Les Sénateurs perdent Matt Puempel au ballotage

Matt Puempel a été réclamé par les Rangers de New... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Matt Puempel a été réclamé par les Rangers de New York.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Matt Puempel est parti dans l'état de New York, mais au lieu de se rapporter au club-école des Sénateurs à Binghamton, il a eu la joie d'apprendre qu'il poursuivra plutôt sa carrière avec les Rangers de New York.

Ces derniers ont coupé l'herbe sous le pied du directeur général Pierre Dorion en réclamant les services du choix de première ronde en 2011 (24e au total) par le biais du ballottage auquel il avait été soumis dimanche.

Puempel avait disputé 13 parties cette saison avec Ottawa, étant blanchi avec un différentiel de moins-5 et sept minutes de punition. En carrière, il a quatre buts et deux passes en 52 matches avec les Sénateurs.

«Nous sommes dèçus de perdre Matt, il a été un bon professionnel dans notre organisation. Mais à un moment donné, qu'il joue sur n'importe quelle ligne, la première ou la quatrième, il devait commencer à produire. On pensait qu'il avait perdu confiance et qu'il pourrait la retrouver à Binghamton. Mais maintenant il appartient aux Rangers et on lui souhaite la meilleure des chances à New York», a commenté le d.g. Pierre Dorion.

Puempel pourrait avoir une chance de hanter son ancien club dès dimanche alors que les Sénateurs seront au Madison Square Garden.

Son acquisition vient compenser un peu la perte de l'ancien Sénateur Mika Zibanejad, qui s'est cassé le fibule dimanche dans un revers de 3-2 en fusillade contre les Panthers et sera absent pour six à huit semaines. Ironiquement, ils sont deux des trois choix de première ronde des Sénateurs en 2011 qui sont tous partis sous d'autres cieux maintenant, alors que Stefan Noesen (21e choix au total) est passé aux Ducks d'Anaheim dans l'échange qui a amené Bobby Ryan à Ottawa. Il joue dans la Ligue américaine avec les Gulls de San Diego cette saison.

La perte de Puempel, qui a un contrat à deux sens lui permettant d'empocher 900 000 $ US dans la LNH, n'affectera pas trop la profondeur des Sénateurs, selon Dorion.

«J'étais à Binghamton vendredi et on a plusieurs joueurs qui peuvent être rappelés à n'importe quel moment. J'ai été impressionné par Buddy Robinson, Nick Paul a joué un bon match, Casey Bailey aussi. On a (Mike) Blunden, le lendemain, Francis Perron a compté deux buts. Binghamton a obtenu cinq points sur six en fin de semaine et pour la profondeur en attaque, il n'y a aucune inquiétude. En plus, il y a quelqu'un qui s'appelle Colin White qui s'en vient prochainement», a-t-il dit en faisant référence au choix de première ronde de l'an dernier qui joue à Boston College et pourrait se joindre au club en avril.

Cette profondeur a été affectée récemment alors que Bobby Ryan et Mike Hoffman ont tous deux été blessés. Ils étaient de retour à l'entraînement lundi et l'entraîneuer Guy Boucher a dit qu'une décision concernant Ryan attendra aux heures précédent le match à Montréal, tandis que ça regardait bien pour Hoffman.

Ce dernier a révélé qu'il a raté les deux dernières parties en raison d'une élongation musculaire à l'aine. «Ce n'est pas encore à 100 %, mais si tout va bien d'ici à demain, je devrais être capable de jouer. C'était de l'usure normale, ça prenait juste une couple de jours pour revenir à la normale», a-t-il indiqué.

Lazar de retour pour de bon?

Matt Puempel parti à New York, Curtis Lazar pris sa place sur le quatrième trio aux côtés des deux Chris, Kelly et Neil. Le premier choix du club en 2013 a été rapatrié de Binghamton samedi et a connu un assez bon match contre les Panthers, malgré une erreur sur leur quatrième but. Le DG Pierre Dorion s'est fait demander si Lazar était de retour pour de bon. « S'il joue comme samedi et vendredi à Binghamton (il avait compté un but, son troisième en 13 parties), oui », a-t-il rétorqué. Lazar a avoué que de reprendre l'autobus, comme lors de ses années chez les juniors, lui a donné « une bonne dose d'humilité ».

Dzingel a mérité sa place

Les Sénateurs ont dit à l'attaquant Ryan Dzingel qu'il pouvait se trouver un appartement, lui qui était pensionnaire chez Derick Brassard depuis le début de la saison. « Il a mérité (sa place) au camp et il a mérité (son temps de glace) lors des premiers matches, mais tu veux toujours voir de la constance d'un jeune joueur. Il a prouvé qu'il est constant, son jeu s'améliore de semaine en semaine. Il a été incroyable lors du match de samedi », a commenté Boucher.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer