Zack smith en quête d'une prolongation de contrat

Zack Smith affirme qu'il ne demanderait pas mieux... (Patrick Woodbury, Archives Le Droit)

Agrandir

Zack Smith affirme qu'il ne demanderait pas mieux que de rester avec les Sénateurs pour encore de nombreuses années.

Patrick Woodbury, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CHICAGO - Zack Smith a bien choisi son moment pour rappeler à ses patrons que sa récolte de 25 buts la saison dernière n'était peut-être pas un accident de parcours.

L'attaquant des Sénateurs d'Ottawa a explosé pour deux buts et trois passes lors des deux gains du dernier week-end contre les Devils et les Islanders en obtenant à nouveau un rôle offensif sur le trio complété par Derick Brassard et Mark Stone, en remplacement d'un Mike Hoffman suspendu.

Le vétéran de 28 ans montre son utilité en cette fin d'année 2016 alors qu'il est toujours à la recherche d'une prolongation de contrat.

Smith vient en tête d'une courte liste de joueurs autonomes potentiels de l'été prochain, liste qui comprend aussi Chris Neil, Chris Kelly et Tom Pyatt, ces deux derniers ayant paraphé des contrats d'un an seulement l'été dernier, ce qui fait qu'ils ne peuvent discuter de contrat avant le 1er janvier.

Ce n'est pas le cas de Smith qui, à un salaire moyen de 1,887 million $ (2,35 M $ cette saison) dans le cadre de son dernier pacte de quatre ans, représente une bonne aubaine. Son agent Allain Roy discute avec le d.g. Pierre Dorion depuis l'été dernier et cherche certes à lui obtenir une bonne augmentation de salaire.

« À ce que je sache, il y a eu des discussions préliminaires. On se concentre cependant sur ce qui se passe présentement avec l'équipe sur la glace et pas trop avec ça. J'essaie de ne pas trop y penser, laisser la direction et mon agent s'occuper de ces affaires-là », a raconté Smith avant de profiter d'une journée de congé à Chicago avec ses coéquipiers.

Smith fait partie de l'organisation des Sénateurs depuis qu'il a été leur choix de troisième ronde en 2008 et l'attaquant de 6' 2'' et 208 livres maintient qu'il ne demanderait pas mieux que de rester avec eux pour encore plusieurs années, et ce peu importe le rôle qui lui est confié. Cette saison, Guy Boucher lui a surtout demandé de s'occuper des meilleurs attaquants adverses sur une troisième ligne à caractère défensif avec Jean-Gabriel Pageau et Tom Pyatt.

« Quand tu connais la meilleure saison de ta carrière, peu importe si le personnel d'entraîneurs te dis que les points ne sont pas importants pour ta ligne, tu as quand même des attentes pour toi-même. J'ai compté beaucoup de buts l'an dernier et je voudrais continuer dans la même voie si possible, mais le rôle qui t'est confié a quelque chose à voir avec ça. Ce serait mentir cependant de dire que compter des buts n'est pas amusant, tu joues avec plus de confiance. Et les négociations de contrat dépendent beaucoup du nombre de points que tu amasses », souligne-t-il.

Sacrifices appréciés 

Smith a sept buts et 13 points à sa fiche, avec un différentiel de plus-4. Son entraîneur Guy Boucher apprécie les sacrifices qu'il fait à sa fiche personnelle pour le bien de l'équipe.

« J'utilise Zack dans un rôle différent de l'an dernier. Il a terminé sur le premier trio l'an passé avec Pageau et Stone, il avait un rôle offensif, jouant sur le jeu de puissance. On lui a confié un rôle de 'shut down' cette année, il joue à profusion en désavantage numérique. Ce n'est pas comparable avec ses 25 buts de l'an passé. On l'utilise comme ça parce qu'il est capable de le faire, il est tellement fiable. C'est de ma faute s'il compte moins, quand il joue sur un trio offensif, il produit plus, on l'a vu (en fin de semaine) », a-t-il indiqué.

Il a beau chercher un pacte lucratif à long terme, Zack Smith ne s'oppose pas à ça. « Je ne pense pas aux points parce que c'est un cercle vicieux, si tu commences à t'inquiéter de tes statistiques, ton jeu va en souffrir et tu vas délaisser le côté défensif, ce qui est mon rôle. Si on gagne et que le club va bien, ça devrait être facile d'en arriver à une entente », affirme-t-il.

Pas de rappel de gardien

Andrew Hammond... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit) - image 4.0

Agrandir

Andrew Hammond

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Les Sénateurs n'ont pas rappelé de gardien de but lundi alors qu'ils profitaient d'une journée de congé, ce qui pourrait laisser croire qu'Andrew Hammond, blessé à une cheville lors de la première période du match de dimanche à Brooklyn, pourrait agir comme substitut à Mike Condon comme il l'a fait pour le reste de la victoire de 6-2 contre les Islanders de New York.

Si les traitements des thérapeutes ne permettent pas à Hammond de revêtir son uniforme, il faudrait alors s'attendre à ce que Matt O'Connor soit rappelé de Binghamton. C'est lui qui joue la majorité des parties des petits Senators depuis quelques semaines alors que son partenaire Chris Driedger a passé le dernier week-end avec le Thunder de Wichita (ECHL) pour voir plus de rondelles en situation de matches.

Ça ne s'est pas trop bien passé pour lui alors qu'il a alloué neuf buts lors de deux revers. Un rappel que Craig Anderson est toujours en congé pour des raisons familiales et le club ne s'attend pas à ce qu'il revienne avant la pause de Noël, qui débutera après leur match de jeudi contre les Ducks d'Anaheim au Centre Canadian Tire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer