À nouveau privés d'Anderson

Mike Condon a remplacé Craig Anderson devant le... (Le Droit)

Agrandir

Mike Condon a remplacé Craig Anderson devant le filet des Sénateurs d'Ottawa en fin de match contre les Penguins de Pittsburgh, lundi. Il se sent d'attaque pour affronter les Sharks de San Jose.

Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Craig Anderson ne sera pas resté longtemps dans le giron des Sénateurs d'Ottawa.

Au lendemain d'un revers de 8-5 à Pittsburgh, le gardien numéro un a à nouveau pris congé pour des raisons personnelles et il n'était pas du vol nolisé de l'équipe vers San Jose, en Californie, mardi matin.

Anderson avait rejoint le club lundi après une absence de cinq jours pour être au chevet de son épouse Nicholle, qui a commencé des traitements pour une rare forme de cancer de la gorge. Il a alloué sept buts sur 43 tirs contre les Penguins avant d'être remplacé par Mike Condon lors des sept dernières minutes de jeu.

L'équipe a rappelé des mineures le gardien Andrew Hammond ainsi que l'attaquant Phil Varone, ce dernier venant remplacer Curtis Lazar, qui doit rentrer à Ottawa pour être évalué alors qu'il a subi une commotion cérébrale lorsque frappé à la tête par Brian Dumoulin en deuxième période du match contre les Penguins.

«On espérait que Craig soit du voyage avec nous, mais en raison d'événements personnels, il a dû retourner à la maison. Je ne savais pas comment composer avec ça (lundi) mais maintenant qu'on sait qu'il ne sera pas là, Hammond est revenu et Condon est ici, on va y aller comme ça demain», a commenté l'entraîneur-chef Guy Boucher après l'entraînement tenu à l'arrivée de l'équipe à San Jose.

«Craig a des choses plus importantes à s'occuper, on le laisser s'occuper de ses affaires et on va espérer pouvoir s'occuper des nôtres ici», a pour sa part commenté l'attaquant Mike Hoffman devant la caméra de SensTV.

Boucher ne pouvait dire combien de temps Lazar devra s'absenter, mais il est acquis qu'il ne reviendra pas au cours du présent voyage qui se poursuivra à Los Angeles samedi et Anaheim dimanche.

Boucher a laissé entendre que l'attaquant Bobby Ryan, blessé à un doigt, se rapproche d'un retour au jeu, tout comme le défenseur Marc Méthot (bas du corps). Les deux pourraient être prêts à revenir au jeu mercredi soir, une décision pouvant être prise lors de la période d'échauffement d'avant-match.

Il n'est donc pas acquis que Varone sera envoyé dans la mêlée. Il s'était taillé un poste avec les Sénateurs à l'issue d'un camp d'entraînement où il avait été leur meilleur compteur avec sept points, dont deux buts, en cinq parties. Il avait cependant été peu utilisé lors de trois des cinq premières parties de la saison régulière en octobre avant d'être soumis au ballottage et d'être cédé au club-école de Binghamton, où il a amassé 13 points, dont 5 buts, en 18 matches depuis. Il était le meilleur compteur des petits Senators.

«Je suis habitué d'être rappelé comme ça et je ne suis plus nerveux avant les matches maintenant. Je vais essayer de faire ce qu'on va me demander de faire, je suis évidemment content d'être ici et je vais prendre ça un jour à la fois», a dit Varone.

Boucher espère que les Sénateurs seront prêts à tourner la page sur leur pire performance défensive de la saison en se frottant aux derniers finalistes de la LNH. «Si on ne peut pas tourner la page, nous sommes dans la mauvaise ligue... On sait que ça va être un match où il n'y aura pas beaucoup d'espace sur la glace», a-t-il dit.

Condon, qui a blanchi les Panthers de la Floride samedi lors de son dernier départ, se sent d'attaque pour le défi qui s'offre à lui à nouveau: «Nous avons appris des leçons du match (de lundi) et maintenant, on passe à autre chose. Pour moi, c'est un jour à la fois. On va affronter un bon club dans un amphithéâtre hostile, c'est un défi excitant», a-t-il indiqué.

Phaneuf contribue au réveil du jeu de puissance

S'il y a eu un point positif dans la défaite de 8-5 à Pittsburgh lundi, c'est bien le travail de la première unité de l'avantage numérique, qui a produit trois buts en cinq occasions.

Guy Boucher a dit après le match que son jeu de puissance a commencé à bien circuler la rondelle lors des huit derniers matches, même s'il a été blanchi sept fois samedi contre les Panthers. Ce réveil coïncide avec l'utilisation de Dion Phaneuf devant le filet adverse pour voiler les gardiens, une tâche que Boucher a brièvement confiée à Erik Karlsson

«Je vais où on me dit d'aller. J'ai un travail à faire là, c'est de déranger la vue des gardiens. Il faut faire ça parce qu'ils sont trop bons... On a bien déplacé la rondelle (contre les Penguins), Erik et Hoff (Mike Hoffman) font de bons jeux, (Kyle) Turris est bon le long de la bande et Mark Stone excelle en bas de zone», analysait Phaneuf, auteur d'un but et une passe dans ce match qui a permis à l'attaque à cinq de se hisser du 25e au 17e rang dans la LNH avec un pourcentage d'efficacité de 16,3%.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer