Clarke MacArthur absent pour toute la saison

Clarke MacArthur devrait poursuivre l'entraînement avec ses coéquipiers jusqu'à... (Patrick Woodbury, Archives Le Droit)

Agrandir

Clarke MacArthur devrait poursuivre l'entraînement avec ses coéquipiers jusqu'à la fin de la saison.

Patrick Woodbury, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Toronto) Il n'y aura pas de retour au jeu triomphal pour Clarke MacArthur. Pas cette saison en tout cas, et peut-être jamais.

Le sympathique attaquant des Sénateurs d'Ottawa n'a pas obtenu le feu vert des médecins de l'équipe et d'autres spécialistes consultés après avoir subi une quatrième commotion cérébrale en 18 mois en septembre dernier, a annoncé le directeur général Pierre Dorion vendredi matin.

« Après plusieurs discussions avec plusieurs docteurs, nous avons décidé que Clarke MacArthur ne jouera pas cette année. Clarke est dévasté par cette nouvelle, il pensait qu'il ne ressentait aucun symptôme. Mais je pense que dans ce processus à long terme, nous avons toujours dit que les médecins décideraient si Clarke allait jouer et à ce moment-ci, en consultation avec plusieurs médecins indépendants, ils pensent tous que Clarke ne devrait pas jouer cette saison », a déclaré Dorion.

Un des médecins de l'équipe, Mark Aubry, est une autorité mondiale en matière de commotions cérébrales, étant le médecin en chef de la Fédération internationale de hockey sur glace.

Sonné par une mise en échec d'un défenseur des mineures, Patrick Sieloff, au troisième jour du camp, MacArthur patinait avec l'équipe depuis plusieurs semaines dans l'espoir de relancer sa carrière. Dorion a indiqué que ce leader de 31 ans aura l'option de continuer à s'entraîner avec le club.

Trop tôt

Le salaire de 4,65 millions $ de MacArthur étant couvert en majeure partie par une assurance, Dorion a laissé entendre qu'il cherchera à conclure un échange pour le remplacer dans l'alignement. Son contrat est valide jusqu'à la fin de la saison 2019-2020, mais il n'est pas clair s'il sera obligé de prendre sa retraite ou s'il pourra tenter un autre retour la saison prochaine.

« On pensait tous, moi inclus, que Clarke pourrait revenir au jeu cette saison. Il dit qu'il se sent bien depuis un bout de temps, donc ceci est un peu un choc. Mais d'abord et avant tout, la santé de Clarke est la chose la plus importante... Quand plusieurs médecins nous disent qu'il ne devrait pas jouer cette année, nous allons tout simplement suivre ce protocole », a dit Dorion.

« Il est trop tôt dans ce processus (pour parler de l'an prochain), nous venons d'apprendre cette nouvelle au cours des dernières 48 heures. On veut que Clarke prenne du temps pour digérer ça. Quand on va arriver à l'été, on verra où on en est rendu pour la saison prochaine. Clarke a indiqué qu'il aimerait jouer, mais en fin de compte, les médecins vont toujours avoir le dernier mot », a-t-il ajouté.

Anderson va revenir «pour de bon»

Pierre Dorion n'avait pas que des mauvaises nouvelles à rapporter vendredi matin à Toronto. Le DG des Sénateurs a mentionné qu'il avait pris connaissance des propos de Nicholle Anderson, épouse du gardien Craig Anderson, sur son blogue cette semaine à l'effet que ses traitements contre un cancer rare de la gorge se déroulent bien et qu'elle pourrait rentrer à la maison bientôt. «On voit que les nouvelles sont positives dans les circonstances dévastatrices qui ont frappé cette famille. Craig nous a indiqué qu'il espère être de retour à la fin janvier, sinon au début février. Une fois qu'il va revenir, il va être de retour pour de bon», a-t-il indiqué. Anderson n'a pas joué depuis le 5 décembre dernier pour accompagner sa conjointe lors de ses traitements dans un hôpital de New York. Dorion pense qu'il aura besoin d'une à deux semaines d'entraînement à son retour sur la glace pour retrouver sa forme.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer