Les Sénateurs doublent les Leafs

Des buts en moins d'une minute de Mike... (Le Droit, Patrick Woodbury)

Agrandir

Des buts en moins d'une minute de Mike Hoffman et Derick Brassard, ce dernier en avantage numérique, ont permis aux hommes de Guy Boucher d'effacer un déficit de 3-2.

Le Droit, Patrick Woodbury

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Toronto) Les Sénateurs d'Ottawa ont fait d'une pierre deux coups samedi soir au Air Canada Centre.

En plus de faire mal aux Maple Leafs de Toronto en venant les doubler 6-3 pour ainsi repousser leurs rivaux de la Bataille de l'Ontario à cinq points du deuxième rang dans la division Atlantique, ils se sont aussi rapprochés à deux points de la tête détenue par les Canadiens de Montréal, sur qui ils ont trois parties en main.

Des buts en moins d'une minute de Mike Hoffman et Derick Brassard, ce dernier en avantage numérique, ont permis aux hommes de Guy Boucher d'effacer un déficit de 3-2 et de remporter leur deuxième match de ce court voyage où ils étaient accompagnés de leurs pères. Ils avaient auparavant blanchi les Devils du New Jersey 3-0 jeudi. Ottawa (30-19-6) a remporté trois des quatre matches contre les Leafs cette saison et ils ne les reverront plus à moins de les croiser en séries éliminatoires, ce qui n'est pas impossible.

Mark Stone, qui a ajouté quatre passes, et Brassard avec un deuxième ont ajouté des buts d'assurance dans des filets déserts en fin de rencontre.

«Notre jeu de puissance ne marchait pas depuis une couple de semaines et les unités spéciales vont te faire gagner des matches. On a trouvé une façon (Erik) Karlsson a juste pris un bon tir de la pointe et Stone a fait un bon écran, moi je suis descendu et j'ai trouvé la rondelle. Des fois, ce ne sont pas des tic-tac-tos qui vont te faire gagner des matches, ce sont des jeux comme ça», a commenté Brasard après le match.

Un but en avantage numérique de William Nylander, sur la deuxième passe du match d'Auston Matthews, avait brisé une égalité de 2-2 en début de troisième tiers.

Les Sénateurs s'étaient forgé une avance de 2-0 grâce aux buts de Chris Wideman et Ryan Dzingel à 20 secondes d'intervalle en fin de première période. Le tir du premier a dévié sur la jambière du défenseur Morgan Rielly pour tromper le gardien Frederik Andersen, tandis que le second a redirigé un tir bondissant de la pointe de Marc Méthot, privant ce dernier de son premier but de la campagne.

Les visiteurs ont raté une bonne chance de prendre une sérieuse option sur la rencontre quand ils ont été incapables de profiter d'une supériorité numérique de deux hommes pendant 1:49 minute à mi-chemin du deuxième engagement.

«On avait probablement été trop 'cutes' sur le cinq contre trois, on y est allé plus simplement (sur le but de Brassard). Notre avantage numérique avait obtenu un gros but jeudi au New Jersey pour briser la glace, il devrait aller mieux maintenant. Pour ma part, cinq points, je n'ai probablement pas fait ça devant mon père (Rob) depuis mes années juniors à Brandon. J'étais juste aux bons endroits au bon moment», a dit Stone.

Galvanisés par le travail de leur unité de désavantage numérique, les Leafs étaient revenus avec deux buts en un peu plus de trois minutes, ceux de Reilly et de Nazem Kadri. Craig Anderson n'a rien pu faire sur ces jeux, Reilly décochant un tir voilé qu'il n'a jamais vu tandis que Kadri a compté en prenant un tir de derrière la ligne des buts qui a dévié sur le casque de Dzingel, qui venait de déblayer une rondelle libre de l'enceinte de son but.

Kyle Turris a récolté trois passes dans ce match, alors qu'Erik Karlsson en a ajouté deux à sa fiche, dont sa 40e de la campagne.

«On n'a jamais paniqué quand ils sont revenus, c'est la marque de cette équipe, a noté l'entraîneur-chef Guy Boucher. On s'attendait à un match serré et c'est ce qu'on a eu. J'aime la façon dont on a composé avec les changements de 'momentum' dans ce match. Et Stone a été incroyable dans toutes les facettes du jeu.»

Anderson a fait face à 37 lancers devant le filet des Sénateurs, contre 40 pour Andersen à l'autre bout.

«On ne regarde pas ce que Montréal ou Toronto fait, on se concentre sur notre jeu à nous, sur ce qu'on a à faire. On verra à la fin de l'année où on finira au classement», a indiqué Anderson, qui a une fiche de 2-1 depuis qu'il a effectué son retour devant le filet.

Méthot est revenu au jeu après avoir raté un match en raison d'une grippe, Fredrik Claesson lui cédant sa place. Chris Neil a pour sa part remplacé Curtis Lazar dans l'alignement.

Les Sénateurs sont rentrés à la maison immédiatement après le match alors qu'ils recevront la visite des Jets de Winnipeg dimanche à 17 h au Centre Canadian Tire. Boucher a déjà annoncé que c'est Mike Condon qui sera devant le filet des siens pour ce match.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer