Ryan absent pour «un bout de temps»

La blessure de Bobby Ryan survient à un... (Patrick Woodbury, archives Le Droit)

Agrandir

La blessure de Bobby Ryan survient à un bien mauvais moment de la saison.

Patrick Woodbury, archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La victoire de 6-3 samedi à Toronto s'est avérée coûteuse pour les Sénateurs, qui ont annoncé le lendemain que l'attaquant Bobby Ryan sera absent pour une durée indéterminée en raison d'une blessure à l'index de la main droite.

Le joueur le mieux rémunéré de l'équipe venait de connaître un de ses meilleurs matches de la saison mardi dernier contre Buffalo, avec un but et une passe, mais il a reçu un tir sur cette même main qu'il s'était déjà blessée en novembre, une sévère contusion à ce même doigt le forçant à rater un total de cinq parties.

Cette fois, son absence pourrait être bien plus longue.

« Il va être absent pour un bout de temps. Si c'est cassé, on parle de trois à six semaines, a indiqué l'entraîneur-chef Guy Boucher. Ça arrive évidemment à un mauvais moment. On ne se comptera pas de farces. Cette équipe bataille fort pour se qualifier pour les séries et nous avons désespérément besoin de lui dans l'alignement. Il jouait bien et un gars de ce calibre, avec sa taille et son intelligence, est capable de jouer contre les gros clubs et de bien cadrer sur n'importe quelle ligne. Vous ne pouvez pas remplacer ces gars-là. »

La production de l'Américain de 29 ans - 12 buts et 12 passes en 50 parties - n'était pas nécessairement à la hauteur de son salaire annuel de 7,25 millions $, mais son patron était satisfait de son jeu.

« Il était excellent. C'est ce qui est difficile. Il était un joueur de notre top-6 et il nous en manque déjà un autre (l'ailier gauche Clarke MacArthur) depuis le début de l'année. Là, il nous en manque un autre. Nous allons devoir trouver un moyen de nous débrouiller comme on l'a fait toute l'année », a ajouté Boucher.

L'absence de Ryan a permis à Curtis Lazar de réintégrer l'alignement après qu'il ait été laissé de côté à la faveur de Chris Neil face aux Leafs, le même jour où son agent J.P. Barry a rencontré le dg des Sénateurs Pierre Dorion. Ce dernier s'est limité à confirmer la rencontre où « l'avenir de Curtis avec l'organisation a été discuté ». Il est incertain si Barry a effectivement exigé que son client soit échangé à une autre formation. De toute façon, il serait difficile pour les Sénateurs d'obtenir une bonne valeur pour cet ancien choix de première ronde qui n'avait qu'une petite passe en 30 matches à sa fiche avant d'affronter les Jets.

Neil a été retranché, lui qui a joué moins de quatre minutes contre Toronto samedi soir. Boucher a plutôt décidé d'y aller avec sept défenseurs, réintégrant Fredrik Claesson à son alignement.

L'arrière suédois n'avait pas joué contre les Maple Leafs alors que Marc Méthot a pu revenir au jeu, s'étant absenté pour la partie de jeudi dernier au New Jersey en raison d'une vilaine grippe. Méthot a failli souligner son retour en marquant son premier but de la saison au premier tiers, mais Ryan Dzingel a fait dévier son lancer au dernier instant.

Dorion aura évidemment l'occasion de tenter de remplacer Bobby Ryan temporairement en allant chercher du renfort sur le marché des échanges, à l'approche de la date limite pour les transactions du 1er mars. Le propriétaire Eugene Melnyk a déclaré la semaine dernière qu'il lui laissait le feu vert pour tenter d'améliorer l'équipe, sans pour autant sacrifier des joueurs d'avenir comme le défenseur Thomas Chabot et le centre Colin White. Ce dernier pourrait se joindre à l'équipe vers la fin du calendrier régulier si son équipe de Boston College est éliminée assez tôt et que les Sénateurs s'entendent avec lui pour un premier contrat professionnel.

Les Sénateurs en bref

Doublé de Brassard

Le Gatinois Derick Brassard y est allé d'un doublé samedi dans la victoire de 6-3 contre Toronto, incluant le but gagnant en avantage numérique au troisième tiers alors que le second était dans un filet désert. Il s'agissait de ses 10e et 11e buts de la saison.

« On a trouvé une façon (en avantage numérique), (Erik) Karlsson a juste pris un bon tir de la pointe et (Mark) Stone a fait un bon écran, moi je suis descendu et j'ai trouvé la rondelle. Des fois, ce ne sont pas des tic-tac-toes qui vont te faire gagner des matches, ce sont des jeux comme ça », a commenté Brassard. Guy Boucher a louangé son jeu cette saison, soulignant « qu'il est notre meilleur au niveau des statistiques avancées, le Corsi et le Fenwick entre autres. C'est bien de le voir être récompensé », a-t-il dit.

Stone explose

Mark Stone a pour sa part explosé pour un but dans un filet désert et quatre passes dans ce match, devenant seulement le quatrième Sénateur à obtenir une telle récolte dans un match, après Daniel Alfredsson (deux fois), Joe Corvo et Jason Spezza, selon le Elias Sports Bureau.

Il était aussi le premier Sénateur en plus de sept ans à récolter cinq points dans un match, le dernier remontant à un match de quatre buts et une passe d'Alex Kovalev le 3 janvier 2010 contre Philadelphie.

« Cinq points dans un match, je n'ai probablement pas fait ça devant mon père (Rob) depuis mes années juniors à Brandon. J'étais juste aux bons endroits au bon moment », a souligné Stone en parlant de ce deuxième gain en deux matches du « voyage des pères ».

Le premier rang?

Craig Anderson a porté sa fiche à 2-1-0 depuis qu'il est revenu de sa pause pour être au chevet de son épouse en effectuant 34 arrêts samedi soir. Il ne veut pas que son équipe pense trop au premier rang de la division Atlantique qui est à sa portée.

« On ne regarde pas ce que Montréal ou Toronto fait, on se concentre sur notre jeu à nous, sur ce qu'on a à faire. On verra à la fin de l'année où on finira au classement », a-t-il dit...

O'Connor à Wichita

Avant le début de la fin de semaine, les Sénateurs ont assigné le gardien Matt O'Connor au club de Wichita dans la ligue East Coast afin de lui permettre de jouer quelques parties maintenant qu'Andrew Hammond s'est joint à Binghamton, où il partage le travail avec Chris Driedger.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer