Anderson absent, Condon jouera

Craig Anderson sera absent pour une période indéterminée....

Agrandir

Craig Anderson sera absent pour une période indéterminée.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Sénateurs d'Ottawa savaient qu'ils devraient à nouveau se passer des services de leur gardien numéro un Craig Anderson à un moment donné, et ce moment est arrivé mercredi.

Mike Condon... (Patrick Woodbury) - image 1.0

Agrandir

Mike Condon

Patrick Woodbury

Celui-ci sera absent pour une période encore indéterminée afin d'accompagner son épouse Nicholle qui doit subir des traitements de chimiothérapie et de radiation dans un hôpital de New York pour traiter sa rare forme de cancer de la gorge.

C'est donc dire que son substitut Mike Condon affrontera les Flyers de Philadelphie jeudi soir au Centre Canadian Tire, un premier départ en plus de deux semaines pour lui alors que son dernier match remonte au 17 novembre contre Nashville, un revers de 5-1 qui survenait après ses deux gains enregistrés à son arrivée avec l'équipe, lors d'une deuxième absence d'Anderson. Celui-ci avait dû quitter l'équipe une première fois à la fin octobre, quand la maladie de son épouse a été dévoilée publiquement.

Rappelé de Binghamton lundi, Andrew Hammond sera l'adjoint de Condon.

«On avait parlé de l'éventualité où "Andy" ne serait pas là et c'est le cas. Nous gérons ça de la façon qu'on l'avait planifié. On a Condon et Hammond, et Condon va jouer (jeudi), a indiqué l'entraîneur-chef Guy Boucher. On n'est pas certain s'il (Anderson) va rater un match ou deux. Il ne sera pas là vendredi, mais on verra samedi s'il est disponible (pour la visite de la Floride), on sait qu'il ne pratique pas, il peut aller devant le filet et être correct. On va évaluer ça au jour le jour.»

Condon a affronté les Flyers deux fois l'an dernier alors qu'il était avec les Canadiens, présentant une fiche de 1-1 contre eux avec une moyenne de 2,43 et un taux d'efficacité de ,931. «Je me sens bien, j'ai beaucoup pratiqué avec Pierre (Groulx, l'entraîneur des gardiens), beaucoup de répétitions depuis mon dernier départ il y a deux semaines. C'était comme ça pour moi au collège, je pratiquais quatre ou cinq jours de suite avant de jouer deux parties. Comme gardien substitut, tu dois être toujours prêt, c'est mon travail d'être toujours bien préparé. "Hammy" et moi devons être prêts pour les occasions où Craig doit partir et s'occuper de ses affaires personnelles. Nous sommes tous deux prêts pour le défi, c'est une bonne opportunité pour nous deux», a commenté Condon.

La situation est loin d'être idéale pour Hammond, qui a perdu son poste d'adjoint quand Condon a été acquis des Penguins de Pittsburgh parce qu'il s'était blessé à l'aine le 28 octobre dernier à Calgary, forçant Anderson à revenir de sa première absence pour aller au chevet de sa femme, obtenant un jeu blanc émotif de 2-0 à Edmonton.

«Ça fait partie de la business, a dit Hammond, qui a disputé deux parties avec les Senators de Binghamton la semaine dernière, deux revers. Je ne sais pas vraiment ce qui va se passer. La chose la plus facile pour moi est de prendre les choses au jour le jour. Je ne contrôle rien de tout ça, je ne peux que contrôler mon jeu et je me concentre là-dessus. C'est tout ce que je peux faire. Jouer une couple de parties a été bien au moins, j'ai pu retrouver une certaine routine.»

Boucher ne pouvait dire si la première étoile de la semaine dernière dans la LNH sera en mesure d'accompagner son équipe lors de son difficile voyage de quatre parties qui débutera dimanche, emmenant le club à Pittsburgh puis en Californie.

Ryan et Méthot au rancart

Guy Boucher avait déjà dit la veille que Bobby Ryan (doigt) raterait quelques matches et il l'a réitéré mercredi, ajoutant que le défenseur Marc Méthot «ne jouera probablement pas» contre les Flyers jeudi. Ce dernier aurait à nouveau des problèmes avec le bas de son dos, a appris Le Droit. Fredrik Claesson sera appelé à le remplacer aux côtés d'Erik Karlsson, tandis que Curtis Lazar devrait commencer le match avec Kyle Turris et Ryan Dzingel.

«Je piaffe d'impatience pour cette chance, a dit Lazar après la pratique de mercredi. Je pense que je vois le jeu différemment (depuis son retour de Binghamton) et si Bobby doit s'absenter quelques parties et qu'on me demande de combler son poste, je vais faire mon possible pour remplir ses souliers... J'ai juste besoin d'un petit but pour que ça débloque.»

Lazar n'a pas de point en six parties avec les Sénateurs cette saison, après avoir raté le camp d'entraînement en raison d'une mononucléose.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer