Hammond ratera plusieurs semaines

Andrew Hammond a une entorse à la cheville... (Patrick Woodbury, Archives Le Droit)

Agrandir

Andrew Hammond a une entorse à la cheville et devra s'absenter quelques semaines.

Patrick Woodbury, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Noël est à nos portes, mais on sait déjà quelle résolution Andrew Hammond prendra pour la nouvelle année 2017 : essayer de demeurer en santé.

L'entraîneur-chef des Sénateurs Guy Boucher a en effet révélé jeudi que la blessure à la cheville subie par le « Hamburglar » lors du match de dimanche dernier contre les Islanders de New York est plus grave que prévu à l'origine. « C'est une entorse au haut de la cheville. Il sera absent pour une durée indéterminée, il ne sera pas au jour le jour, ce sera une question de semaines », a révélé Boucher lors de son point de presse de la matinée de jeudi.

Rappelée mardi, la recrue Matt O'Connor continuera d'agir comme adjoint à Mike Condon jusqu'à nouvel ordre, alors que le club ne sait toujours pas quand le gardien numéro un Craig Anderson pourra réintégrer l'alignement. Ce dernier a raté 10 des 11 derniers matches des siens pour accompagner son épouse Nicholle dans ses traitements contre un rare cancer de la gorge.

« Pour l'instant, on va y aller avec O'Connor (comme adjoint) et on verra quand "Andy" pourra revenir. On ne le sait pas à l'heure actuelle. On lui parle, mais pas de son retour, juste de ce qui se passe et ce qu'ils traversent présentement. Il n'y a pas de pression, la famille en premier. On verra ensuite, quand il y aura une ouverture, il va nous le faire savoir. C'est comme ça que ça se passe », a dit Boucher.

Condon heureux

L'incertitude devant le filet des Sénateurs ne dérange certes pas Condon, qui a vécu une situation similaire à Montréal l'an dernier alors que Carey Price soignait une blessure au genou.

« On a su seulement au dernier match de la saison qu'il ne reviendrait pas. Jusque là, il y avait toujours une possibilité qu'il revienne. J'ai appris à travers ça et je pense être un meilleur gardien à 1000 % pour être passé par là. Il faut juste avoir une focalisation très étroite, ne pas regarder loin en avant ou à combien de matches tu devras jouer de suite. Tu dois prendre soin de ton corps et de ton esprit, prendre ça un jour à la fois et tout va être ok », a-t-il noté.

L'exemple de Crosby

Boucher pense que Hammond pourra quant à lui rebondir de cet autre revers de fortune, lui qui a subi une commotion cérébrale l'an passé ainsi qu'une blessure à l'aine plus tôt cette saison.

« Ça arrive dans une carrière, regardez Sidney Crosby, les gens pensaient qu'il était fini, mais il est revenu gagner une coupe Stanley, une Coupe du monde, aux Olympiques et aux championnats mondiaux. Parfois, un joueur est malchanceux, il n'y a pas de raison pour ça, ça fait juste arriver. Il ne feint pas une entorse au haut de la cheville, c'est clair quand on regarde le test d'imagerie à résonnance magnétique. Ça va prendre un bout de temps à guérir », a-t-il dit.

En bref

Retour de MacLean

Un peu plus de deux ans après son congédiement, marqué par une conférence de presse de départ mémorable, Paul MacLean était de retour au CCT jeudi soir, dans son rôle d'entraîneur adjoint avec les Ducks pour une deuxième année. MacLean refuse toujours de donner des entrevues aux médias. « Ça ne donne rien de me poser des questions, je n'ai pas de réponses », a-t-il dit à une journaliste d'Anaheim qui voulait l'interviewer jeudi matin. En privé à une connaissance d'Ottawa, il a cependant dit qu'il s'entendait bien avec son patron, Randy Carlisle, qui a été son coéquipier avec les Jets de Winnipeg dans les années 1980.

Stone malade

L'attaquant Mark Stone représentait un cas douteux pour le match de jeudi contre les Ducks alors qu'il était trop malade pour participer à l'entraînement matinal, a indiqué Guy Boucher après celui-ci. Mais en soirée, le prolifique attaquant a pris part à la période d'échauffement et il s'est finalement déclaré apte à affronter les Ducks, prenant sa place habituelle aux côtés de Derick Brassard et Zack Smith. S'il n'avait pas été en mesure de jouer, Boucher avait l'intention d'habiller un septième défenseur, Fredrik Claesson, qui est prêt à revenir après s'être blessé à l'aine le 1er décembre dernier contre Philadelphie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer