Anderson et Pageau en vedette sur Broadway

Craig Anderson a neutralisé l'attaque dominante des Rangers,... (Rich Schultz, Associated Press)

Agrandir

Craig Anderson a neutralisé l'attaque dominante des Rangers, repoussant les 32 rondelles dirigées vers lui.

Rich Schultz, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(New York) C'était le retour de l'enfant prodigue Derick Brassard dimanche soir sur Broadway, mais il s'est fait voler la vedette par un autre Gatinois.

Jean-Gabriel Pageau a mis fin à une séquence de 11 parties de suite où les Sénateurs d'Ottawa allouaient le premier but, son filet qui ouvrait la marque s'avérant le but gagnant dans un gain de 2-0 aux dépens des Rangers de New York dimanche soir au Madison Square Garden.

Le gardien Craig Anderson, qui avait insisté auprès de son entraîneur Guy Boucher pour obtenir un deuxième départ en 24 heures, s'est chargé du reste, repoussant 33 tirs pour son troisième blanchissage de la saison et 36e en carrière, incluant quatre contre les Rangers.

Il a menotté la meilleure attaque de la LNH, et de loin, la troupe d'Alain Vigneault ayant compté 85 buts avant - et après - ce match.

Après un premier tiers sans but marqué par de bons arrêts des gardiens aux deux bouts de la patinoire, Pageau a été repéré seul devant le filet des locaux par Tom Pyatt et son tir vif est passé à travers le cerbère Annti Raanta à 1:54 du début de la deuxième période.

« Je ne pense pas avoir volé la vedette à Derick, il a joué un excellent match. Il y avait beaucoup d'émotion pour lui, il était nerveux, mais il a bien géré ça, je suis fier de lui, a commenté Pageau. Le but faisait du bien, c'était un beau jeu de Pyatt et (Zack) Smith, j'ai juste lancé le plus vite possible et ça a rentré. C'est dans le plan de match d'aller devant le filet, ils m'ont laissé tout seul longtemps, mais la passe a battu deux joueurs, ça m'a donné plus de temps. »

Mark Stone a ajouté un but d'assurance avec moins de quatre minutes à faire à l'engagement, un but en avantage numérique compté avec un tir du poignet sans avertissement qui a surpris Raanta du côté du bâton. Mike Hoffman avait amorcé le jeu avec une belle passe en profitant d'une rondelle déviée par le patin d'un arbitre. Pour Stone, il s'agissait d'un troisième but en quatre parties.

Anderson a porté sa fiche en carrière au MSG à 7-1-1 alors qu'il avait une moyenne de 1,59 et un taux d'efficacité de ,951 avant ce match. Il y empochait un troisième blanchissage. Son meilleur arrêt de la soirée a été réussi au premier tiers alors que Rick Nash a fait une passe transversale à Brandon Pirri sur une descente à deux contre un lors d'une attaque à cinq et qu'il a sorti sa jambière gauche au dernier instant. Il a aussi obtenu de l'aide de Mark Borowiecki qui a dégagé une rondelle libre derrière lui dans la peinture bleue au troisième tiers. Il se sent tellement en confiance qu'il a même tenté de marquer dans un filet désert à la fin, mais son tir a été bloqué en chemin.

« J'aime jouer dans ces édifices historiques, tu ne sais pour combien de temps ils vont être là encore donc tu veux en profiter au maximum, c'était mon approche mentale. Nous les avons frustrés alors que nous sommes tous sur la même page, on ne leur a pas permis de longues passes, ce qui est leur jeu. À la fin, j'ai tenté de compter à la fin, c'était 2-0 et je me suis dit, ''Pourquoi pas''. »

Raanta encaissait pour sa part sa première défaite de la saison, après cinq victoires de suite en remplacement de Henrik Lundqvist.

Les Sénateurs sont rentrés à la maison après le match et ils profiteront d'une journée de congé lundi avant de recevoir les Sabres de Buffalo mardi soir au Centre Canadian Tire.

Une «belle ovation» pour Brassard

En matinée, Derick Brassard disait qu'il avait hâte que le match contre les Rangers soit chose du passé pour qu'il puisse enfin tourner la page.

C'est chose faite et même s'il n'a pas noirci la feuille de pointage, ne décochant même pas de tir au but, le Gatinois était satisfait de son retour dans la Grosse Pomme, couronné par un gain de 2-0.

La foule du Madison Square Garden lui a réservé une belle ovation à Brassard quand un vidéo de ses faits saillants dans la Grosse pomme a été montré à l'écran géant lors d'un arrêt de jeu au premier tiers. Le Gatinois qui a passé cinq saisons avec les Blueshirts n'a pas manqué de saluer la foule à partir du banc de l'équipe.

«C'était une belle ovation de la foule, c'était bien de voir qu'ils ont apprécié mon travail des quatre dernières années, a-t-il commenté dans le vestiaire des gagnants. C'était un peu drôle avant le match de prendre un chemin différent que celui que je prenais avant pour aller au vestiaire. Mais ça s'est bien passé. Nous avons joué un gros match, on ne leur a pas donné grand-chose défensivement. Craig a fait les arrêts qu'on attend d'un gardien numéro un et on l'appuie. Je connais bien cet édifice, après deux périodes, les amateurs étaient frustrés, leurs joueurs aussi.»

En matinée, son ancien entraîneur Alain Vigneault avait eu de bons mots pour son concitoyen. «Il n'y a pas de doute que ça va être un match chargé d'émotions pour lui. Les joueurs, les dirigeants et entraîneurs de notre club vont être contents de le voir, c'est un gars qui a joué extrêmement bien pour nous, il était très apprécié de ses coéquipiers. Mais le hockey est une 'business' de nos jours, l'échanger nous a permis de pouvoir mettre trois autres joueurs sous contrat, en plus d'obtenir un très bon espoir (Mika Zibanejad) en plus d'un (deuxième) choix au repêchage», avait rappelé Alain Vigneault lors de son point de presse en matinée.

Pour en revenir au match, l'entraîneur-chef Guy Boucher ne tarissait pas d'éloges pour sa troupe : «Encore plus difficile de jouer deux parties en deux soirs, c'est d'en jouer trois en quatre et malgré ça, les gars ont bien acheté le plan de match qu'on leur vendait... On affrontait un club dont l'attaque fonctionnait à plein régime, une des meilleures de la ligue. Tu ne peux pas demander mieux que de les blanchir», a-t-il dit.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer