération dans les prochains jours. Le «Hamburglar» a subi sa troisième blessure majeure de la saison, et celle-ci nécessitera une rééducation encore plus longue que les deux autres, une à la cheville et l'autre à l'aine. «Je me sens vraiment mal pour lui, il a eu des chances d'obtenir des départs et il s'est blessé. C'est une de ces années cauchemardesques pour lui», a dit Guy Boucher.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer