Les trois casse-tête de Boucher

Andrew Hammond a participé à un match de... (Archives, Agence France-Presse)

Agrandir

Andrew Hammond a participé à un match de la LNH pour la première fois depuis le 28 octobre, dimanche dans une défaite de 5-1 contre les Ducks à Anaheim.

Archives, Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Sénateurs d'Ottawa sont rentrés à la maison lundi et après un séjour peu fructueux sous le soleil de la Californie, ils auront certes eu un choc en remettant les pieds dans une capitale nationale très enneigée.

Quand ils vont retourner sur la patinoire du Centre Canadian Tire mardi pour s'entraîner en vue de la visite le lendemain des Sharks de San Jose, seul club qu'ils ont réussi à battre in extremis au cours de ce périple de quatre parties, plusieurs points d'interrogation les accompagneront.

Tout d'abord, l'entraîneur-chef Guy Boucher a laissé entendre lors de son point de presse après le revers de 5-1 à Anaheim qui a conclu le voyage dimanche que son gardien numéro un Craig Anderson pourrait être absent pour encore un bon bout de temps. Celui-ci était revenu d'un congé pour accompagner son épouse Nicholle lors de ses traitements contre un cancer de la gorge rare dans un hôpital de New York lors du premier match du voyage, un revers de 8-5 à Pittsburgh, mais il a ensuite repris congé. Mike Condon a obtenu les trois départs suivants, mais il n'a pas terminé le match à Anaheim, étant retiré après une période à la faveur d'Andrew Hammond, qui participait à un premier match dans la LNH depuis le 28 octobre dernier à Calgary.

« Je voulais créer une étincelle (en changeant de gardien), mais aussi donner du temps de glace à Hammond parce que ça pourrait être comme ça pour un certain temps. Nous allons avoir besoin de donner des minutes de jeu à nos deux gardiens. On voulait voir comment Condon allait se comporter lors de deux parties en deux jours, mais une fois que j'ai vu que les gars n'avaient pas de jambes devant lui, je trouvais que ça ne valait pas la peine de l'exposer à ça quand il a fait tellement de bonnes choses pour nous depuis son arrivée », a dit Boucher.

Avec le défenseur Erik Karlsson, Anderson est un des joueurs par excellence des Sénateurs cette saison avec sa fiche de 12-6-1 qui comprend trois blanchissages, sa moyenne de 2,46 et son taux d'efficacité de ,924. 

Condon, l'ancien des Canadiens acquis de Pittsburgh pour palier à ses absences et à une blessure à l'aine de Hammond, a certes bien tenu le fort avec sa fiche de 4-3-1 (deux jeux blancs), une moyenne de 2,39 et un taux d'efficacité de ,920 (il était à ,940 avant d'allouer trois buts aux Ducks en une période dimanche). Mais combien de temps pourra-t-il tenir le coup ?

L'autre question préoccupante pour Guy Boucher quand il reviendra au bureau mardi matin concernera l'état de santé du défenseur Chris Wideman, qui a quitté le match de dimanche quand il a reçu une rondelle en plein visage, sous le nez a-t-il rapporté. S'il n'est pas en mesure d'affronter les Sharks mercredi, les Sénateurs devront rappeler un défenseur puisque Mark Borowiecki doit purger un deuxième match de suspension pour sa mise en échec par derrière à l'endroit de Tyler Toffoli samedi à Los Angeles. Fredrik Claesson est pour sa part toujours sur la liste des blessés, s'étant étiré l'aine lors du match du 1er décembre contre Philadelphie.

Boucher va aussi chercher à trouver la solution aux récents problèmes de son unité de désavantage numérique, qui a chuté du cinquième au 23e rang dans la LNH en allouant trois buts lors de chacune des deux parties à Los Angeles et Anaheim, son taux d'efficacité passant de 85,2 à 80,2 %.

Il semble en tout cas que Curtis Lazar s'apprête à revenir de sa commotion cérébrale. Le club a cédé Buddy Robinson et Phil Varone au club-école de Binghamton en soirée lundi.

Hommage à Chris Neil

Chris Neil... (Archives, Associated Press) - image 3.0

Agrandir

Chris Neil

Archives, Associated Press

Les Sénateurs ont confirmé lundi que leur match de mercredi contre les Sharks de San Jose comportera une cérémonie d'avant-match pour souligner le 1000e match dans la LNH disputé samedi à Los Angeles par le vétéran Chris Neil.

Il restait environ 1500 billets disponibles pour ce match en date de lundi après-midi et les amateurs qui seront sur place sont invités à arriver tôt au CCT alors que la période d'échauffement comportera un hommage de ses coéquipiers au robuste attaquant qui n'a plus besoin que de trois minutes de punition pour atteindre le plateau des 2500 en carrière. Il est seulement le deuxième joueur de la LNH à avoir disputé 1000 parties avec la même équipe et passé plus de 2000 minutes au cachot, après Ken Daneyko, des Devils du New Jersey.

Chlapik suspendu

L'espoir des Sénateurs Filip Chlapik connaissait un excellent début de saison avec les Islanders de Charlottetown, étant leur meilleur compteur avec ses 44 points, dont 20 buts, en 26 parties.

C'était bon pour le huitième rang des compteurs de la LHJMQ, mais le Tchèque de 19 ans va maintenant perdre du terrain dans la course au championnat des compteurs puisqu'il prend le chemin de son pays natal pour participer au camp de l'équipe nationale junior qui partipera au tournoi de Montréal et Toronto dans deux semaines. Et auparavant, il a raté les deux dernières parties des Islanders en fin de semaine en Abitibi parce qu'il a écopé d'une suspension de trois parties pour avoir assené un double-échec au visage de Samuel Girard, des Cataractes de Shawinigan, lors d'un match présenté la semaine dernière.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer