Le doublé de Giroux coule les Sénateurs

Claude Giroux a touché le fond du filet... (Sean Kilpatrick, La Presse canadienne)

Agrandir

Claude Giroux a touché le fond du filet à deux reprises jeudi soir au Centre Canadian Tire, dont sur le but gagnant en prolongation.

Sean Kilpatrick, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La visite des champions de la coupe Grey, le Rouge et Noir d'Ottawa, n'a pas particulièrement inspiré les Sénateurs jeudi soir au Centre Canadian Tire.

Devant une autre petite foule, de 14 334 amateurs cette fois, ils ont laissé filer une avance de deux buts avant de s'incliner 3-2 en prolongation quand Claude Giroux y est allé de son deuxième but de la rencontre, après avoir annoncé avant celle-ci qu'il venait de se fiancer.

C'était la première défaite des Sénateurs (14-8-2) cette saison dans un match où ils étaient à égalité après deux périodes, eux qui avaient gagné les cinq premiers matches dans ces conditions.

Giroux a rompu l'égalité à 40 secondes du début de la quatrième période sur le 32e tir des Flyers (12-10-3), avec un tir sur réception sur une passe parfaite de Jakub Voracek.

« Nous étions sortis un peu à plat, mais on s'est repris plus tard, les gars ont fait du bon travail pour fermer la porte. C'est une grosse victoire pour nous, a dit le Franco-Ontarien qui a grandi à Orléans. Après une soirée spéciale (mercredi en famille), obtenir cette victoire, c'est le glaçage sur le gâteau. »

Même si les Flyers dominaient au niveau des tirs, les Sénateurs avaient le contrôle de la rencontre au tableau indicateur au deuxième tiers grâce aux buts de Mike Hoffman, en avantage numérique au premier tiers, et de Ryan Dzingel, son sixième de la campagne après une disette de 10 parties.

Les visiteurs ont cependant longtemps contrôlé le jeu en zone adverse à mi-chemin du deuxième engagement, forçant Guy Boucher à utiliser un temps d'arrêt pour reposer sa quatrième ligne après un dégagement illégal. La pression a aussi amené les Sénateurs à écoper de deux punitions, celles de Hoffman et Mark Borowiecki, même si elles étaient tirées un peu par les cheveux selon la foule et Boucher lui-même, qui a dit sa façon de penser aux officiels.

« Je ne veux pas en parler, tout le monde a vu ce qui s'est passé, a commenté Boucher. Nous avons joué un bon premier tiers et un bon troisième, mais on n'a pas été bon en deuxième, on a cessé de lancer. Ils ont obtenu du momentum et ont obtenu des avantages numériques. »

Même s'ils ont le deuxième meilleur jeu de puissance de la LNH, les Flyers n'en ont pas profité pour revenir dans le match, mais Giroux a pu le faire sur une descente à deux contre un, prenant le gardien Mike Condon en défaut sous le bloqueur après qu'il ait réalisé les 22 premiers arrêts. L'ancien des Olympiques soulignait ainsi son 599e match en carrière dans la LNH.

Michael Del Zotto a créé l'égalité 2-2 exactement une minute plus tard quand son tir du poignet de la pointe s'est frayé un chemin derrière un Condon voilé. « Une avance de deux buts, c'est le plus dangereux au hockey, dit-on. Ils ont marqué leur premier but et ça leur a donné des jambes. On a réussi à les contenir assez bien par la suite, puis ils ont fait un beau jeu en prolongation. J'ai tenté d'être honnête envers Voracek, il a fait une belle passe à Giroux qui n'a pas manqué son tir », analysait Condon, qui obtenait un premier départ en deux semaines en l'absence de Craig Anderson, qui a mérité la coupe Molson de joueur du mois de novembre avant le match.

En milieu de troisième, les Sénateurs ont perdu les services du défenseur Fredrik Claesson, blessé au bas du corps.

Hoffman n'a pas aimé l'arbitrage

Mike Hoffman s'est illustré jeudi soir face aux... (Sean Kilpatrick, La Presse canadienne) - image 3.0

Agrandir

Mike Hoffman s'est illustré jeudi soir face aux Flyers de Philadelphie en marquant son cinquième but en six matches.

Sean Kilpatrick, La Presse canadienne

L'entraîneur-chef Guy Boucher n'a pas voulu parler du rôle des officiels dans le revers de 3-2 en prolongation de ses Sénateurs contre les Flyers.

Mike Hoffman, lui, s'est permis d'être un peu plus critique du travail de Dean Morton et Graham Skilliter.

Il n'a vraiment pas aimé sa mineure pour avoir cinglé en début de deuxième période, ce qui a commencé à faire tourner le vent de bord même si les visiteurs n'ont pas compté. Sur la glace, il avait fait signe que Shayne Ghostisbehere avait plongé. « Je n'étais pas d'accord, mais c'est la décision de l'officiel. J'avais frappé son bâton, mais pas ses jambes et pourtant il trouve le moyen de tomber. C'était ça mon désaccord », a-t-il lancé dans le vestiaire des perdants.

Hoffman avait ouvert le pointage au premier tiers lors d'une attaque à cinq, convertissant une belle passe de Mark Stone avec un tir sur réception qui n'a donné aucune chance au gardien Steve Mason, qui n'a reçu que 21 lancers dans ce match.

« On voulait bien commencer, on en avait parlé. C'était bien de prendre les devants 2-0, on peut en être fier, mais il y a 60 minutes à un match de hockey, parfois 65 comme ce soir. On doit avoir un meilleur effort pour tout le match. Les jeux de puissance leur ont donné de la vie, ils ont poussé et on n'a pas pu rebondir », a ajouté Hoffman, qui y allait d'un quatrième but en deux parties.

C'était un troisième match de suite où l'attaque à cinq produisait au moins un but, elle qui a quatre buts à ses huit dernières chances.

L'autre but des locaux a été l'oeuvre de Ryan Dzingel, un premier pour lui après une disette de 10 matches.

« Perdre une avance de deux buts, ça fait mal, on a perdu un gros point. Plusieurs gars ont compensé pour les absents (Bobby Ryan et Marc Méthot, en plus de Craig Anderson), on a quand même bien fait. Il n'y a pas de problème avec notre structure, juste de petites erreurs à corriger. Mon but m'a fait du bien, ça faisait deux semaines et demie, mais on aurait dit que ça faisait deux mois avec toutes les échappées que j'ai obtenues. Au moins, on ramasse un point », a dit le jeune attaquant américain, dont c'était le sixième but cette saison.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer