Enfin un gain à Chicago

Tom Pyatt célèbre son but avec Marc Méthot... (Associated Press)

Agrandir

Tom Pyatt célèbre son but avec Marc Méthot et Jean-Gabriel Pageau, mardi soir à Chicago.

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CHICAGO - Les Sénateurs d'Ottawa ont enfin réussi à faire tourner le vent de leur bord à Chicago.

Ils ont mis fin à une série de sept revers de suite au United Center de la Ville des vents qui s'éternisait depuis le 28 mars 2001 en remportant une victoire de 4-3 devant 21614 amateurs au United Center.

Deux buts en 10 secondes au deuxième tiers, ceux de Derick Brassard et Tom Pyatt, les ont lancé sur la voie de ce troisième gain de suite, contre un adversaire pas piqué des vers en plus puisque Chicago (22-9-4) occupait le premier rang du classement général dans la LNH cette saison, eux qui ont en plus remporté trois des six dernières coupes Stanley.

«Ils sont le standard dans la ligue avec leurs trois coupes Stanley en six ans, ils sont dans la course chaque année. C'est une grosse victoire d'équipe, L'organisation n'a pas gagné ici en 15 ans. C'est quelque chose à célébrer mais on ne peut le faire longtemps. On doit rester humbles, on a un gros match contre Anaheim, qui nous a donné un wake up call à la fin du voyage en Californie», a commenté l'entraîneur-chef Buy Boucher après le match.

Brassard a brisé l'égalité de 1-1 avec un tir sur réception précis juste comme une punition à Jonathan Toews prenait fin, un but dans un troisième match de suite pour lui. Pyatt a enchaîné en prenant le retour du lancer sur le poteau de Jean-Gabriel Pageau, une deuxième partie de suite où il comptait. C'était à une seconde du record d'équipe de neuf secondes d'intervalle entre deux buts, qui remonte au 26 octobre 2010 contre Philadelphie (buts d'Erik Karlsson et Alex Kovalev).

Dans le même thème, les Sénateurs ont ouvert le pointage dès la cinquième minute de jeu quand Bobby Ryan a secoué les cordages pour un quatrième match de suite, surprenant le gardien Scott Darling d'un tir vif après qu'un lancer de Kyle Turris ait été bloqué devant lui. Un quatrième but en quatre parties pour lui. 

La réplique des Blackhawks est venue en avantage numérique alors qu'Artemi Panarin, la première étoile de la dernière semaine dans la LNH, a décoché un puissant tir sur réception sur une passe de Brent Seabrook, sa 300e en carrière. Le gardien des Sénateurs Mike Condon n'a eu aucune chance sur le jeu.

Dion Phaneuf a marqué son cinquième de la saison en faisant dévier un tir de Kyle Turris en avantage numérique peu après que Tyler Motte ait réduit l'écart à un but sur une descente à trois contre deux, un jeu où l'entraîneur Guy Boucher a demandé une révision vidéo pour un hors-jeu à la ligne bleue, sauf que les reprises n'étaient pas assez concluantes pour changer la décision des officiels.

Richard Panik a ramené l'écart à un but en début de troisième alors qu'une punition à retardement était appelée.

Condon a protégé la mince avance par la suite, notamment en arrêtant Marcus Kruger sur un tir de punition avec moins de cinq minutes à faire dans le match.

«Je ne savais pas ce qu'il allait faire, j'ai juste été patient et j'ai réussi à faire l'arrêt, heureusement. C'en était un gros. C'était mon premier match ici et quelle atmosphère il y a dans cet édifice. Tu as des frissons dans le dos pendant l'hymne national», a dit Condon.

Ce n'était pas une partie pour les gardiens mais c'était quand même spécial pour Condon et Darling de s'affronter alors qu'ils sont des amis de longue date, se connaissant depuis qu'ils ont 12 ou 13 ans. Ils vont à la même école de gardiens l'été au Massachusetts et se sont affrontés déjà dans deux autres ligues. «Il a gagné la première fois (en 2013-2014) dans la ligue East Coast, mes Cyclones de Cincinnati contre ses Nailers de Wheeling, puis j'ai gagné un duel de gardiens avec les Bulldogs de Hamilton contre les IceHogs de Rockford dans la Ligue américaine, 2-1. C'est assez cool de s'affronter maintenant au troisième niveau du hockey professionnel. C'est un allié mais sur la glace, il n'y a pas d'amis», avait confié Condon en matinée. 

Condon était de retour devant le filet après être venu en relève à Andrew Hammond dimanche à Brooklyn quand ce dernier s'est blessé à une cheville dans le gain de 6-2. Guy Boucher a indiqué en matinée que Hammond ne sera pas au rancart très longtemps, une question de jours, mais comme il n'était pas en mesure d'agir comme substitut, le club a fait venir Matt O'Connor de son club-école de Binghamton. Il a raté l'entraînement matinal mais il est arrivé à temps pour le match.

Ottawa a eu le meilleur 30-26 au chapitre des lancers dans cette rencontre.

Les Sénateurs (19-11-3) sont rentrés dans la capitale après le match et ils se prépareront maintenant à disputer un dernier match avant la pause de Noël, jeudi lorsque les Ducks d'Anaheim seront les visiteurs au Centre Canadian Tire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer