Changement de garde chez les Sénateurs

Eugene Melnyk a annoncé la nomination de Tom... (Patrick Woodbury, Le Droit)

Agrandir

Eugene Melnyk a annoncé la nomination de Tom Anselmi à titre de président des Sénateurs d'Ottawa. Il remplace Cyril Leeder qui occupait ces fonctions depuis 2009.

Patrick Woodbury, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

« Quelque chose cloche. Je ne sais pas exactement quoi, mais quelque chose cloche. »

Eugene Melnyk s'y est pris de cette manière pour expliquer l'importante décision qu'il vient de prendre. Il a choisi de limoger Cyril Leeder, l'homme qui occupait le poste de président des Sénateurs d'Ottawa depuis juin 2009.

Il a choisi de le remplacer par Tom Anselmi, un gestionnaire aguerri qui a passé une grande partie de sa carrière chez l'ennemi. Il a occupé de nombreux postes de direction, y compris celui de président, chez Maple Leaf Sports and Entertainment (MLSE), le géant qui gère les Maple Leafs de Toronto.

M. Melnyk affirme que sa décision de procéder à un changement n'a rien à avoir avec les faibles assistances au Centre Canadian Tire.

« Ça, c'est un problème qu'on peut facilement régler. Les partisans vont éventuellement se rendre compte que nous avons une vraie chance de gagner cette saison. Nous battons et nous malmenons toutes les équipes qui trônent au sommet du classement », déclare le coloré propriétaire.

M. Melnyk reconnaît néanmoins qu'un travail important doit être fait. Son nouveau président aura notamment le mandat de raviver l'image de marque de l'organisation. « Cyril était avec nous depuis 25 ans. Nous étions arrivés à la croisée des chemins. Le temps était simplement venu de procéder à un changement. »

En réalité, M. Leeder était là depuis encore plus longtemps.

En 1989, il faisait partie d'un trio de rêveurs - avec Randy Sexton et Bruce Firestone - qui ont cru que la capitale canadienne avait les reins assez solides pour soutenir une franchise dans la Ligue nationale de hockey.

Trois décennies plus tard, il était le dernier des trois fondateurs à toujours travailler au sein de l'organisation.

« J'espère qu'il restera à Ottawa et qu'il sera toujours impliqué dans la communauté, a indiqué le maire Jim Watson, lorsqu'on l'a invité à commenter la nouvelle. J'ai eu le plaisir de collaborer avec lui sur plusieurs projets. Il a travaillé fort pour faire avancer l'industrie touristique en prévision de 2017 et je suis triste d'apprendre qu'il ne sera plus impliqué avec les Sénateurs. »

M. Leeder a refusé de répondre aux questions du Droit, mercredi. C'est son fils qui a nous répondu lorsqu'on a tenté de le joindre chez lui.

Il a promis de réagir d'ici quelques jours.

M. Melnyk prétend qu'il a encaissé le coup « comme un pro ».

« Il doit être un peu déçu. J'espère quand même que nous parviendrons à conserver de bons liens », a-t-il dit.

Vers LeBreton

Le projet des Sénateurs d'Ottawa pour les plaines... (Courtoisie) - image 3.0

Agrandir

Le projet des Sénateurs d'Ottawa pour les plaines LeBreton

Courtoisie

L'embauche de Tom Anselmi s'inscrit dans un plan à long terme. D'entrée de jeu, dans sa conférence de presse, Eugene Melnyk a parlé de l'importance de bien lancer le projet d'amphithéâtre sur les plaines LeBreton.

« Voilà un projet qui nécessitera des investissements de quatre à cinq milliards de dollars. Il s'agit d'un projet massif, mais vraiment massif pour le développement du centre-ville d'Ottawa. Pour mener à bien un projet de cette magnitude, il nous fallait un homme d'expérience. Je crois que Tom possède toutes les qualités requises. »

Cyril Leeder a pourtant joué un rôle vital dans le projet de construction du Palladium, au début des années 1990.

Quelques années plus tard, il était toujours l'homme de confiance de M. Melnyk, lorsque ce dernier rêvait de construire un stade de foot pour attirer un club de soccer professionnel à Kanata.

« Oui, Cyril peut construire un aréna. Mais nous parlons ici de construire une mini-ville. C'est un gros défi », soutient Melnyk.

Anselmi échappe un scoop

Eugene Melnyk et Tom Anselmi... (Patrick Woodbury, Le Droit) - image 5.0

Agrandir

Eugene Melnyk et Tom Anselmi

Patrick Woodbury, Le Droit

À son premier jour au bureau, Tom Anselmi a donné un scoop aux journalistes. Il s'est échappé, durant la conférence de presse de mercredi, laissant entendre que les Sénateurs « pourraient retourner en Suède » dans la prochaine année.

« Oups. Le chat est sorti du sac », a-t-il dit dans un haussement d'épaules.

L'équipe, a-t-on appris plus tard, pourrait effectuer un voyage en Europe la saison prochaine. « Le projet demeure au stade embryonnaire pour l'instant », est intervenu Eugene Melnyk.

C'est un des rares dossiers que le nouveau président connaît. « Je viens d'arriver. J'effectue mes premiers pas. J'essaie juste de comprendre ce qui se passe. Pierre (Dorion) et ses hommes semblent bien gérer ce qui se passe sur la patinoire. C'est excitant. La course aux séries devrait aider notre équipe des ventes dans sa campagne de renouvellement des abonnements. »

« Sinon, pour les buts à court terme, je vais essayer de répondre aux questions élémentaires. Qui sommes-nous ? Où sommes-nous rendus ? Les réponses devraient me permettre de soumettre un plan au propriétaire d'ici le mois de juillet. »

M. Melnyk a tenté une première approche auprès de M. Anselmi au milieu du mois de décembre.

L'homme d'affaires était alors disposé à écouter. « J'essayais de m'améliorer au golf, sans succès. L'offre des Sénateurs me semblait intéressante... »

Il a finalement choisi de reprendre le collier « par amour du hockey et par amour des gens ».

« J'adore la game. J'ai évolué dans l'industrie du hockey pendant de nombreuses années. On m'offre maintenant l'opportunité de créer quelque chose de neuf. Je trouve cela bien excitant », dit-il.

En plus de construire un nouvel amphithéâtre, M. Anselmi devra également travailler fort pour renouveler l'image de marque des Sénateurs. Il y voit aussi une opportunité de créer. « Nous ne pourrons jamais imiter les Maple Leafs de Toronto ou le Canadien de Montréal. Nous serons le club de la capitale du pays. »

Avec Sylvie Branch

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer